Test Polar Loop : un bracelet au cœur de votre activité physique

polar_loop_uneDepuis plus d’un mois et demi, tous les jours, sauf peut-être un seul, je porte ce bracelet high-tech. J’ai travaillé avec, marché avec, couru avec, dormi avec, nagé avec… J’en ai fait le tour, je le connais donc, je crois, suffisamment, maintenant, pour vous le présenter, ce Polar Loop. Le spécialiste des montres cardio-fréquencemètres utilisées depuis longtemps par les sportifs, et en particulier par les adeptes du running, s’adresse a priori à un public plus large. Public qui a vu ces dernières années (avec les fameux Nike FuelBand,…), ces derniers mois (Jawbone UP), et ces dernières semaines (Garmin Vivofit, LG LifeBand Touch, …) une vague de bracelets capteurs d’activité déferler dans les colonnes de la presse et de plus en plus dans les rayons des boutiques. Le Polar Loop, sort-il du (f)lot?

Lire la suite

Test Mio Alpha : une montre cardio sans ceinture thoracique pas convaincante

La montre cardio-fréquencemètre Mio Alpha de la socité Mio GlobalDepuis que j’ai appris l’existence de ce produit, fabriqué par la société Mio Global, j’ai voulu le tester : vous rendez-vous compte, une montre sport qui vous donne votre fréquence cardiaque et qui ne nécessite pas le port d’une ceinture à la poitrine?! Ayant bénéficié d’un financement très réussi d’une plateforme collaborative (Kickstarter), cette montre, visiblement, intéressait beaucoup de monde, de ceux qui aiment la simplicité aux personnes, en particulier les femmes, qui ne supportent pas les ceintures thoraciques. Courir avec une ceinture cardio ne me gêne pas personnellement d’habitude, je fais cela régulièrement depuis des années, mais l’idée de sortir avec un accessoire en moins, l’idée de s’alléger, de réduire au mieux possible le nombre de produits pour aller juste courir, cela m’intéresse aussi. À condition que la solution alternative soit efficace. J’ai testé  successivement deux montre Mio Alpha. J’en reviens déçu.
Lire la suite

Mon Mont Ventoux

Le premier retour d’expérience de ce blog : ma première vraie ascension en montagne et en vélo. Au départ, un test grandeur nature d’une montre GPS. Au final, une somme d’erreurs à éviter pour qui veut atteindre en roulant un sommet aussi terrible…

Dans la partie finale de l'ascension. Ph. Moctar KANE.
Qu’est ce qui m’a pris d’accepter cette invitation ? Gravir le Mont Ventoux, une « étape mythique » comme on dit, un des classiques du Tour de France mais aussi du Dauphiné Libéré, cette autre course de cyclisme. Le Mont Ventoux, c’est le plus haut sommet du département du Vaucluse : il culmine à 1912 m d’altitude. L’ascension peut se faire à partir de trois villages, Malaucène, Sault et Bédoin. De l’avis des spécialistes, l’ascension par le sud, au départ de Bédoin, est la plus ardue. C’est ma sentence. Son dénivelé atteint 1612m, les côtes ont une moyenne de 7,5% et plusieurs portions oscillent autour de 10%. C’est l’ascension que le Tour impose aux coureurs lorsqu’ils doivent gravir le Mont Ventoux. Gravir, oui, c’est ce terme qu’il faut choisir lorsque le cyclisme côtoie, tutoie presque l’alpinisme. Gravir, pour moi, petite personne qui aime le vélo mais qui n’en pratique en général qu’en ville, moi qui n’ai jamais vraiment roulé en montagne, moi qui suis certainement meilleur coureur que pédaleur, gravir allait signifier, sans grand doute, galérer.

Lire la suite

Polar RC3 GPS : premier pas dans la géolocalisation

Montre Polar RC3 GPSC’est la première montre de running de Polar à intégrer le GPS. Certains adeptes de la marque pourraient dire « enfin! ». C’est une fonction supplémentaire que Polar se devait de proposer dans une montre destinée aux épreuves de plein air. Car non seulement ses concurrents tels Suunto et évidemment Garmin avaient des montres GPS dans leur catalogue depuis plusieurs années. Mais aussi parce que les smartphones, avec leurs GPS intégré et leurs multiples applis sport (telles Runkeeper testé avant sur High-Tech-Out) se transformaient à leur tour en concurrents sérieux dans la course à l’enregistrement des performances des entrainements. Lire la suite

Polar RCX3 : le confort pendant l’effort

La montre Polar RCX3 avec l'affichage du bilan de l'effort

La montre Polar RCX3 affichant textuellement le bénéfice physique d’une cession.

Elle est fine. Elle est légère (pesant 33 g sur la balance). Et avec son bracelet souple en caoutchouc, elle est encore plus agréable à porter. La Polar RCX3 est une montre de sport qui se porte sans gêne ni complexe dans la vie de tous les jours. À noter, l’écran large et l’affichage confortable des paramètres de l’entraînement (sur deux ou trois lignes selon les réglages de l’utilisateur) : chronomètre, allure, fréquence cardiaque…

Avant de démarrer l’entraînement, Lire la suite