Point d’intérêt : Tempelhofer Park, Berlin

Tempelhofer Park, ancien aéroport, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.J’en avais entendu parler lors de mon précédent séjour à Berlin. Cette fois-ci, c’est sûr, il fallait que j’aille sur place découvrir ce lieu qu’on m’avait vanté comme unique. Tempelhofer Park, un ancien aéroport transformé en vaste espace, une sorte de terrain de loisirs ouvert au public.

Localisation : N 52°28’25.5″ E 13°24’08.4″

Tempelhofer Park, ancien aéroport, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Tempelhofer Park, ancien aéroport, Berlin 2014, Ph. Moctar

A juste quelques stations de métro au sud de Kreuzberg, où j’ai logé pendant plusieurs jours à Berlin, me voilà dans ce parc, Tempelhofer, présenté comme un endroit spécial. Rien d’extraordinaire aux premiers regards. En haut d’un petit bâtiment servant de point d’observation pour le public, pas loin de l’entrée donnant sur la station de métro Tempelhof, je vois comment les uns et les autres s’accaparent l’espace. Devant moi, c’est le premier plan d’un très vaste tableau. Une famille par ci s’est installée sur l’herbe. Deux des filles jouent à la balle. Plus loin, un petit groupe semble déjà se réjouir du plaisir que leur procurera un barbecue. A quelques mètres, des enfants s’amusent autour de mottes de foin. Le décor ressemble à un champ qui vient d’être moissoné. Le dépayement commence. On est pourtant en ville, à Berlin, mais au bout de quelques minutes, si ce n’étaient les voix des gens, on se croirait au milieu de nulle part. Ici se croisaient, atterissaient et décolaient des avions. Tempelhof a servi d’aéroport pour la ville, jusqu’en 2008. Créé au début du 20ième siécle, il fut auparavant, d’abord un terrain de parade militaire, puis une base d’essai et de lancement de ballons. En 2010, il a été transformé en parc publique.
Devant moi, dans ces derniers jours de l’été, les Berlinois s’éparpillent dans cet immense espace. Il y a tellement de place, plus de 300 hectares paraît-il, ce qui en ferait le parc le plus grand de Berlin, que personne ne semble déranger personne. Plusieurs visiteurs sont venus à vélo. Certains, l’engin posé près d’eux, s’assoient ou se couchent. Malgré ce « champs » et quelques pelouses, Tempelhofer Park n’est pas un exemple de verdure. Surtout pas à Berlin, ville remplie d’espaces verts. Mais ses deux pistes atterrissage et de décollage et son tarmac, sont autant de routes pour courir, faire du vélo, du skate, du roller, ou de la marche, tout simplement. Le lieu est favorable aussi aux amateurs de cerfs-volants : d’ailleurs ils ont un festival ici.
Il est possible, en tout cas cela m’est arrivé en cette fin d’après-midi dominicale, d’avoir le sentiment de se retrouver presque seul. Perturbé par (quasiment) aucun bruit, gêné par personne. La vue dégagé, l’impression d’être entouré de vide. De planer sans avoir eu besoin de prendre un avion. Un luxe dans une si grande ville. Thai et ses amis, Kasia et Dom, en profitent. Posés sur des mottes de foin, ils savourent la quiétude du lieu. Thai habite pas loin de Tempelhofer Park,  y vient régulièrement à vélo. Nous discutons quelques minutes. Mais je dois quitter, une première fois, le lieu. Le crépuscule approche. Les vélos continuent d’aller et venir sur la piste.
Le lendemain matin, je reviens. Sans appareil photo reflex cette. Léger, je suis là pour courir. Équipé de mon smartphone, je vais quand même prendre des images. Je parcours les deux pistes, évolue dès que possible sur de la terre. Et éprouve toujours ce sentiment d’évoluer dans le vide, dans un quasi-désert. C’est une expérience à renouveler.

Moctar KANE.

Tempelhofer Park, ancien aéroport, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Tempelhofer Park, ancien aéroport, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Tempelhofer Park, ancien aéroport, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Tempelhofer Park, ancien aéroport, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Tempelhofer Park, ancien aéroport, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Tempelhofer Park, ancien aéroport, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Thai, Kasia et Dom, au Tempelhofer Park, ancien aéroport, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Thai, Kasia et Dom, Tempelhofer Park, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Tempelhofer Park, ancien aéroport, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Tempelhofer Park, ancien aéroport, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Sur l'une des pistes de Tempelhofer Park, ancien aéroport, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Sur l’une des pistes de Tempelhofer Park, ancien aéroport, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Tempelhofer Park, ancien aéroport, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Tempelhofer Park, ancien aéroport, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Un coureur avec le maillot des 20 KM de Paris, Tempelhofer Park, ancien aéroport, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Un coureur avec le maillot des 20 KM de Paris, Tempelhofer Park, ancien aéroport, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Tempelhofer Park, ancien aéroport, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Tempelhofer Park, ancien aéroport, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Tempelhofer Park, ancien aéroport, aux environs du crépuscule, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Tempelhofer Park, ancien aéroport, aux environs du crépuscule, Berlin 2014, Ph. Moctar KANE.

Gares les plus proches :
– Platz der Luftbrücke, ligne de métro U6.
– Paradestr., ligne de métro U6 et de bus N6.
– Tempelhof, ligne de train S41, S42, S46, S47.
Pour plus d’infos, allez sur le site VisitBerlin.

PS : si vous avez trouvé cette découverte intéressante, partagez-la et suivez High-Tech Out sur Twitter (@HighTechOut).

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.