Test CamelBak Ultra Pro 7 L : bon gilet pour le trail et la course sur route

Gilet de trail CamelBak Ultra Pro 7L.Ce gilet CamelBak Ultra Pro 7 L convient pour le trail. Je l’ai testé aussi pour des sorties urbaines. Concluant.

Gilet de trail CamelBak Ultra Pro 7L, 2022, Ph. Moctar KANE.

Gilet de trail CamelBak Ultra Pro 7L, 2022, Ph. Moctar KANE.

C’est d’abord dans le cadre de la préparation d’un trail que j’ai surtout testé ce gilet Ultra Pro 7 de CamelBak. Il existe une version en gris et une autre en bleu du produit.

Diverses poches
C’est bien, et heureusement vu son prix, ce gilet CamelBak Ultra Pro 7 L est livré avec deux flasques de 500 ml chacune. Donc, vous aurez au minimum un litre d’eau à disposition si vous vous équipez de ce gilet. Mais, et ce n’est pas étonnant de la part du spécialiste du CamelBak, vous pouvez y loger une poche d’eau dans le compartiment arrière. J’en ai pas sous la main mais le réservoir d’eau serait d’une capacité maximale de 1,5 d’après le fabricant. Une ouverture dans le gilet, au niveau de chaque épaule, permet de faire passer le tuyau de succion de la poche d’eau.

Gilet de trail CamelBak Ultra Pro 7L, 2022, Ph. Moctar KANE.

Gilet de trail CamelBak Ultra Pro 7L, 2022, Ph. Moctar KANE.

A part les différentes poches en nylon, le gilet est dans l’ensemble constitué d’un mesh très aéré.

Gilet de trail CamelBak Ultra Pro 7L, 2022, Ph. Moctar KANE.

Gilet de trail CamelBak Ultra Pro 7L, 2022, Ph. Moctar KANE.

A l’avant, chaque bretelle du gilet comprend évidemment une poche pour contenir une flasque. Sur celle de droite (lorsque le gilet est porté) se trouve une autre poche ouverte souple : elle peut contenir différentes choses dont, par exemple, des barres céréales. Au-dessus, toujours sur cette bretelle droite, se trouve une autre poche élastique, un peu plus longiligne. Là aussi vous pouvez y mettre quelque provision ou d’autres accessoires utiles pendant la course, comme par exemple une lampe frontale.

Poche avant souple du CamelBak Ultra Pro 7L, 2022, Ph. Moctar KANE.

Poche avant souple du CamelBak Ultra Pro 7L, 2022, Ph. Moctar KANE.

Poche avant souple du CamelBak Ultra Pro 7L, 2022, Ph. Moctar KANE.

Poche avant souple du CamelBak Ultra Pro 7L, 2022, Ph. Moctar KANE.

Une poche trop étroite
Sur la bretelle gauche il y a en haut une poche zippée. D’après le fabricant, elle pourrait contenir, entre autres, un smartphone. Le problème, c’est qu’avec sa largeur relativement petite, vous aurez du mal à refermer le zip pour nombre de smartphones. Ceux-ci ont des écrans trop larges pour cette poche. Dommage. Cependant, cette poche zippée peut être utilisée pour garder des objets que vous n’avez vraiment pas envie perdre ou de voir tomber, par exemple des écouteurs sans fil.

Poche zippée du CamelBak Ultra Pro 7L, 2022, Ph. Moctar KANE.

Poche zippée du CamelBak Ultra Pro 7L, 2022, Ph. Moctar KANE.

Pendant mes courses, j’ai placé mon smartphone dans une des poches plates et souples situées latéralement. En place, serré, le smartphone était en général bien plaqué sur moi. Mais le risque qu’il tombe, en remontant petit à petit hors de la poche, n’était pas nul. Il faudrait que CamelBak prévoit une poche suffisamment large et avec une fermeture zippée ou un scratch ferme. En fait, il y a encore deux autres poches, plates et souples, une de chaque côté, juste au-dessus des deux précédemment mentionnées. J’y ai placé aussi dans l’une d’entre elles mon smartphone. En fait, chacune d’elles donne accès à une poche dorsale. Plus précisément, c’est l’espace placé sous le compartiment pouvant contenir le réservoir d’eau dont il était question précédemment. Cette espace est ouvert de chaque côté à l’arrière. Et elle est donc accessible aussi via chacune des poches plates latérales. Typiquement, c’est l’endroit où placer une veste légère pour parer à la pluie ou au vent.

Poches latérales du CamelBak Ultra Pro 7L, 2022, Ph. Moctar KANE.

Poches latérales du CamelBak Ultra Pro 7L, 2022, Ph. Moctar KANE.

Le long de chaque bretelle dans sa seconde partie inférieure est attachée une cordelette. Elles servent à fixer et à ajuster selon la hauteur désirée les crochets servant à fermer ce gilet CamelBak Ultra Pro 7 L.

Crochet de fermeture du CamelBak Ultra Pro 7L, 2022, Ph. Moctar KANE.

Crochet de fermeture du CamelBak Ultra Pro 7L, 2022, Ph. Moctar KANE.

Petit détail qui peut avoir son utilité en cas de pépin, un sifflet est raccrochée à la cordelette.

Sur le terrain
Au début du test, lors de mes premières courses, j’ai eu du mal avec l’ajustement du gilet CamelBak Ultra Pro 7 L sur mon torse. Je voulais qu’il serre d’avantage. Avec les deux flasques remplies, je trouvais que cela bougeait trop. Cela me gênait. Moi qui coure plus en ville qu’en pleine nature ou en montagne, je me demandais comment les autres coureurs font, les traileurs qui ont l’habitude de porter ce genre d’équipement. Je m’attendais à ce que le gilet soit fixe pendant la course. Mais en fait, je me suis rendu compte que ce n’était apparemment pas possible, d’autant que les petites sangles rattachées aux crochets du gilet sont élastiques! Après plusieurs courses, et surtout durant la course, je ne m’en souciais plus! Même pendant mon trail en montagne, cela ne m’a pas gêné. J’avais d’autres préoccupations, tournées sur mes capacités physiques à exécuter au mieux la course.

Gilet de trail CamelBak Ultra Pro 7L rempli, 2022, Ph. Moctar KANE.

Gilet de trail CamelBak Ultra Pro 7L rempli, 2022, Ph. Moctar KANE.

Gilet de trail CamelBak Ultra Pro 7L et objets pouvant y être contenus, 2022, Ph. Moctar KANE.

Gilet de trail CamelBak Ultra Pro 7L et objets pouvant y être contenus, 2022, Ph. Moctar KANE.

J’ai couru plusieurs fois avec ce CamelBak Ultra Pro 7 L dans la chaleur (entre nous, cet été, il n’y avait pas trop le choix). Même s’il n’empêche pas la transpiration, il permet une relative bonne aération.

Prix 115 €.

J’aime
L’ergonomie générale.
Le confort relativement bon.
La qualité des deux flasques fournies.

Je n’aime pas
La largeur de la poche avec fermeture éclair.
Le prix.

Conclusion
Ce gilet CamelBak Ultra Pro 7 L est d’un usage très efficace pour le trail. Il l’est aussi pour la course sur route. Je me suis surpris à l’utiliser plusieurs fois en ville. En fait, il permet notamment d’emporter suffisamment d’eau lorsque l’on veut faire une sortie relativement longue. La principale critique que je fais à ce gilet est la largeur trop étroite de sa poche zippée. CamelBak aurait dû la faire suffisamment large pour que l’on puisse y loger en toute sécurité son smartphone, cet objet que l’on a vraiment pas envie de voir se fracasser au sol, en vile ou en montage. Ce gilet aurait pu être aussi moins cher. Heureusement, il est livré avec deux flasques mais quand même.

Moctar KANE.

PS : si vous avez apprécié ce test, n’hésitez pas à le partager et suivez @HighTechOut sur Twitter.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.