Test Columbia Escape Thrive Endure : chaussures de randonnée qui ne craignent pas l’eau

Chaussure de randonnée Columbia Escape Thrive Endure.Le design de ces Columbia Escape Thrive Endure attire le regard. Tout comme ses caractéristiques suscitent la curiosité. Voici son test.

Chaussures de randonnée Columbia Escape Thrive Endure, 2022, Ph. Moctar KANE.

Chaussures de randonnée Columbia Escape Thrive Endure, 2022, Ph. Moctar KANE.

C’est à travers une présentation vidéo que j’ai vu la première fois ces chaussures de randonnée Columbia Escape Thrive Endure. Des chaussures de randonnée avec une semelle intermédiaire si haute et si visible. En orange! Et en même temps un profil qui inspire le dynamisme. A croire que la conception de ces chaussures de randonnée semble avoir été inspirée par celle de pompes d’une autre discipline, le basket! On comprend à travers sa semelle intermédiaire qu’il est question de favoriser l’amorti sur ces Columbia Escape Thrive Endure.

Chaussure de randonnée Columbia Escape Thrive Endure, 2022, Ph. Moctar KANE.

Chaussure de randonnée Columbia Escape Thrive Endure, 2022, Ph. Moctar KANE.

Chaussure de randonnée Columbia Escape Thrive Endure, 2022, Ph. Moctar KANE.

Chaussure de randonnée Columbia Escape Thrive Endure, 2022, Ph. Moctar KANE.

Suis-je de la vieille école? J’imagine encore les bonnes chaussures de randonnée avec une tige (le dessus) en cuir!
Columbia a pris le parti d’un design bien opposé. La tige de ces Escape Thrive Endure est constituée d’une toile synthétique à grosse maille serrée. La chaussure, couverte ainsi, est imperméable, autre caractéristique mise en avant par son fabricant.
A noter, malgré la hauteur de la semelle intermédiaire, le drop annoncée par Columbia est de 8 mm (avec une hauteur de talon de 36 mm et une hauteur à l’avant-pied de 28 mm).

Semelle extérieure de la Columbia Escape Thrive Endure, 2022, Ph. Moctar KANE.

Semelle extérieure de la Columbia Escape Thrive Endure, 2022, Ph. Moctar KANE.

Sur le terrain
Ces chaussures Columbia Escape Thrive Endure, portées aux pieds, avant même de débuter toute randonnée, je les ai trouvées confortables. Les pieds sont bien calés à l’intérieur.
Et en effet, il y a bien un amorti ou de petit rebond perceptible quand on commence à faire des pas.

Chaussures Columbia Escape Thrive Endure pendant une randonnée, 2022, Ph. Moctar KANE.

Chaussures Columbia Escape Thrive Endure pendant une randonnée, 2022, Ph. Moctar KANE.

J’ai fait plusieurs randonnées avec ces Escape Thrive Endure, surtout cet été, et surtout dans la chaleur. Les pieds n’ont pas étouffé à l’intérieur mais la respirabilité des chaussures est perfectible. Cependant, sur ce plan-là, je ne m’attendais pas à des miracles.
D’après mon expérience, vous pouvez patauger dans l’eau, ces Columbia Escape Thrive Endure sont imperméables. Je n’ai pas constaté que l’eau passait à travers les chaussures.
Et globalement elles sont suffisamment confortables sur une distance d’une vingtaine de kilomètres.

Chaussures Columbia Escape Thrive Endure après plusieurs randonnées, 2022, Ph. Moctar KANE.

Chaussures Columbia Escape Thrive Endure après plusieurs randonnées, 2022, Ph. Moctar KANE.

Chaussure Columbia Escape Thrive Endure après plusieurs randonnées, 2022, Ph. Moctar KANE.

Chaussure Columbia Escape Thrive Endure après plusieurs randonnées, 2022, Ph. Moctar KANE.

Si vous devez évoluer sur des pistes, des terrains rocailleux, les chaussures devant percuter des pierres ou des rochers, vous remarquerez peut-être des dommages (petits bouts de matières arrachés) au niveau latéral avant de la semelle intermédiaire : il aurait fallu peut-être renforcer cette partie.

Avant semelle intermédiaire de la Columbia Escape Thrive Endure, 2022, Ph. Moctar KANE.

Avant semelle intermédiaire de la Columbia Escape Thrive Endure, 2022, Ph. Moctar KANE.

Bon point à attribuer à ces Columbia Escape Thrive Endure : le grip de la semelle extérieure, qui s’accroche bien au sol.

Le prix 160 €.

J’aime
L’imperméabilité.
Le confort.
L’amorti.
L’accroche relativement bonne.

Je n’aime pas
La respirabilité perfectible.
L’absence de protection à l’avant de la semelle intermédiaire.

Conclusion
Voici de bonnes chaussures de randonnée. L’amorti, sans être la caractéristique qui me vient en premier dans la tête quand je pense à des chaussures de randonnée, rajoute au confort. Je retiens un bon maintien et une bonne imperméabilité en particulier. Dommage que la semelle intermédiaire, à l’avant et sur le côté, ne soit pas plus robuste ou qu’elle ne soit pas projetée. Autrement, de bonnes godasses à emporter sur les chemins de randonnée, sous le soleil ou non, et au bord de l’eau sans crainte.

Moctar KANE.

PS : si vous avez apprécié ce test, n’hésitez pas à le partager et suivez @HighTechOut sur Twitter.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.