Test FlipBelt : une ceinture pour le running mais pas seulement!

La ceinture de running FlipBelt.Voici une ceinture de course destinée à remplacer ou alléger vos poches pendant vos courses à pied. Le test a montré qu’elle peut servir aussi pour d’autres activités.

La ceinture de running FlipBelt, Ph. Moctar KANE.

La ceinture de running FlipBelt, Ph. Moctar KANE.

C’est un fait, même si la course à pied est l’un des sports les plus minimalistes au monde (on va exclure la natation,  n’est-ce pas?), nous avons pris l’habitude d’emporter avec nous au moins un smartphone, des écouteurs, éventuellement les clés de la voiture ou de la maison. Il ne viendrait pas non plus à l’esprit de certains de sortir sans une pièce d’identité en bonne et due forme. En ce qui me concerne, lorsque je vais courir, il m’arrive de débuter la session après un trajet à vélo. Dans ce cas, outre les clés du domicile il y a donc ceux de deux cadenas… Bref, on se retrouve drôlement chargé alors que l’idée est justement de se décharger l’esprit et le corps. Lorsqu’on porte veste et pantalon avec poches on peut répartir l’équipement. Si la tenue de sport ne possède pas ou peu de poches, c’est plus embêtant.  C’est pour des gens « encombrés » comme moi et peut-être vous que ce FlipBelt a été conçu.

Contenu pouvant être transporté par la ceinture de running FlipBelt.

Contenu pouvant être transporté par la ceinture de running FlipBelt.

Multipoche
Le FlipBelt est une ceinture en tissu souple (lycra et mico poly). C’est un « tube » présentant quatre fentes réparties tout au long. Chacune d’elle mesure environ 7,5 cm. C’est à travers elles que l’on introduit les objets à garder pendant sa course. Une pièce d’identité s’y cale. Idem pour le smartphone : un iPhone 6 y trouve sa place. Mais aussi, pour les courses plus longues ou contraignantes, vous pouvez y insérer une ou des barres céréales. Et cette ceinture FlipBelt peut même servir à porter une petite bouteille d’eau telle la Simple Hydration (testée ici sur HTO).

Contenu pouvant être transporté par la ceinture de running FlipBelt, Ph. Moctar KANE.

Contenu pouvant être transporté par la ceinture de running FlipBelt, Ph. Moctar KANE.

Et pour les clés alors? Un petit mousqueton, attaché à un élastique, est prévu à cet effet.
Cinq tailles, de l’extra small à l’extra large, sont disponibles. Remplie, la ceinture peut contenir pas mal d’objets!

La ceinture de running FlipBelt avec la bouteille Simple Hydration, Ph. Moctar KANE.

La ceinture de running FlipBelt avec la bouteille Simple Hydration, Ph. Moctar KANE.

Petit détail, important cependant pour ceux et celles qui font attention à leur apparence : une dizaine de couleurs sont disponibles pour cette FlipBelt.

Deux des couleurs de la ceinture de course FlipBelt.

Deux des couleurs de la ceinture de course FlipBelt.

Sur le terrain
J’ai fait plusieurs sessions de course à pied avec le FlipBelt. Son port est agréable. Il y a un avantage d’avoir son smartphone calé dans cette ceinture plutôt que dans la poche d’une veste. L’objet ne valse pas dans tous les sens. De façon générale, je trouve qu’on n’est moins gêné dans sa course quand les objets sont portés autour de la taille que répartis entre les différentes poches (bas et haut) de sa tenue.
Cependant au moment de retirer sa barre de céréales, par exemple, si elle est à l’arrière de la ceinture, c’est moins pratique ou rapide qu’avec une veste. Il faut faire passer ses doigts dans la fente la plus proche, ou tourner peut-être la ceinture pour se faciliter la tâche. Et tout ceci en courant.

La ceinture de running FlipBelt et la bouteille Simple Hydration, 2015, Ph. Moctar KANE.

La ceinture de running FlipBelt et la bouteille Simple Hydration, 2015, Ph. Moctar KANE.

Autre chose, évitez d’accrocher un gros trousseau de clés au mousqueton. Vous n’allez pas le perdre (le tout reste accroché), mais avec les déplacements, il agit comme un projectile et peut passer à travers une fente.
J’ai un seul véritable reproche à faire au FlipBelt. Cette ceinture aurait dû avoir au moins une poche qui se ferme (à l’aide d’un zip ou d’un scratch). Une poche dans laquelle mettre l’objet le plus précieux emporté avec soi (à part les clés qui sont bien attachés au mousqueton). Cela enlèverait l’inquiétude d’une chute et d’une perte de cet objet sans s’en apercevoir, parce qu’écoute de la musique par exemple. A savoir aussi, vous devez éloigner suffisamment de la fente l’objet gardé, par exemple le smartphone. Et ce afin d’éviter que petit à petit il s’en approche et finisse par passer à travers.

Autres activités
J’ai testé la ceinture FlipBelt sur un vélo aussi! Elle contenant plusieurs objets. Dont une batterie externe pour alimenter mon smartphone au cours d’une longue sortie. Pour une sortie photo ou une promenade, ce FlipBelt peut être aussi d’une grande utilité.

Prix 30€.

J’aime

La qualité de fabrication.
L’usabilité.
Le confort.
La présence d’un porte-clé.

Je n’aime pas
L’absence de poche se fermant totalement.

Conclusion
La ceinture FlipBelt est très pratique. Pour véritablement libérer ses poches et ses mains des multiples objets emportés avec soi. Cependant, pour libérer complètement son esprit, il aurait dû, à mon avis, rajouter au moins une poche. Mais d’ici qu’une autre version ne corrige éventuellement cela, c’est déjà un accessoire très utile. Bravo.

Moctar KANE.

Et voici le résumé en vidéo :

PS : si vous avez trouvé ce test utile, partagez-le, et suivez High-Tech Out sur Twitter (@HighTechOut).

Share Button

Une réflexion au sujet de « Test FlipBelt : une ceinture pour le running mais pas seulement! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.