Test Goal Zero Nomad 7 : un chargeur solaire pour les longues sorties

Panneau solaire Goal Zero avec chargeurs Goal Zero Switch 8

Cet été, par chance, il a fait beau, très beau. Le soleil au-dessus de ma tête a brillé de tout son éclat, des jours et des jours. Aussi j’ai pu tester un type de technologie qui m’a toujours attiré dans son principe : la production d’électricité par le soleil ou le photovoltaïque. Voyageant et nous baladant de plus en plus dans la nature avec des appareils high-tech (GPS, smartphone utilisant des applis de localisation, appareils photo numérique, …), un chargeur solaire peut-être d’un certain secours lorsque toutes les autres sources d’énergie manquent autour de nous. Jusqu’à présent, les produits que j’ai pu tester demandaient pas mal de temps et d’intensité solaire pour recharger des appareils, même lorsque ceux-ci étaient de modeste capacité. Alors, est-ce que le panneau solaire Nomad 7 de la marque Goal Zero est rapide à la tâche?

La conception du chargeur solaire Goal Zero Nomad 7 est astucieuse, ou du moins pratique. Composé de deux panneaux photovoltaïques, il se plie pour les protéger et se déplie pour les exposer au soleil. Dans le premier cas, un scratch maintient la fermeture de l’ensemble. À l’arrière de l’un des panneaux se trouve une sorte de poche/filet avec ouverture zip et où peut se loger le câble adaptateur auto 12V femelle (fourni de base) ou tout autre câble USB (non fourni) pour l’appareil que vous voulez charger. Ces deux câbles se branchent à un petit boîtier en plastique fixé à l’arrière du panneau, dans la poche.

Arrière du panneau solaire Goal Zero Nomad 7

Arrière du panneau solaire Goal Zero Nomad 7

Arrière du panneau solaire Goal Zero Nomad 7 ouvert

Arrière du panneau solaire Goal Zero Nomad 7 ouvert

À l’intérieur, il est possible également de placer le smartphone ou tout autre petit appareil, le temps de sa charge. Avec une surface utile pour chaque panneau de 12,5×18,5 cm, l’ensemble mesure environ 16,5 cm x 18,5 cm. Pour avoir votre propre usine d’alimentation électrique vous devrez vous charger d’un poids supplémentaire de 470 g. Pour transporter le Goal Zero Nomad 7 tout le laissant se charger (en randonnée par exemple), plusieurs petites boucles en nylon ont été rajoutées autour des panneaux : ils serviront ainsi éventuellement de points de fixation au sac à dos. Ou permettront de garantir une meilleure attache, par exemple à un élément fixe (arbre, …).

Bon, venons-en à sa fonction essentielle : la recharge via les rayons du soleil. J’ai choisi de chronométrer le temps que le Goal Zero Nomad 7 mettrait pour recharger un chargeur! Et ce chargeur n’est autre que le Goal Zero Switch 8, déjà testé sur HTO (ici).
Eh bien, pour une recharge complète de ce Goal Zero Switch 8, un jour de soleil intense, débarrassé de tout nuage, le Goal Zero Nomad 7 met entre 6h et 6,5 h! Il faut être patient avec le photovoltaïque!

Son prix : 100 €

J’ai aimé
Le design (on plie/on déplie).
La poche/filet pour loger câbles et smartphone.

Je n’ai pas aimé
Le temps de recharge.

Conclusion
Le design de ce Goal Zero Nomad 7 est une réussite. Les petites boucles de fixation des détails qui ont une utilité réelle. Mais pour une une surface utile solaire totale de plus de 462 cm le temps mis pour recharger une batterie telle le Goal Zero Switch 8 me paraît excessif, non?

Moctar KANE.

Share Button

3 réflexions au sujet de « Test Goal Zero Nomad 7 : un chargeur solaire pour les longues sorties »

  1. J’ai déja consulté un test de ce panneau photovoltaique, je trouve quil ressort du lot avec son coté agressif, on dirai même qu’il est indesctructible 🙂
    Y a t’il des points de vente de ce panneau photovoltaique en Bourgogne ? ? ?

    • Bonjour à vous.

      J’ai posé la question. Si j’ai l’info que vous demandez je compte bien vous la transmettre ici.

      Au revoir.

      Moctar.

    • Bonjour lectrice ou lecteur.

      Désolé, je vous réponds avec du retard. L’attachée de presse de Goal Zero m’avait pourtant répondu rapidement.
      Voici sa réponse :
      « Sur le site de Goal Zero on peut trouver le point de vente le plus proche de chez soi en tapant son adresse: http://www.goalzero.com/store-finder.html
      La Bourgogne c’est grand mais j’ai vu qu’il y a un revendeur à Nuit St Georges par exemple… » .

      À toute fin utile.

      Au revoir.

      Moctar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.