Test Hoka One One Conquest : gros amorti pour le running sur route

Chaussure de running Hoka One One Conquest.Mais qu’est donc cette chaussure à semelle (très) compensée et au look curieux? Avec cette Conquest de Hoka One One, j’ai découvert une marque de godasses de running originale. Après des dizaines de kilomètres, essentiellement sur route, quelle claque!

Chaussure de running Hoka One One Conquest, 2015 Ph Moctar KANE.

Chaussure de running Hoka One One Conquest, 2015 Ph Moctar KANE.

Autant le dire tout de suite, je n’aime pas trop (et c’est un euphémisme) l’aspect de plusieurs modèles de chaussures de cette marque Hoka One One que j’ai découverte il y a seulement quelques mois. Après un tour sur le site du fabricant, je constate que le modèle testé, le Conquest, n’est pas le plus vilain. Mais pourquoi donc cette semelle vert quasi fluo collée à une une tige (le haut de la chaussure) bleue? Si le but du fabricant, c’est de se faire remarquer, eh bien c’est réussi! Ces pompes Hoka One One Conquest auraient leur place garantie dans un carnaval, au milieu de fêtards perchés sur d’autres chaussures hautes en couleurs. Et pourtant la Hoka One One Conquest n’est pas une chaussure destinée à la samba mais bien au running.

Chaussures de running Hoka One One Conquest, 2015 Ph Moctar KANE.

Chaussures de running Hoka One One Conquest, 2015 Ph Moctar KANE.

Elle détonne de la plupart des chaussures de course à pied par la hauteur et le volume de sa semelle intermédiaire. D’après le constructeur, le rapport en volume serait 2,5 fois supérieur. Même sans instrument de mesure, on remarque facilement l’importance de cette semelle en CMEVA (Compression Molded Ethyl Vinyl Acetate, une forme d’EVA). Un examen plus proche montre que la partie allant du médium au talon est évidé en quatre « tunnels ». Cela donne l’impression que cette partie repose sur des piliers en plastique, sur des amortisseurs. On aurait l’impression que le drop (la différence de hauteur entre le talon et l’orteil) de cette Hoka One One Conquest est important mais il n’est que de 4mm. En fait, cette semelle intermédiaire garde de l’épaisseur sur quasiment toute sa longueur.

Chaussure de running Hoka One One Conquest, 2015 Ph Moctar KANE.

Chaussure de running Hoka One One Conquest, 2015 Ph Moctar KANE.

La tige, quant à elle, est faite d’une toile relativement fine, avec des parties thermo-soudées. En lieu et place de lacets ordinaires, il y a un système de laçage rapide avec boucle. A noter, Hoka One One fournit avec la chaussure une paire de lacets ordinaires.
Pour info, en taille 9,5, la Hoka One One Conquest pèse sur la balance 337 g.

Chaussure de running Hoka One One Conquest : détails. 2015 Ph Moctar KANE.

Chaussure de running Hoka One One Conquest, 2015 Ph Moctar KANE.

Sur le terrain
Grâce au système de laçage, les chaussures Hoka One One Conquest sont vites enfilées. Deux bandes élastiques permettent de plaquer la pièce plastique d’attache du lacet, lui évitant ainsi de bouger dans tous les sens pendant la course. A l’intérieur, le pied est relativement confortable. Mais, comparé ce qu’offre une bonne chaussure de trail (par exemple l’Asics Fujitrabucco 3 testée ici), le pied n’est pas aussi bien maintenu que cela. La structure de la tige, à l’exception de l’arrière, au niveau du talon, est trop souple pour permettre un tel maintien.

Chaussure de running Hoka One One Conquest, sur route et dans un stade, 2015 Ph Moctar KANE.

Chaussure de running Hoka One One Conquest, sur route et dans un stade, 2015 Ph Moctar KANE.

En courant sur terrain accidenté, et de plus avec des dénivelés moyens, j’ai constaté ce manque de maintien. Autre mise en garde, ne courrez pas sur terrain boueux : ce Hoka One One Conquest n’y a pas une bonne prise. Ce n’est pas son terrain, vous risquez de glisser.
Ceci étant précisé, laissez-moi vous dire où cette Conquest m’a épaté, oui épaté. C’est sur route. Car cette Hoka One One-là a un amorti incroyable! C’est même plus accentué que sur les chaussures On Cloudsurfer testées il y a plusieurs mois (ici) et dont le rebond était déjà appréciable.Encore une fois, j’ai couru des dizaines de kilomètres (en grande partie sur route, sur bitume) avant d’écrire ce test. Eh bien que ces chaussures sont agréables en zone urbaine (comprenant partiellement des chemins de terre ou de rocaille) : un vrai confort!
Un réserve cependant, après avoir testé aussi ces Hoka One One Conquest lors d’une séance de fractionné. J’ai eu ensuite un peu mal au dessus du pied. Pour des foulées très rapides, ces Conquest ne feraient pas l’affaire.

Chaussure de running Hoka One One Conquest, en fin de test, 2015 Ph Moctar KANE.

Chaussure de running Hoka One One Conquest, en fin de test, 2015 Ph Moctar KANE.

Prix 175 €.

J’aime
L’amorti remarquable.
La respirabilité de la tige.
Le laçage rapide avec la boucle.

Je n’aime pas
Le déroulé du pied pour une course rapide ou un fractionné.
Le design.

Conclusion
J’en veux un peu moins (pas plus) à ces godasses d’avoir un look si curieux. Ce que cette chaussure Hoka One One Conquest n’a pas en esthétique, elle l’a en efficacité d’amorti. Pour une course sur route, c’est une merveille. Une précision quand même, vu le prix du modèle (au moment du test), j’ai testé visiblement le haut de gamme. Est-ce que les autres chaussures de la marque Hoka One One bénéficient aussi d’un amorti efficace? Et pour le trail ou les courses sur terrain un peu accidenté, y a-t-il aussi de bons modèles? Pour l’heure, la surprise Hoka One One a été bonne! Je dis BIS.

Moctar KANE.

Et voici le résumé en vidéo :

PS : si vous avez trouvé ce test utile, partagez-le, et suivez High-Tech Out sur Twitter (@HighTechOut).

Share Button

Une réflexion au sujet de « Test Hoka One One Conquest : gros amorti pour le running sur route »

  1. Bonjour
    Après arthrodèse lombaire je reprends avec la conquest 2

    IL Y A T IL ENCORE PLUS CNFORTABLE

    SENIOR PLUS DE 88 KGS POUR 185 CMS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.