Test Knog Blinder 1 Cross : petite lampe de signalisation pratique

Lampe de vélo Knog Blinder 1 Cross
Avec ces nuits qui tombent déjà tôt en cette fin d’année, équiper son vélo d’un système d’éclairage n’est pas un luxe. Pour bien voir et bien se faire voir. Il y a plusieurs semaines, j’ai découvert la marque d’accessoires vélo Knog. Parmi les nombreux dispositifs d’éclairage du catalogue, j’ai pu avoir cette petite lampe design, la Knog Blinder 1 Cross.

Lampe de vélo Knog Blinder 1 Cross, version grise.

Lampe de vélo Knog Blinder 1 Cross, version grise.

La Knog Blinder 1 Cross est une lampe LED (de 20 lumen selon le fabricant). Légère, elle ne pèse que 15 g. Sa face est un carré aux bords arrondis. Y est découpé une croix au centre duquel se trouve la LED. L’ensemble à un aspect sympa. Une partie de l’appareil est en caoutchouc, ce qui rend son toucher assez agréable. Le fabricant assure une protection IP66, soit une résistance à la poussière et aux projections d’eau. J’en attendais pas moins d’un accessoire vélo. Pour être honnête avec vous, je n’ai pas testé l’appareil dans des conditions climatiques difficiles.

Lampe de vélo Knog Blinder 1 Cross, Ph. Moctar KANE.

Lampe de vélo Knog Blinder 1 Cross, Ph. Moctar KANE.

Grâce à sa courroie élastique et à son crochet, le Knog Blinder 1 Cross se fixe facilement au guidon ou sur la tige de la selle d’un vélo. La Knog Blinder 1 Cross intègre une batterie au lithium polymère qui se recharge via le connecteur USB placé à l’une des extrémités de l’appareil. On allume la lampe en gardant le doigt appuyé quelques instants sur l’interrupteur, situé sous une couche de caoutchouc. En appuyant brièvement et successivement sur l’interrupteur, vous constaterez que le Blinder 1 Cross dispose en tout de cinq modes d’éclairage : du permanent au clignotement lent en passant par des effets stroboscopiques avec variations graduelles de l’intensité.

Lampe de vélo Knog Blinder 1 Cross, Ph. Moctar KANE.

Lampe de vélo Knog Blinder 1 Cross, Ph. Moctar KANE.

Sur le terrain
J’ai roulé en pleine nuit avec la Knog Blinder 1 Cross. Autant vous dire rapidement que le faisceau n’est pas suffisamment puissant pour illuminer correctement à plus de deux métres environ devant soi en mode éclairage permanent. La Knog Blinder 1 Cross, à mon avis, sert d’avantage de signalisation que de véritable phare.

Autonomie
J’ai effecutué deux tests d’autonomie de la Knog Blinder 1 Cross en mode éclairage permanent.  La première fois, la lampe, après une pleine charge, s’est éteinte au bout 2h23, à quelques secondes près. La deuxième fois, c’était après 2h24. Quelle régularité! J’ai fait aussi deux fois la mesure de l’autonomie dans le mode clignotement le plus rapide. Le chrono a donné 3h54 et 3h56. Bref, sachez-le, vous pourrez rouler quasiment pendant 4 heures dans ce mode en avertissant les autres de votre présence.

Je rappelle ici que la recharge se fait via la prise USB, ce qui est pratique de nos jours, tant les chargeurs de ce type sont répandus.

Prix
26 €

J’ai aimé
La qualité de fabrication.
Les différents modes d’éclairage.
La recharge via USB.
La compacité du produit.

Je n’ai pas aimé
La courte portée de la lampe en mode permanent.

Conclusion
Voici une petite lampe pour vélo très agréable à utiliser. J’apprécie la recharge via le connecteur USB. La faible faible portée de son faisceau et surtout ses différents modes d’éclairages en font avant tout une lampe de signalisation. Sa compacité peut en faire aussi une petite torche à main.

Moctar KANE.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.