Test Millet Respiration 20 : sac à dos super pour la randonnée, mais pas seulement

Sac de randonnée Millet Respiration 20.Voici plusieurs mois que j’ai ce sac à dos Millet Respiration 20. Conçu prioritairement pour la randonnée, il s’est révélé très pratique aussi pour un usage au quotidien.

Sac de randonnée Millet Respiration 20, 2014, Ph. Moctar KANE.

Sac de randonnée Millet Respiration 20, 2014, Ph. Moctar KANE.

« Fast hiking », c’est l’expression que Millet, le fabricant d’équipement outdoor et en particulier de montagne, utilise pour nommer le type d’activité pour laquelle il a conçu ce sac à dos. Par là il faut traduire « randonnée rapide ». Si cela peut horripiler ceux qui ont toujours considéré que randonnée rimait avec lenteur, c’est, paraît-il, une activité « tendance » destinée aux gens qui veulent parcourir les sentiers naturels à une vitesse plus dynamique (sans atteindre cependant l’allure d’un trail). Une autre façon de voir les choses est de dire que ce type de sac est destiné à celles et ceux en partance pour la nature. Pour quelques heures, une journée et équipés avec juste ce qu’il faut. A la vitesse, on peut aussi préférer la légèreté.
Bref, fast ou light, ce Millet Respiration 20 m’a rapidement semblé être un sac qui aide à garder une bonne mobilité sur le terrain. Et ce pour diverses raisons.

Multipoche
Tout d’abord, vous l’avez compris, ce sac a une contenance de 20 litres. Vue sur le site de Millet, une version 30 litres existe aussi. Ce qui est très appréciable, c’est quand même le nombre de poches disponibles sur ce Millet Respiration 20. Rien que le rabat en a deux, une extérieure, l’autre interne, les deux étant zippées. A noter que la seconde enferme un porte-clé. Il y a évidemment les deux poches latérales, elles sont souples (stretch). Destinée à recevoir une gourde (en général), elles peuvent aussi contenir l’extrémité d’un bâton de marche plié ou un piolet, par exemple. Au-dessus de chacune de ces poches, légèrement décalé, il y a un porte-piolet en élastique. A centre du sac, à l’extérieur se trouve une poche souple aussi. Ouverte par le haut, elle ne se zippe pas. Son volume peut se réduire grâce au long élastique. Ce dernier sert aussi à retenir un éventuel accessoire, un habit, par exemple un coupe-vent auquel on voudrait avoir rapidement accès en cas de changement de climat. A l’intérieur du sac a été prévu aussi l’emplacement d’une poche d’hydration. Une fente est bien sûr présente en haut du sac pour laisser passer le tuyau du système d’hydration. Mais les deux poches que j’apprécie le plus ce sont quand même celles de la ceinture abdominale. Elles sont zipées et suffisamment larges avec leur ouverture d’une dizaine de centimètres pour recevoir une variété d’objets (du portable au multi-outil ou barres céréales, …). Vraiment, elles sont très pratiques.

Sac de randonnée Millet Respiration 20, 2014, Ph. Moctar KANE.

Sac de randonnée Millet Respiration 20, 2014, Ph. Moctar KANE.

La toile de ce Millet Respiration 20 est essentiellement en nylon (du N 210D Honey Comb précisément). La matière de certaines poches, comme mentionnées plus haut, est différente, plus souple. Après ces mois d’utilisation pendant lesquels j’ai marché, couru et fait du vélo avec, je pense pouvoir dire que le sac est suffisamment résistant. Cependant, à mon avis, il faudrait peut-être renforcer le bas de la poche extérieure centrale. C’est à cet endroit-là que j’ai constaté le seul trou sur ce sac. Supportant éventuellement le poids d’objets contondants et plus facilement en contact avec le sol, ceci expliquerait peut-être une vulnérabilité accrue à cet endroit.
Et outre ses poches, le sac Millet Respiration 20 est fourni avec une housse amovible de protection contre les assauts climatiques, précipitations et poussières.

Sac de randonnée Millet Respiration 20 et sa housse de protection, 2014, Ph. Moctar KANE.

Sac de randonnée Millet Respiration 20 et sa housse de protection, 2014, Ph. Moctar KANE.

Portabilité
J’ai parlé de cette ceinture abdominale. Pour moi, un sac à dos, à moins qu’il soit minuscule et qu’il n’ait jamais à contenir de charge lourde, doit posséder une ceinture abdominale. Pour soulager les vertèbres, répartir le poids le long du haut du corps. C’est d’autant nécessaire pour un sac de randonnée. Et si on n’y fait pas attention, un sac de 20 l peut devenir, l’air de rien, lourd, surt au bout de plusieurs kilomètres de marche. Et donc, par bonheur, ce Respiration 20 est pourvu d’une ceinture abdominale. Ses sangles sont larges, ce qui lui donnent une meilleure prise au corps. Bene. Millet n’a pas négligé la conception du sac : il y a un passant pouvant relier les deux bretelles (pratique pour stabiliser le sac latéralement) et des sangles de rappel en haut du sac, pour ajuster encore mieux le port sur le dos. Port qui est vraiment agréable.
Le dos du sac est couvert d’un filet à maille épaisse, de même d’ailleurs pour les bretelles et la ceinture abdominale côté intérieure. Derrière cette maille se trouve la structure rigide tapissée d’une multitude de grosses bosses ovoïdales alignées entre des rainures en forme de vagues. Millet appelle ce système Bubble Air : il sert à faciliter l’aération au niveau du dos. J’ai peu utilisé le sac en période de chaleur. Mais pour avoir couru avec sur terrain comprenant divers dénivelés, j’apprécie réellement le confort de ce sac. Et je ne me rappelle pas avoir été gêné par une sudation trop importante au niveau du dos.

Autres activités
Je reviens sur le vélo. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai utilisé ce sac de randonnée pour faire du vélo. Le Millet Respiration 20 est aussi très pratique sur selle. Pompe à air mise dans la poche centrale ou sur le côté, un bout dans la poche, un autre fixé à l’élastique. Matériel de réparation, lampe frontale sortie une fois la nuit venue, gourde, encas, veste maintenue par l’élastique prête à servir si le temps l’exige, et même quelque fois tablette plaquée dans la poche plate normalement prévue pour la réserve d’eau, bref ce sac m’a permis d’emporter le nécessaire pour une virée sportive… ou souvent des déplacements de tous les jours.

Prix 100 €.

J’aime
Le port ergonomique et agréable.
La quantité de poches réparties sur tout le sac.
La qualité générale de fabrication.
L’emplacement interne pour la poche d’eau.

Je n’aime pas
L’absence de renforcement dans la partie inférieure de la poche extensible.

Conclusion
C’est un sac très bien conçu ce Millet Respiration 20. Il a fait ses preuves en marche. Et en course nature (environ une heure dans mon cas), il a fait l’affaire. Pour le vélo, il est remarquable. Les citadins, en mode cool, genre pas en costume cravate, devraient l’apprécier. Pour transporter un ordinateur il faudra peut-être prévoir une housse en plus, mais pour le reste (tablette comprise, à la place de la poche d’hydration) et d’autres effets personnels, c’est une affaire. A un détail près, à savoir le renforcement du bas de la poche centrale, plus sujet à la perforation et à l’abrasion, c’est une grande réussite.

Moctar KANE.

PS : si vous avez trouvé ce test utile, partagez-le, et suivez High-Tech Out sur Twitter (@HighTechOut).

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.