Test Olympus Tough TG-5 : l’APN du baroudeur et de qualité 4K

L'appareil photo numérique Olympus Tough TG-5.C’est la n-ième fois que je teste un appareil de cette gamme antichoc et waterproof du spécialiste du genre. Le nouveau Olympus Tough TG-5 se distingue par l’arrivée de la résolution vidéo 4K. Voici un test court de ce très bon APN tout terrain.

L'appareil photo numérique waterproof et anti-choc Olympus Tough TG-5, 2017, Ph. Moctar KANE.

L’appareil photo numérique waterproof et anti-choc Olympus Tough TG-5, 2017, Ph. Moctar KANE.

J’aurais aimé garder plus longtemps cet appareil photo numérique destiné aux baroudeurs et amateurs d’activités particulièrement mouvementées. Je n’ai pas pu voyager avec cet APN. Ni faire du rafting, ni encore moins de la plongée en mer avec cet APN. Mais je l’ai eu suffisamment de jours pour pouvoir donner mon avis sur cet Olympus Tough TG-5 que j’ai emporté quand même sur le terrain.

Prise en main
Comme plusieurs de ses prédécesseurs de la gamme d’appareils durcis Tough d’Olympus que j’ai déjà testés (pas dans HTO mais ailleurs), ce TG-5 bénéficie d’une bonne prise en main. Grâce en partie au petit grip et aux divers boutons bien placés, sa manipulation est aisée. D’autant que le menu est globalement bien conçu. Petit bémol cependant, le plastique (dur) du grip qui fait « toc ». Une matière plus caoutchouté (mais ferme) aurait été préférable, plus agréable au toucher, selon moi.
Autre critique plus gênante pour les amateurs plus avancés en photo concerne les modes. Évidemment, l’on retrouve des modes automatiques, par exemple programme P ou Scènes (dont le Panorama). Il y a aussi le mode A, qui permet ici d’avoir une priorité dans le choix (limité) des ouvertures. Mais il n’y a pas de vrai mode manuel M qui permettrait de sélectionner indépendamment la duré d’exposition et l’ouverture. Alors certes, lorsque l’on fait du rafting (ce que j’ai fait une seule fois, pour être franc) et que cela bouge dans tous les sens, on ne va pas se pencher rigoureusement sur les paramètres d’exposition. Mais il y a d’autres moments plus tranquilles ou moins agités où le photographe, sur ou dans l’eau, par exemple dans une eau bleue transparente au milieu de petits poissons, ou encore dans la poussière ou sur le sable, a envie de mieux contrôler sa lumière. Il peut vouloir aussi prendre la main lorsque, avec le même appareil, il va vouloir faire des photos de nuit ou dans un environnement sombre. A noter d’ailleurs, ce qui facilite la prise de vue dans ces endroits de faible lumière, la grande ouverture minimale à f/2 de cet Olympus Tough TG-5. Sachez aussi que son zoom optique est de x4 (4,5 mm-18 mm, équivalent au 25 mm-100 mm dans le système classique 35mm).

L'appareil photo numérique waterproof et anti-choc Olympus Tough TG-5, 2017, Ph. Moctar KANE.

L’APN waterproof et anti-choc Olympus Tough TG-5, 2017, Ph. Moctar KANE.

Sur le terrain
Cet Olympus Tough TG-5 est conçu pour résister à une immersion aquatique de 15 m et à une chute d’une hauteur de 2,1 m. Pendant la durée de test (que j’aurais aimé plus longue donc), je n’ai pas plongé l’APN à cette profondeur. Mais j’ai pu le garder à environ 2 m dans l’eau d’une rivière (son courant le faisant régulièrement remonter vers la surface d’ailleurs) pendant environ une demi-heure. L’Olympus Tough TG-5 s’en est sorti indemne de cette petite épreuve. Idem après un lâcher sur le sol d’une hauteur de 2,1 m.
Un mot sur le GPS intégré dont il est possible de garder l’allumage en permanence. Dans ce cas, il faut faire attention à la consommation électrique. L’avantage est alors la rapidité de la disponibilité du signal. Pratique pour celles et ceux qui ne veulent pas attendre longtemps pour tagger leurs photos avec les coordonnées géométriques. Et bravo pour la précision du GPS.
J’allais oublier la connexion Wifi et l’app associée OI. Share (dont la connexion est si pénible à configurer). Toute dernière chose prévue par Olympus : l’intégration dans les images de données physiques de l’environnement telles la température, la pression. Et la boussole pour marquer dans quelle direction la photo a été prise.

Qualité des images
Les photos (de 12 mégapixels au maximum) de l’APN Olympus Tough TG-5 sont globalement de bonnes. Le jour, car la nuit la qualité est moyenne, d’après ce que j’ai testé.
Pour ceux qui en sont à ce niveau, sachez que l’appareil enregistre des photos en RAW.
Mais ce qui m’a le plus convaincu avec les images produites par l’Olympus Tough TG-5, c’est bien l’enregistrement vidéo en 4K ( 3840×2160). Le résultat est vraiment satisfaisant.

Cygnes, pris avec l'Olympus Tough TG-5, Chelles, 06 2017, Ph Moctar KANE.

Cygnes, pris avec l’Olympus Tough TG-5, Chelles, 06 2017, Ph Moctar KANE.

Prix 500 €.

J’aime
L’étanchéité à l’eau et la résistance aux chocs.
L’intégration du GPS.
La qualité des images et particulièrement les vidéos 4K.
L’enregistrement des photos en format RAW.
L’ergonomie générale.
L’intégration du Wifi.
La fente pour la dragonne.

Je n’aime pas
L’absence de mode manuel.
La qualité « toc » du plastique du grip.
Le réglage de la connexion Wifi via l’appli.

Conclusion
Le prix de cet Olympus Tough TG-5 n’est pas donné. Mais ici vous bénéficiez d’un APN waterproof et antichoc haut de gamme. Pour les sportifs aventuriers, les baroudeurs qui veulent compter sur un appareil photo fiable, c’est un investissement. J’ai écrit « appareil photo » mais en fait il s’agira aussi de disposer d’une caméra 4K capable de tenir la route. Fiable en mer et sur les autres terrains.

Moctar KANE.

Et voici un résumé en vidéo du test de cet Olympus Tough TG-5 :

PS : si vous avez trouvé ce test utile, partagez-le, et suivez High-Tech Out sur Twitter (@HighTechOut).

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.