Test Peli 2760 : une lampe frontale simple mais efficace

La lampe frontale Peli 2760.Ne vous attendez pas à un produit original avec cette lampe frontale Peli 2760. Mais bien fabriquée et pratique à utiliser, elle a rempli son rôle de source d’éclairage fiable pendant ce test.

La lampe frontale Peli 2760, 2017, Ph. Moctar KANE.

La lampe frontale Peli 2760, 2017, Ph. Moctar KANE.

A pied ou à vélo, une lampe frontale cela peut bien rendre service. Cela fait plusieurs mois que je teste ce Peli 2760. Sa fiche technique n’a pas grand-chose d’original, il faut le reconnaitre. Elle annonce un éclairage LED de 289 lumen, une résistance aux projections d’eau et à la poussière (IPX4) et aussi à la chute (d’un mètre). L’alimentation se fait avec des piles classiques AAA, au nombre de trois. Un avis personnel avant tout sur ce nombre de piles : je n’aime pas beaucoup lorsque le nombre de piles est impair. C’est en général moins pratique pour en ranger trois dans une boîte à piles de rechange (prévue souvent pour un nombre paire).

A part cette petite critique, sachez que ce Peli 2760 est d’une fabrication de bon niveau. Un bon point.

Il dispose de trois intensités d’éclairage en lumière blanche : pour le niveau le moins fort, seules deux des trois ampoules principales restent allumées. Le passage entre les différents niveaux s’effectue en pressant brièvement et instantanément le seul bouton de la frontale. Un dernier appui bref déclenche le clignotant. Et un appui plus long allume une quatrième ampoule, de couleur rouge. Celle-ci peut clignoter, après avoir pressé le bouton pendant une durée intermédiaire.

Sur terrain, j’ai trouvé cette lampe Peli 2760 aisée à manipuler. Au front, son port ne gêne pas. Sur un casque, lors de mes sorties vélo la nuit, il tenait bien en place (c’est la moindre des choses tout de même). Son faisceau porte suffisamment loin devant pour pouvoir rouler à bonne allure, sans être contraint de ralentir. Evidemment, le Peli 2760 peut orienter verticalement son faisceau lumineux. Un conseil d’ailleurs : dirigez la lumière relativement proche de vous, vers le sol, lorsque vous roulez à vélo sur la route, afin de ne pas éblouir le conducteur du véhicule venant en sens opposé.

Prix 53 €.

J’aime
La qualité de fabrication.
La simplicité d’utilisation.
L’ergonomie.
La puissance suffisante de l’éclairage.

Je n’aime pas

Conclusion
A part ma petite critique concernant le nombre impair de piles nécessaires à son alimentation (mais ce n’est pas le seul produit dans ce cas), je n’ai pas grand-chose à reprocher à cette lampe frontale Peli 2760. Elle me semble mieux fabriquée, plus solide que les deux lampes Peli testées auparavant. Son emploi sur le terrain est efficace. Bref, pour ses activités nocturnes, la course urbaine, les trails, les sorties vélo ou les virées pédestres ou tout simplement dans son camp, je pense que cette Peli 2760 peut vous être très utile. En attendant de tester, je l’espère, une ampoule frontale, de la même marque ou non, pourvue de batterie interne, à recharger par exemple via une prise USB.

Moctar KANE.

PS : si vous avez trouvé ce test utile, partagez-le, et suivez High-Tech Out sur Twitter (@HighTechOut).

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.