Test TomTom Multi-sport Cardio : une autre montre cardio sans ceinture thoracique et peu convaincante

La montre GPS TomTom Multi-sport Cardio.Quelques mois après l’arrivée de ses montres de sport GPS Runner et Multi-sport, TomTom sort deux versions avec cardio-fréquencemètre intégré. L’appareil utilise la technologie de Mio. J’ai cette TomTom Multi-sport Cardio depuis plusieurs mois. Mais rapidement, j’ai constaté que si elle conservait, globalement, les atouts de la TomTom Runner (et de la Multi-sport), elle garde aussi une des lacunes de la Mio Alpha.

La montre GPS TomTom Multi-sport Cardio, en version rouge et noir.

La montre GPS TomTom Multi-sport Cardio, en version rouge et noir.

La TomTom Multi-sport Cardio est une synthèse de deux montres. D’un côté, elle reprend les principales fonctions de la TomTom Multisport. Et de l’autre, elle utilise le capteur de la montre Mio Alpha (testée ici sur HTO). Je vous conseille de voir le test de la TomTom Runner (ici). A part le rajout des modes natation et vélo, la Runner a la même interface que la TomTom Multi-sport. Malgré des mises à jours trop fréquentes et quelques défauts (de jeunesse certainement), j’avais bien apprécié cette TomTom Runner (ou Multi-sport) : rapidité de détection des satellites, diversité des plans d’entraînement,… Cette nouvelle TomTom Multi-sport Cardio a même amélioré un point que je trouvais énervant, à savoir le manque de fermeté pour fixer le module au bracelet. Précisément, c’est son bracelet qui est meilleur. Grâce à des rabats, il maintient bien maintenant le module, qui ne tombe plus lorsqu’on retire la montre de son poignet.

La montre GPS TomTom Multi-sport Cardio, Ph. Moctar KANE.

La montre GPS TomTom Multi-sport Cardio, Ph. Moctar KANE.

Encore une fois, jetez un coup d’œil au test de la Runner ou regardez seulement sa vidéo de présentation (ici). Car peu de choses changent entre les versions précédentes des montres TomTom et les versions Cardio, à part donc la présence de ce capteur cardio-fréquencemètre.

La TomTom Multi-sport Cardio ne pèse que 2 g de plus que la Runner, Ph Moctar KANE.

La TomTom Multi-sport Cardio ne pèse que 2 g de plus que la Runner, Ph Moctar KANE.

Un cardio-fréquencemètre instable
Là où les choses se compliquent avec cette montre de sport Cardio, c’est justement son cardio-fréquencemètre intégré, qui permet de se dispenser du port (peu confortable pour certains) d’une ceinture cardio thoracique. Elle utilise la même technologie que la montre Mio Alpha : un capteur détecte la circulation sanguine sous la peau, au niveau du poignet, fortement éclairé par la lumière de deux leds placées sous la montre. Partant de là, le système en déduit le rythme cardiaque.

La TomTom Multi-sport Cardio : le capteur cardio-fréquencemètre , Ph Moctar KANE.

La TomTom Multi-sport Cardio : le capteur cardio-fréquencemètre , Ph Moctar KANE.

J’espérais une amélioration mais j’ai retrouvé les mêmes défauts. Constat fait lors de plusieurs sorties avec cette TomTom Multi-sport Cardio. La montre met plusieurs minutes avant d’afficher une valeur de rythme cardiaque. J’ai comparé aussi les valeurs données par la TomTom Cardio avec celle d’une autre montre de sport associée à une ceinture cardio-fréquencemètre thoracique. Pour info, tantôt la montre de référence était la Polar RC3 GPS, tantôt c’était la Garmin Forerunner 620. La TomTom Multi-sport Cardio fait preuve d’un comportement incertain. A la lenteur de détection de la fréquence cardiaque déjà mentionnée, il faut ajouter des « décrochages » épisodiques. En effet, après une phase où les fréquences données par la TomTom Multi-sport Cardio s’alignent (avec un écart de 1 ou 2 battements par minute) avec celles de la montre de référence, il lui arrive de s’en écarter de beaucoup (de plus de 10, 20 battements/minute ou même plus). Autre comportement constaté plusieurs fois : la TomTomCardio n’affiche plus de valeur pendant un certain temps… Est-ce dû, à ces moments-là, à des problèmes de lecture du capteur liés par exemple à la sueur..?
Je veux bien admettre que, sur une sortie assez longue, l’absence de détection de fréquence cardiaque pendant les 4-5 premières minutes ou pendant quelques instants au milieu de la course ne modifie pas forcément la moyenne finale. Ce fut d’ailleurs le cas lors d’une de mes sorties d’environ 50 minutes où la fréquence de la 
TomTom Multi-sport Cardio (169 bpm) était assimilable à celle enregistrée par la Garmin Forerunner 620 (168 bpm). Mais le problème, c’est cette inconstance dans la mesure : la défaillance de lecture peut arriver au moment où le coureur veut connaître vraiment et précisément la valeur de sa fréquence cardiaque. Un point à relever : d’après mon expérience, en plusieurs années, mes ceintures cardio-fréquencemètres n’ont été que très rarement défaillantes dans leur mesure!

Fréquences cardiaques restituées par la TomTom Cardio lors d'une course : les valeurs sont sous-estimées au début.

Fréquences cardiaques restituées par la TomTom Cardio lors d’une course : les valeurs sont sous-estimées au début.

Fréquence cardiaque moyenne donnée par la TomTom Cardio et par l'appli Polar Beat.

Fréquence cardiaque moyenne donnée par la TomTom Cardio et par l’appli Polar Beat.

La première vidéo, ci-dessous, présente la TomTom Multi-Sport Cardio et compare en statique la fréquence cardiaque avec celle mesurée avec une ceinture thoracique.

Cette seconde vidéo, compare lors d’une course, les fréquences cardiaques mesurées par la TomTom Multi-Sport Cardio et la Garmin Forerunner 620.



Prix 300 €.

J’aime
La simplicité d’utilisation.
La légèreté.
La rapidité de détection des satellites.
La diversité des plans d’entrainement dont l’adversaire virtuel.
Le transfert des données d’entraînement via le Bluetooth.

Je n’aime pas
Las mesures de la fréquence cardiaque erronées par moments.
L’absence de données cardiaques dans l’affichage de l’historique sur l’écran de la montre.
La mise à jour nécessaire de l’heure après épuisement de la batterie.
La lecture des données impossible à partir de l’application en mode hors connexion (Internet).
La taille trop petite des données dans les deux petites fenêtres de l’écran de la montre pendant l’activité.
La lenteur d’affichage des informations secondaires lorsqu’on passe d’un écran à l’autre.
La non synchronisation des profils entre la montre et l’application.
Le site web et l’appli associés, bien rudimentaires par rapport à la concurrence.

Conclusion
En lançant cette Multi-sport Cardio, TomTom est allé trop vite, à mon avis, et n’a pas réglé certains problèmes déjà gênants avec la version Runner. Par exemple, la non synchronisation des profils entre la montre et l’appli lorsqu’il y a un changement à partir de l’une d’elle. Certes ce sont des détails, me direz-vous. Le plus gênant pour moi reste quand même le manque de fiabilité de la mesure de la fréquence cardiaque effectuée avec la technologie de Mio. Cette technologie qui emploie l’émission lumineuse ne semble pas fonctionner avec des peaux plus sombres ou noires, celles qui justement auraient une barrière plus forte face à la lumière. Constant déjà fait lors du test de la Mio Alpha, constat renouvelé ici avec cette TomTom Multi-sport Cardio. Mais peut-être que cette montre fonctionnerait très bien avec vous. Pour l’heure, je ne conseillerais cette montre à tout le monde. J’attends des progrès. En claire il faut une fiabilité similaire à celle des ceintures cardio-fréquencemètres.

Moctar KANE.

PS : si vous avez trouvé ce test utile, partagez-le et suivez High-Tech Out sur Twitter (@HighTechOut).

 

Share Button

6 réflexions au sujet de « Test TomTom Multi-sport Cardio : une autre montre cardio sans ceinture thoracique et peu convaincante »

  1. Il est écrit sur la notice et sur le site que la technologie fonctionne uniquement avec les peau CLAIRES. Avec une peau noire ça ne marche tout simplement pas. Pas la peine d’écrire 6 pages sur le manque de fiabilité du capteur…

  2. Je suis intéressée par cette montre tom tom multi cardio je voulait savoir si apres une mise a jour de cette montre les défauts de fréquence cardiaque sont rectifié merci tes test sont tres apreciable

    • Bonjour Naim.

      Désolé, je suis passé à côté de votre question. Je me demande si le problème constaté sur cette TomTom Cardio est lié au sofware ou tout simplement au capteur lui-même. Là, je ne peux vous aider d’avantage, désolé.

      Au revoir.

      Moctar.

  3. J’hésitais entre la Polar V800 et celle-ci notamment à cause du rapport fonctionnalités annoncées et le prix mais visiblement cette montre n’est pas à la hauteur des espérances … merci de ton test.

    • Bonjour Rémi.

      Merci à vous. Pour info, si les solutions alternatives au port de la ceinture cardio vous intéresse, je suis en train de tester la Jabra Sport Pulse, des écouteurs Bluetooth capable d’enregistrer la pulsation cardiaque. La première course faite avec elles est satisfaisante.

      Au revoir.

      Moctar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.