Test XSories Weye Feye S : un accessoire pour transférer en Wifi les images d’un APN

Le boîtier XSories Weye Feye S.Ce petit boitier orange, grâce à sa connexion Wifi, est capable d’envoyer vers votre smartphone (ou tablette) les images stockées par votre APN, puis de les partager éventuellement avec votre réseau social. Facile d’utilisation, son application, selon sa version Android ou iOS l’empêche, pour l’instant, d’atteindre le top.

Le boîtier XSories Weye Feye S.

Le boîtier XSories Weye Feye S.

Si vous avez acheté récemment un compact ou un hybride, il y a des chances qu’il soit pourvu de la liaison Wifi. Grâce à cette connexion, il est possible de piloter l’appareil à distance avec une appli, de transférer ses images vers son smartphone ou tablette, puis de les envoyer vers Internet. Mais si c’est un reflex que vous avez (à part certains modèles comme le Canon EOS 6D) ou un APN assez ancien, le Wifi ne sera certainement pas de la partie. C’est pour viser ce parc (très conséquent) d’appareils non connectés que la société XSories propose ce Weye Feye S. Pour info, cet appareil est une déclinaison du modèle plus haut de gamme Weye Feye, qui rajoute une fonction de télécommande (prise de vue) de l’APN.

Le boîtier XSories Weye Feye S et ses accessoires de fixation. Ph. Moctar KANE.

Le boîtier XSories Weye Feye S et ses accessoires de fixation. Ph. Moctar KANE.

Le Weye Feye S consiste essentiellement en un petit boitier plastique orange. Devant accompagner l’appareil photo à « wifier », le constructeur l’a pourvu d’un dispositif pluriel d’attache. D’abord, l’objet peut se loger dans un étui souple. Par les deux fentes de ce dernier il est possible de faire passer la bandoulière d’un appareil photo (dans le sens de la largeur du Weye Feye S). A la place de la bandoulière, il est aussi possible de fixer un autre accessoire fourni avec le Weye Feye S, une plaque par laquelle il est aussi possible de faire passer une sangle plus fine (dans le sens de la longueur cette fois). Deux rubans Velcro sont fournis pour faciliter les attaches. Mais ce n’est pas tout, car est fourni également un adaptateur pour le sabot du flash d’un appareil photo. Très bien.

Le boîtier XSories Weye Feye S fixé à la bandoulière d'un reflex. Ph. Moctar KANE.

Le boîtier XSories Weye Feye S fixé à la bandoulière d’un reflex. Ph. Moctar KANE.

Le boîtier XSories Weye Feye S fixé au sabot d'un reflex. Ph. Moctar KANE.

Le boîtier XSories Weye Feye S fixé au sabot d’un reflex. Ph. Moctar KANE.

Pour terminer la description du produit, sachez que le Weye Feye S dispose d’une batterie interne. Qui se recharge par une prise micro USB latérale. Sur le côté supérieur se trouve la prise USB classique par laquelle se branche l’appareil photo.

Démarrage
Ce XSories Weye Feye S est vraiment d’une prise en main très aisée. Il faut d’abord installer sur son appareil mobile l’application dédiée, Android ou iOS. La liaison sans fil entre ces deux appareils s’opère de deux façon. Soit les deux se connectent ensemble en utilisant le réseau Wifi déjà disponible autour (par exemple celui de la maison). Soit c’est le Weye Feye S lui-même qui génère son propre réseau. Il faudra alors connecter dans ce cas-là le smartphone ou la tablette à ce réseau. Pour info, si, dans ce cas-là, vous voulez continuer à disposer de l’accès Internet pour votre smartphone, une option dans les paramètres de l’appli lui permet de se brancher simultanément au réseau Wifi ambiant et d’émettre le sien. La connexion directe au réseau produit par le Weye Feye cause un problème de sécurité dans la façon dont elle est faite : aucun mot de passe n’est demandé. N’importe qui va pouvoir s’y connecter! Il faudra qu’une mise à jour protège cette connexion.

L'appli Weye Feye S (version iOS) avant et après la connexion à un reflex.

L’appli Weye Feye S (version iOS) avant et après la connexion à un reflex.

L'application Weye Feye S en version Android.

L’application Weye Feye S en version Android.

Une fois la liaison entre l’appui et le XSories Weye Feye S établi, et après avoir raccordé via un câble USB adapté l’appareil au module Wifi, on peut visualiser la galerie des images stockées dans l’appareil. C’est aussi simple que cela. Mais là se trouve, pour l’instant, l’un des principaux défauts de l’application. Car, selon que vous soyez Android ou iOS, l’appli ne vous traitera pas de la même façon.

Une version iOS à revoir
En sachant que l’une des fonctions intéressantes du Weye Feye S, ce n’est pas seulement de visualiser le contenu des images stockées dans l’APN mais de les télécharger dans son appareil mobile, il faudra que les développeurs de XSories mettent rapidement à jour le bug que j’ai constaté. En ouvrant la galerie des photos à partir de l’application de Weye Feye, il est possible de sélectionner celles qui vous intéressent. A ce niveau, en appuyant sur l’icône idoine, cela se passe bien : l’image est transférée dans sa taille originale. Par contre, si vous sélectionnez une image à partir de cette même appli, que l’agrandissiez pour la visualiser et qu’ensuite vous décidez de l’importer (ce que propose l’appli), dans ce cas, vous n’aurez qu’une image méchamment redimenssionnée. Contacté à ce sujet, un responsable de XSories a reconnu ce problème de redimensionnement de l’image. Donc, jusqu’à la sortie d’une mise à jour correcte, n’importez vos photos qu’à partir du premier niveau de pré-visualisation si vous voulez retrouver leur intégrité.
Sachez aussi qu’à partir de cette appli iOS, il n’est pas possible de lire les vidéos enregistrées : il faut d’abord les importer.

L'appli Weye Feye S (version iOS) : galeries des photos en jpeg, RAW et des vidéos.

L’appli Weye Feye S (version iOS) : galeries des photos en jpeg, RAW et des vidéos.

L'appli Weye Feye S (version iOS) : ici, elle est capable de sauvegarder une image en taille réelle.

L’appli Weye Feye S (version iOS) : ici, elle est capable de sauvegarder une image en taille réelle.

Exemples des partages possibles avec l'appli Weye Feye S en version iOS.

Exemples des partages possibles avec l’appli Weye Feye S en version iOS.

Une version Android réussie
L’appli Weye Eye S en version Android est également épurée, son graphisme bien réalisé. A la différence de la version iOS, elle n’induit pas en erreur lorsqu’on désire importer les images enregistrées par l’appareil : elles gardent leur taille d’origine. Sur d’autres points aussi, l’appli Android est meilleure. Elle permet de lire les vidéos. Et la liste des réseaux sociaux proposées pour partager ses images est bien plus importante. A noter, dans les deux versions, le transfert des images vers l’application s’effectue rapidement. Tout comme sur la version iOS, il est possible de supprimer (à distance donc) les images contenues dans la carte mémoire de l’appareil photo. C’est en cela que la connexion Wifi non sécurisée générée par le XSories Weye Feye S est problématique. Je n’ai fait le test qu’avec deux appareils connectés simultanément au même Weye Feye S, mais il serait possible, d’après le fabricant, de brancher sur son réseau jusque 20 appareils photo…
Il y a autre chose qui n’a pas fonctionné lors du test : le partage du contenu d’un dossier d’images. L’idée est de permettre à une connaissance de parcourir facilement un ensemble d’images. Normalement, en scannant un flashcode avec un smartphone, il aurait été possible de voir ce dossier images à partir d’une page web. Mais le lien donné pour la page était corrompu.

L'appli Weye Feye S (version Android) : galeries des photos en jpeg, RAW et des vidéos.

L’appli Weye Feye S (version Android) : galeries des photos en jpeg, RAW et des vidéos.

Exemples des partages possibles avec l'appli Weye Feye S en version Android.

Exemples des partages possibles avec l’appli Weye Feye S en version Android.

Prix 100 €.

J’aime
La facilité d’utilisation de l’appareil.
La qualité de l’application en version Android.
La rapidité de transfert des images.
Le dispositif multiple d’attache à l’appareil photo.

Je n’aime pas
Le mauvaise conception de l’application en version iOS.
L’absence de sécurité de la connexion Wifi.

Conclusion
Lorsque la sécurité de son réseau Wifi sera assurée, l’application Weye Eye S en version Android sera encore plus intéressante qu’actuellement. XSories étant au courant du problème, espérons qu’une mise à jour rapide de la version iOS lui permettra de faire des transferts d’images dans leurs tailles d’origine, sans redimensionnement. Autrement, surtout pour les possesseurs d’APN utilisant des cartes CompactFlash (en général ce sont beaucoup d’anciens reflex), le XSories Weye Feye S est une bonne solution pour exporter ses images vers son smartphone ou tabllete, avec entre autres une vitesse de transfert rapide. En attendant, si vous êtes possesseur d’un APN non wifi et utilisant des cartes SD, vous pouvez utiliser les cartes Eye-Fi qui sont une alternative intéressante pour disposer de Wifi.

Moctar KANE
.

PS : si vous avez trouvé ce test utile, n’hésitez pas à le partager et à suivre High-Tech Out sur Twitter (@HighTechOut).

Share Button

6 réflexions au sujet de « Test XSories Weye Feye S : un accessoire pour transférer en Wifi les images d’un APN »

  1. bonjour,
    nouveau posseseur du weye feye, je ne peux lire les video sur iphone et ipad.
    Qu’entendez vous par  » il faut les importer » ?
    Comment faire?
    Hors-mi ce petit soucis, je trouve le produit parfait, très réactif.
    aucun regert concerant cet achat.
    cordialement,

  2. Bonjour,

    J’ai acheté le boîtier et installé l’appli sur Android, mais impossible de l’utiliser pout autre chose que simplement la galerie…. savez vous pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.