Test Oppo Reno4 Pro : pour prendre beaucoup de photos

Smartphone Oppo Reno4 ProCet Oppo Reno4 Pro nous a été vendu comme un smartphone particulièrement brillant en capture vidéo, y compris la nuit. La surprise est venue surtout du côté de la photo. Voici son test.

Smartphone Oppo Reno4 Pro, 2020, Ph. Moctar KANE.

Smartphone Oppo Reno4 Pro, 2020, Ph. Moctar KANE.

Son prix de lancement et ses qualités sur le papier placent cet Oppo Reno4 Pro entre les smartphones de moyenne gamme et haute gamme. En fait, son nom complet est Oppo Reno4 Pro 5G, car il est en effet 5G. Mais vous le savez si vous lisez régulièrement High-Tech Out, ce qui m’intéresse surtout dans les smartphones ici, ce sont leurs qualités de prise d’images. Et aussi leur autonomie, afin de prolonger éventuellement le plus possible le plaisir de photographier et de filmer.

Trois optiques
C’est devenu presque une norme, même pour les smartphones de moyenne gamme, l’Oppo Reno4 Pro est pourvu de trois objectifs à l’arrière.
Tout d’abord, l’objectif principal. C’est un grand angle, a une ouverture f/1,7 et bénéficie d’une stabilisation optique. Derrière, se trouve le capteur (Sony IMX586) de 48 MP (8000×6000).
Ensuite, l’ultra grand angle (109° après correction optique, dit le constructeur, pour une image prise en 16/9) a (comme souvent sur les smartphones) une ouverture plus petite, ici de f/2,2. Il est associé à un capteur de 12 MP (4608×2592).
Et enfin, il y a le téléobjectif, un 2X, avec une ouverture de f/2,4. Le capteur à l’arrière rassemble 13 mégapixels (4160×3120).

Smartphone Oppo Reno4 Pro, 2020, Ph. Moctar KANE.

Smartphone Oppo Reno4 Pro, 2020, Ph. Moctar KANE.

La photo, en pratique
En mode automatique, quand on fait une photo avec le capteur principal, l’image prise par défaut au format 4/3 sera de 12 MP, plus précisément 4000×3000 pixels. Il est possible d’obtenir la définition maximale de 48 MP en sélectionnant une icône placée sur une barre verticale à gauche du viseur. A droite se trouvent les icônes représentant les divers valeurs de zoom : celle pour l’ultra grand angle, 1X pour l’optique principale, 2X pour le télé, puis 5X. Attention, le zoom X5 tout comme le 2X, utilise, d’après ce que j’ai constaté, un grossissement numérique en mode tout automatique : j’ai obtenu des photos de 12 MP, chacune prise par l’objectif principal et tirée du capteur de 48 MP.

Capture d'écran de l'appli interne photo de l'Oppo Reno4 Pro avec le zoom 2X numérique.

Capture d’écran de l’appli interne photo de l’Oppo Reno4 Pro avec le zoom 2X numérique.

Photos prises avec le capteur principal de l'Oppo Reno4 Pro et les grossissements numériques, 2020, Ph. Moctar KANE.

Photos prises avec le capteur principal de l’Oppo Reno4 Pro et les grossissements numériques, 2020, Ph. Moctar KANE.

Capture d'écran de l'appli interne photo de l'Oppo Reno4 Pro avec l'ultra grand angle.

Capture d’écran de l’appli interne photo de l’Oppo Reno4 Pro avec l’ultra grand angle.

Capture d'écran de l'appli interne photo de l'Oppo Reno4 Pro avec l'option 48 MP activée.

Capture d’écran de l’appli interne photo de l’Oppo Reno4 Pro avec l’option 48 MP activée.

En mode photo  « Expert », afin de changer effectivement d’optique, du très grand angle au télé X2, il faut sélectionner à gauche une des icônes du viseur représentant un, deux ou trois arbres. Et sachez pour chaque optique, il y a aussi la possibilité de choisir un zoom numérique 2X ou 5X.

Capture d'écran de l'appli interne photo de l'Oppo Reno4 Pro avec ses différents modes de captures.

Capture d’écran de l’appli interne photo de l’Oppo Reno4 Pro avec ses différents modes de captures.

Scène prise avec les différentes optiques de l'Oppo Reno4 Pro, 2020, Ph. Moctar KANE.

Scène prise avec les différentes optiques de l’Oppo Reno4 Pro, 2020, Ph. Moctar KANE.

Un des défauts, à mon avis, de cet Oppo Reno4 Pro est son interface, peu claire, qui ne distingue pas vraiment les grossissements optiques de ceux qui sont numériques : il est alors facile de se retrouver avec des images grossies numériquement alors que l’on attendait une meilleure qualité avec des zooms optiques.

La vidéo
L’Oppo Reno4 Pro enregistre avec une résolution 4K à 30 images par seconde. Ce smartphone d’Oppo dispose d’une variété de modes vidéo a priori intéressants. Par exemple, la vidéo « Ultra nuit », le  « mode Cinéma » qui délivre des images au format allongé 21/9. En plus des promesses de stabilisation de jour, comme de nuit. J’y reviendrai plus bas. Mais avant cela, sachez qu’en passant au « mode Cinéma », la résolution de la vidéo baisse à 2400×1028 pixels. En mode « Ultra nuit », la vidéo est limitée aussi au Full HD (fichier de 1920×1088 ici).

Capture d'écran de l'appli interne photo/vidéo de l'Oppo Reno4 Pro.

Capture d’écran de l’appli interne photo/vidéo de l’Oppo Reno4 Pro.

La qualité des images
Commençons par la vidéo. Est-ce l’habitude de prendre et de voir depuis plusieurs années des vidéos avec l’iPhone qui me fait placer la barre assez haut? Le smartphone d’Apple enregistre depuis belle lurette ses vidéos en 4K à 60 ips. Alors quand j’examine les vidéos prises en 4K par le Reno4 Pro d’Oppo, je les trouve, certes, globalement bonnes mais elles manquent de fluidité. Et cela même en plein jour, lorsque dans la scène passent des coureurs ou quand des gens marchent relativement vite.
En mode nuit, il y a bien un rehaussement de la luminosité dans les parties très sombres d’une scène. Mais cela se fait aux dépends de la qualité générale de l’image dans ces types de scène. Le test de la vidéo du Moulin de Pantin avec sa façade lumineuse filmée en pleine nuit montre au final des couleurs délavées, une perte de contraste.
Un conseil : modifiez manuellement la luminosité. Le résultat peut alors être de bonne facture! A condition de ne pas trop bouger le smartphone.
Nous en venons à la stabilisation vidéo. L’Oppo Reno4 Pro en a deux : une « stabilisation » de premier niveau et une « stabilisation Pro ». J’ai trouvé les résultats irréguliers dans l’ensemble. Ainsi en marchant le jour, la vidéo obtenue était, par moments, bien stabilisée, comme si le smartphone avait été monté sur une steadycam. Mais à d’autres occasions, les résultats n’étaient pas satisfaisants : certaines parties de l’image vibraient brièvement, comme secouées les impacts des pas de pied sur le sol. Le résultat est carrément moyen lorsque la vidéo enregistre une scène sombre.

Statue, prise au smartphone Oppo Reno4 Pro, Paris, 2020, Ph. Moctar KANE.

Statue, prise au smartphone Oppo Reno4 Pro, Paris, 2020, Ph. Moctar KANE.

En photo, les résultats sont bien meilleurs. Notamment du côté du capteur principal. J’ai comparé les résultats, les photos d’un sujet identique prises par le Reno4 Pro et l’iPhone 12 Pro. Et bien pour le capteur principal, ce smartphone d’Oppo tient la comparaison! Les détails paraissent très bien. Bravo. Le zoom X2 est moins la hauteur, on pouvait s’y attendre, mais c’est globalement satisfaisant.
Ai-je besoin de le préciser? Les bonnes photos sont celles prises sans les grossissements numériques X2 et X5.

Autonomie
Cet Oppo Reno4 Pro est parmi les smartphones les autonomes que j’ai testés jusqu’à présent. Ainsi en mode lecture vidéo avec un écran réglé au maximum de son éclairage et le volume poussé à bout, le Reno4 Pro a tenu 8h51. Quasi égalité avec les smartphones Crosscall Trekker-X3 (8h59) et Samsung Galaxy Note8 (9h04).
Autre atout de l’Oppo Reno4 Pro, il se recharge très, très vite! Et ce grâce à son système SuperVooc 2.0 et son gros chargeur (trop gros d’ailleurs) de 65 W. Le test que j’ai fait confirme la promesse du constructeur : une recharge totale (de 0 à 100%) en 36 minutes. Pour info, en environ deux minutes de recharge, la batterie du smartphone retrouve entre 5% et 10% de sa capacité. En 11 minutes, elle a atteint 50% lors d’une recharge.

Chargeur SuperVooc du smartphone Oppo Reno4 Pro, 2020, Ph. Moctar KANE.

Chargeur SuperVooc du smartphone Oppo Reno4 Pro, 2020, Ph. Moctar KANE.

Prix 800 €.

J’aime
La qualité générale en photo.
Le  « format cinéma » 21/9.
La grande autonomie.
La recharge ultra rapide.
La qualité de fabrication.

Je n’aime pas
Les résultats irréguliers de la stabilisation vidéo.
Le manque de clarté sur la nature (optique ou numérique) du zoom employé.

Conclusion
Je m’attendais à mieux de la part ce Reno4 Pro en matière de stabilisation vidéo, tellement son fabricant Oppo avait vanté ses qualités. Je trouve cependant les divers modes vidéo ( « cinéma » et « Ultra night ») intéressants à condition de bien modifier l’exposition.
A l’opposé, j’ai été agréablement surpris par la qualité des photos de l’Oppo Reno4 Pro, en particulier avec son optique principale. Le fabricant devrait tout de même lui doter d’une interface plus efficace, mieux guider et surtout bien marquer la distinction entre le jeu des zooms optiques et celui des zooms numériques. Encore quelques progrès à faire en ergonomie, dans la fréquence de capture vidéo, dans la stabilisation et le smartphone rivalisera avec les meilleurs photophones et vidéophones!

Moctar KANE.

Feuille, prise au smartphone Oppo Reno4 Pro, Paris, 2020, Ph. Moctar KANE.

Feuille, prise au smartphone Oppo Reno4 Pro, Paris, 2020, Ph. Moctar KANE.

Oiseau, pris au smartphone Oppo Reno4 Pro, Paris, 2020, Ph. Moctar KANE.

Oiseau, pris au smartphone Oppo Reno4 Pro, Paris, 2020, Ph. Moctar KANE.

Canal de Chelles, pris au smartphone Oppo Reno4 Pro, 2020, Ph. Moctar KANE.

Canal de Chelles, pris au smartphone Oppo Reno4 Pro, 2020, Ph. Moctar KANE.

PS : si vous avez apprécié ce test, n’hésitez pas à le partager et suivez @HighTechOut sur Twitter.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.