Test Shokz OpenRun Pro : écouteurs de sport pour rester vigilant en permanence

Casque de sport à conduction osseuse Shokz OpenRun Pro.Si vous ne supportez pas les intras ou voulez vous entrainer, en particulier en ville, en faisant attention à votre environnement tout en écoutant vos playlists ou podcasts, tendez l’oreille vers ce casque à conduction osseuse Shokz OpenRun Pro. Voici son test.

Casque de sport à conduction osseuse Shokz OpenRun Pro, 2022, Ph. Moctar KANE.

Casque de sport à conduction osseuse Shokz OpenRun Pro, 2022, Ph. Moctar KANE.

Le fabricant Shokz (qui s’appelait il y a encore peu AfterShokz) est connu pour ses écouteurs ou casques à conduction osseuse. Le principe de la technologie à conduction osseuse, grosso modo, se base sur la capacité des os à propager les ondes. Au lieu de produire le son à travers de petits haut-parleurs classiques, un casque à conduction osseuse va faire vibrer deux sortes de palets (comme les frappes de marteaux) plaqués sur la surface située dans la zone entre l’oreille et la tempe. Ce sont ces vibrations qui vont se répandre à travers l’os du crâne jusqu’à l’oreille interne.

Il y a plusieurs avantages à porter des écouteurs ou un casque à conduction osseuse. Comme le son provenant du smartphone se transmet par une autre voie que le conduit auditif, l’oreille n’est pas obstrué et peut en conséquence entendre les bruits environnants. Ainsi, avec un casque à conduction osseuse tel ce Shokz OpenRun Pro, vous pouvez écouter votre musique tout en restant vigilant à toute alerte sonore. Ce qui est pratique quand on court, en particulier en ville, pour entendre les voitures à l’approche. Ou même les vélos, de plus en plus nombreux sur les routes et dans les parcs.

Épuré
Ce casque à conduction osseuse Shokz OpenRun Pro est un tour de cou. Son arceau permet de maintenir les extrémités plaquées près des oreilles, mais sans pression excessive pour autant. L’appareil est léger, seulement 28 g sur la balance. Et le design de ce Shokz OpenRun Pro est épuré. Il n’a que trois boutons. Sur le palet de droite un double bouton sert à allumer le casque et à régler le niveau du volume. Sur le palet de gauche se trouve un bouton assez large avec lequel on règle le déroulé de la lecture, à savoir pause/reprise et avance/recul.

Coque du casque Shokz OpenRun Pro, 2022, Ph. Moctar KANE.

Coque du casque Shokz OpenRun Pro, 2022, Ph. Moctar KANE.

Casque Shokz OpenRun Pro dans sa coque, 2022, Ph. Moctar KANE.

Casque Shokz OpenRun Pro dans sa coque, 2022, Ph. Moctar KANE.

Casque de sport à conduction osseuse Shokz OpenRun Pro et accessoires, 2022, Ph. Moctar KANE.

Casque de sport à conduction osseuse Shokz OpenRun Pro et accessoires, 2022, Ph. Moctar KANE.

Appli associée
Le Shokz OpenRun Pro peut s’utiliser avec une appli. Qui est très rudimentaire. Je n’ai pas vu vraiment ce qu’elle amène d’intéressant. Si ce n’est la possibilité d’exécuter à l’occasion une mise à jour. Il est possible avec cette appli de passer du mode de lecture « standard » à « vocal ». L’amélioration de la restitution de contenus vocaux (par exemple les informations d’une radio) ne m’a pas paru flagrante… L’appli permet aussi de régler le volume d’écoute et de piloter le déroulé de lecture. Rien de remarquable. On est loin de certaines applications d’écouteurs comme celle de Jaybird.

Sur le terrain
Ce casque Shokz OpenRun Pro est très confortable à porter. Je l’ai testé en courant. Et il tient en place! Ses commandes sont rapides et efficaces d’accès. J’ai testé aussi l’OpenRun Pro à vélo. C’est sans doute dans cette situation, où la possibilité de continuer d’entendre son environnement, que son usage est le plus rassurant. Mais sachez cependant que le port d’écouteurs ou de casque audio, à part dans les cas de nécessité de correction auditive, est interdit d’après la loi…

Petit bémol concernant l’emploi simultanée du Shokz OpenRun Pro avec des lunettes. La surcharge sur l’oreille et les frottements les branches des lunettes peuvent être gênants ou faire même un peu mal. Cela va dépendre certainement de la nature et de l’épaisseur des branches de lunettes.

Casque Shokz OpenRun Pro porté avec des lunettes, 2022, Ph. Moctar KANE.

Casque Shokz OpenRun Pro porté avec des lunettes, 2022, Ph. Moctar KANE.

Sachez aussi que, lorsqu’il y a du vent ou qu’on file (très vite) à vélo, l’écoute devient difficile, voire désagréable. Dans ce cas, les écouteurs intra-auriculaires font vraiment la différence.

Comme nombre d’écouteurs actuels, le casque Shokz OpenRun Pro est conçu pour résister à la transpiration, à la pluie et à un peu de poussière, son indice de protection étant IP55.

Qualité audio et autonomie
Globalement ce casque Shokz OpenRun Pro restitue le son avec clarté. Mais comparé à de nombreux autres écouteurs, il a une faiblesse dans la reproduction des sons graves.

J’ai été agréablement surpris une fois, alors que j’étais en conversation téléphonique avec ce casque. Malgré un déplacement d’air notable, la personne à l’autre bout du fil disait entendre clairement.

Le fabricant Shokz annonce une autonomie de 10 h pour son OpenRun Pro. Lors de mon test habituel d’autonomie, à savoir l’écoute continue avec le volume réglé au maximum, l’OpenRun Pro de Shokz a tenu pendant un temps maximum de 4h13.

Le prix 190 €.

J’aime
La perception permanente de l’environnement sonore.
Le grand confort.
L’excellent maintien.
L’excellente ergonomie.

Je n’aime pas
La faiblesse de la restitution des sons graves.
La gêne auditive lorsqu’il y a du vent.

Conclusion
Cela ne m’étonne pas de voir de plus en plus de coureurs porter un casque à conduction osseuse. En effet, c’est très pratique dans un environnement urbain agité. C’est rassurant! Et contrairement aux intras 100% sans fil (« true wireless »), il y a très peu de risque que le casque ne tombe par terre! Ce Shokz OpenRun Pro s’est montré très bon pendant ce test. J’ai aimé l’utiliser. Pour courir et faire du vélo. Il faudrait que les prochaines versions restituent encore mieux les sons, en particulier les basses. Mais autrement, ce Shokz OpenRun Pro est une réussite pour qui veut s’entraîner tranquillement en écoutant sa musique ou ses podcasts.

Moctar KANE.

PS : si vous avez apprécié ce test, n’hésitez pas à le partager et suivez @HighTechOut sur Twitter.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.