Test Crosscall Trekker-X3 : un smartphone outdoor résistant mais pas extrême

Le smartphone outdoor Crosscall Trekker-X3.On est plus exigeant avec ceux qui crânent et s’auto-déclarent durs à cuire. Le Crosscall Trekker-X3 est un smartphone outdoor destiné à une utilisation dans des conditions difficiles. J’ai poussé un peu plus loin que d’habitude les épreuves de résistance. Voici les résultats du test.

Le smartphone outdoor Crosscall Trekker-X3, 2017, Ph. Moctar KANE.

Le smartphone outdoor Crosscall Trekker-X3, 2017, Ph. Moctar KANE.

Vous le savez sans doute maintenant, ce qui m’intéresse en général sur HTO quand je teste un smartphone, ce sont ses capacités à prendre de bonnes images (photo ou vidéo) ou son utilité, sa résistance lors d’activités outdoor. Et j’en ai testé ici des smartphones. Dans la catégorie outdoor, il y a eu par exemple le Quechua Phone 5 (ici) ou le CAT S40 (ici). Et ce Crosscall Trekker-X3 est typiquement le smartphone destiné aux activités extérieures, voire à l’aventure en terres difficiles. Il est vendu pour résister aux chocs, à l’immersion dans l’eau et même au séjour dans la glace. C’est du moins ce qui nous a été montré lors de sa présentation.

Le design
Pour un smartphone durci, de grande taille de surcroit, avec son écran 5″, le design du Crosscall Trekker-X3 est réussi, à mon avis. L’appareil est recouvert en partie d’un plastique caoutchouté qui, avec ses rayures, assure une bonne prise en main. Même si ce téléphone est conçu pour résister aux chutes, l’écran étant aussi protégé par un verre de type Gorilla, Crosscall a eu la bonne idée de rajouter au dos une petite boucle métallique. A laquelle on peut attacher une dragonne ou le fin câble déroulant fourni avec l’appareil. Bravo pour cette attention. Car cette attache peut éviter au smartphone des chutes, par exemple sur des rochers.
Sur les côtés supérieur et bas se trouvent les deux prises, la jack et l’USB de type C. Vous le savez peut-être, ce type de connectique réversible permet en théorie une recharge rapide du smartphone. A savoir, chaque prise peut être scellée à l’aide d’un cache, afin d’assurer l’étanchéité.

A propos de recharge, le Crosscall Trekker-X3 se distingue de nombre de smartphones actuels, même si on parle de plus en plus de cette technologie (surtout depuis les récents iPhone 8 et iPhone X) : il est capable de se réalimenter par induction. Ici, et c’est vraiment original, c’est la boîte dans laquelle est livré le smartphone qui sert de chargeur à induction. Il suffit de le poser dessus. Bravo encore pour cette bonne idée.
A l’arrière du Crosscall Trekker-X3 il y a un capot que serrent deux vis Allen. Une clef est fournie pour dévisser le tout. A l’intérieur se trouve une petite trappe protégeant hermétiquement (grâce à son joint) les logements des cartes nano Sim et micro SD. Dommage qu’il n’y ait pas d’emplacement pour une seconde carte SIM. Car le double lecteur SIM est disponible de nos jours même sur des smartphones (bien plus) abordables. Et c’est bien pratique, par exemple en voyage, pour bénéficier d’un numéro local en plus de son numéro habituel.

Capteurs multiples
Nos smartphones sont maintenant bourrés de capteurs mesurant nombre de paramètres. Aux habituels capteur de lumière, capteur de proximité, capteurs de mouvements, position et accéléromètre, le Trekker-X3 rajoute entre autres le thermomètre et le baromètre. Ce qui est intéressant : ces valeurs mesurées par ces capteurs, y compris la boussole, sont regroupées au sein d’une seule et même application présente dans l’interface initiale du Crosscall Trekker-X3. Vous aurez certainement besoin de calibrer la fonction altimètre, car sortie de la boîte, la mesure était erronée.

Le bain
J’ai plongé le smartphone Crosscall Trekker-X3 dans l’eau d’une rivière, afin de vérifier son étanchéité IP67 : une immersion à une profondeur de 1 m pendant une demi-heure. Il a filmé une partie de son immersion. L’appareil est ressorti indemne. Ceci étant dit, il faut savoir que la certification IP67 n’est plus une rareté dans le monde des smartphones grand public. Les iPhone 7 et iPhone 8 sont waterproof et plusieurs smartphones Samsung de la gamme Galaxy le sont depuis bien plus longtemps. Les modèles haut de gamme, tels le S8, sont même certifiés IP68 (résistants à une profondeur de 1,5 m)…
Une précision, Crosscall affirme que le Trekker-X3 résiste à l’eau salée de la mer. Je n’ai pas eu l’occasion de vérifier cela en vrai. Mais si cela se confirme, cela serait intéressant.

Quelle autonomie!
Je suis allé randonner avec le Crosscall Trekker-X3. Son GPS a fonctionné pendant plus de 9h00 et il a pris plus d’une vingtaine de photos (de facture correcte d’ailleurs). A la fin du parcours, il restait encore 48% de la charge de la batterie. Pas mal, non? Bravo pour cette autonomie. C’est rassurant de pouvoir s’appuyer sur une telle autonomie lorsqu’on amène ainsi un smartphone en ballade. Un mot sur l’écran Full HD : sa grande luminosité permet un visionnage suffisamment confortable en plein jour.

Capture d'écran d'une app GPS utilisée pendant plus de 9 heures par le smartphone Crosscall Trekker-X3.

Capture d’écran d’une app GPS utilisée pendant plus de 9 h. par le Crosscall Trekker-X3.

Photo prise avec le smartphone outdoor Crosscall Trekker-X3, 2017, Ph. Moctar KANE.

Photo prise avec le smartphone outdoor Crosscall Trekker-X3, 2017, Ph. Moctar KANE.

Photo prise avec le smartphone outdoor Crosscall Trekker-X3, 2017, Ph. Moctar KANE.

Photo prise avec le smartphone outdoor Crosscall Trekker-X3, 2017, Ph. Moctar KANE.

Photo prise avec le smartphone outdoor Crosscall Trekker-X3, 2017, Ph. Moctar KANE.

Photo prise avec le smartphone outdoor Crosscall Trekker-X3, 2017, Ph. Moctar KANE.

La recharge m’a surpris… Avec l’emploi de son propre chargeur et de la prise USB de type C, la recharge était sensée être très rapide. Pour passer de 0 à 100% il a quand même fallu attendre environ 2 heures…

Le smartphone outdoor Crosscall Trekker-X3 sur sa boîte qui sert de chargeur à induction, 2017, Ph. Moctar KANE.

Le Crosscall Trekker-X3 sur sa boîte qui sert de chargeur à induction, 2017, Ph. M. KANE.

Quelle déception!
Lors de la présentation presse il y a plusieurs mois de cet smartphone outdoor résistant Crosscall Trekker-X3, on nous avait mis devant les yeux un appareil emprisonné dans un gros bloc de glace. J’avais même touché cette glace pour vérifier et avait filmer cela. J’ai voulu me rendre compte moi-même de la résistance du Trekker-X3 en le mettant dans le congélateur, allumé et pleinement chargé : il y a séjourné pendant plus de 20 h. Décongelé, l’appareil, après quelque hésitation, s’est allumé. Il restait 78% de charge dans la batterie. Tout semblait fonctionner correctement. J’ai pu lancer l’application regroupant les divers capteurs. Mais j’ai constaté une condensation d’eau au niveau de la lentille. Des minutes plus tard, le smartphone s’éteignait tout seul. Au bout de quelques instants, chaque fois que je l’allumais. Des heures plus tard, le Crosscall Trekker-X3 ne voulait même plus démarrer. Lorsque j’essayais de le recharger, un logo rouge d’une batterie apparaissait : il fallait le débrancher. De l’eau s’était infiltré à l’intérieur. Bref, l’appareil n’est pas sorti indemne cette fois de cette épreuve.

Le smartphone outdoor Crosscall Trekker-X3 lors du test de congélation, 2017, Ph. Moctar KANE.

Le smartphone Crosscall Trekker-X3 lors du test de congélation, 2017, Ph. Moctar KANE.

Infiltration d'eau dans le smartphone outdoor Crosscall Trekker-X3 après le test de congélation, 2017, Ph. Moctar KANE.

Infiltration d’eau dans le Crosscall Trekker-X3 après le test de congélation, 2017, Ph. Moctar KANE.

Prix 550 €.

J’aime
La grande autonomie.
L’appli regroupant les données des différents capteurs physiques.
Le design.
La bonne prise en main.
La résistance à l’eau.
La boîte de rangement servant de chargeur à induction.

Je n’aime pas
L’absence d’un second emplacement SIM.
Le manque de résistance à la congélation.

Conclusion
Alors oui dans la plupart des situations, ce smartphone outdoor Crosscall Trekker-X3 devrait faire l’affaire. Plongé dans l’eau, à une profondeur, il pourra ressortir sans dommage. Un de ses points forts est quand même sa grande autonomie, y compris en utilisant son GPS de façon intense. C’est remarquable pour les ballades dans la nature.
Mais venons-en au test de congélation. Que n’a pas réussi à passer le Crosscall Trekker-X3. Certains me rétorqueraient que congeler son smartphone n’est pas une pratique répandue, que cela tient de la folie. Je ne suis pas d’accord. D’abord parce que « qui peut le plus peut le moins ». Ne voudriez-vous pas d’un smartphone capable de supporter vos sorties hivernales en montagne? Évidemment, si vous êtes certain de ne jamais utiliser votre téléphone dehors dans un froid intense, ce manque de résistance au grand froid n’en sera pas un défaut. Mais deux choses me gênent dans l’échec du Trekker-X3 sur ce point. J’ai vu une vidéo de la chaine Adrianisen sur Youtube : les smartphones Samsung S6 et iPhone 7 se sont rallumés après un séjour dans un bain de Coca-Cola mis au congélateur, et ce pendant 9 heures selon le testeur. Si des appareils grand public en sont capables, un smartphone labellisé outdoor devrait supporter la congélation. Et l’autre point qui me dérange : Crosscall nous a bien montré un Trekker X3 en fonctionnement pris dans un bloc de glace! Est-ce que le smartphone ainsi montré lors de la présentation bénéficiait d’une protection particulière? A Crosscall d’amener une réponse satisfaisante. Jusqu’à preuve du contraire, je garde cet avis : le Crosscall Trekker-X3, sans être paré à toutes épreuves, reste cependant un compagnon de sortie résistant. Pas plus.

Moctar KANE.

Et voici le test résumé en vidéo, avec mise à jour à la fin faite après avoir assisté à la présentation du Crosscall Action-X3, un autre smartphone outdoor :

PS : si vous avez trouvé ce test utile, partagez-le, et suivez High-Tech Out sur Twitter (@HighTechOut).

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.