Test Jaybird X3 : intras de sport sans fil, bons pour la musique

Écouteurs intras de sport sans fil Jaybird X3.Ces écouteurs de sport sans fil Jaybird X3 se veulent de qualité. Oui, pour le son mais il y une chose qui m’a particulièrement gêné lors de ce test.

Écouteurs intras de sport sans fil Jaybird X3, 2017, Ph. Moctar KANE.

Écouteurs intras de sport sans fil Jaybird X3, 2017, Ph. Moctar KANE.

Cela fait depuis des mois que j’ai ces écouteurs Jaybird X3. Devant tester d’autres produits auparavant et attendre la reprise à la course pour cause de blessures, j’avais quand même commencé à utiliser ces intras au quotidien. Cela m’avait déjà permis de deviner leur comportement en course.

Ces X3 ont un design réussi. On retrouve la patte de la marque Jaybird, les deux petites ailettes. C’est la signature de Jaybird! Elles servent théoriquement au renforcement du maintien des intras dans les cavités auditives. Je vous le dis d’emblée, ce soutien a été très relatif dans mon cas, même dans un usage quotidien relativement peu mouvementé. Je ne suis pas loin de croire que ces petites ailes ne servent principalement qu’au design du produit. D’ailleurs, on le voit sur les images du site de Jaybird, les athlètes ou mannequins ne l’utilisent pas toujours. De même, lors de la présentation, un représentant de la marque m’a bien dit que ces ailettes n’étaient pas nécessaires.

Trop gros
Livrés avec six paires d’embouts (en mousse, en silicone), j’ai constaté que même les plus petits, ceux au diamètre le plus réduit, sont encore trop larges pour moi. Vous n’aurez peut-être pas le même inconvénient que moi. Mais ce ne n’est pas la première fois que je constate cela avec les intras de la marque Jaybird : ils sont presque trop gros pour mes oreilles. En général, avec les autres marques (et j’en ai testé des intras de sport!), il y a au moins une taille qui me convient. 

Cependant j’ai pu courir au moins 12 km environ avec ces Jaybird X3, calés finalement dans mes conduits auditifs. Mais leur maintien à l’intérieur est loin d’être le meilleur!

Commandes et applis exemplaires
Les trois boutons et la manière de commander ces Jaybird X3 sont très ergonomiques et efficaces, du réglage du volume au passage entre les morceaux. Par exemple, le passage au morceau suivant se fait aisément avec un appui long sur le bouton + du volume. Bravo.

J’ai passé du temps à chercher de quel côté de la tête il fallait placer le pavé de commande où se trouvent les trois boutons. A gauche ou à droite? En fait, c’est vous qui choisissez! Vous pouvez ainsi permuter les canaux à partir de l’appli associée de Jaybird. C’est pratique pour placer les commandes du coté de la main manipulatrice.

Cette appli est une vraie réussite! A vrai dire, elle a permis de réviser ma position sur la qualité audio des Jaybird X3. Le son initial était creux, selon moi. L’égaliseur de l’appli a permis d’améliorer grandement le rendu audio. Et même de définir ses propres profils ou d’en charger des pré-configurés. Et tout cela se fait vraiment de manière aisée. Au final, encore une fois, le son délivré par ces Jaybird X3 est vraiment de bonne tenue. Une précision, le profil choisi est enregistré dans les X3 eux-mêmes. Par conséquent, si vous changez de smartphones, le rendu musical reste identique à vos derniers réglages.

Les écouteurs intras de sport sans fil Jaybird X3 et ses différents éléments dont les embouts, 2017, Ph. Moctar KANE.

Les intras  sans fil Jaybird X3 et ses éléments dont les embouts, 2017, Ph. M. KANE.

En course
Je ne l’ai pas encore dit, mais c’est devenu une évidence pour des écouteurs de sport, ces Jaybird X3 sont conçus pour résister à l’humidité, à la pluie et à la sueur. Je ne peux encore vous dire pour l’instant dans quel état ils seraient au bout d’un an. Ce qui m’intriguait le plus, c’est leur maintien lors de courses à pied. Comme pour l’usage au quotidien, dommage, j’ai eu l’impression que le maintien était limite. Encore une fois, j’aurais préféré des embouts plus fins.

Autre problème, c’est la tenue de la connexion Bluetooth entre les X3 et le smartphone. Lorsque celui-ci est du côté du pavé de commande (intègre-t-il l’antenne d’ailleurs?), la liaison est bonne. Mais à l’inverse, lorsqu’ils sont opposés, j’ai plusieurs fois constaté des coupures dans la liaison, et donc dans la lecture de la musique. Décevant, après avoir apprécié ce que de nombreuses autres marques réalisent.

Le prix 130 €.

J’aime
La qualité audio.
L’application associée avec la fonction égaliseur.
La qualité de fabrication.
Le design.Je n’aime pas
Le diamètre trop gros des embouts.
La connexion Bluetooth faible lorsque récepteur et smartphone sont opposés.

Conclusion
Les écouteurs intras de sport sans fil Jaybird X3 sont à la hauteur pour la musique, aidés par une appli superbe qui peaufine le rendu à son goût. Dommage, pour mes oreilles, je reproche à ces intras un diamètre trop large. Peut-être que l’une des tailles conviendra parfaitement à vos oreilles. Mais existe une autre faiblesse : la liaison Bluetooth. Il faudra placer le pavé de commande du côté du smartphone. Ces intras auraient pu frôler l’excellence. Il faudra peut-être attendre une version X4.

Moctar KANE.

PS : si vous avez trouvé ce test utile, partagez-le, et suivez High-Tech Out sur Twitter (@HighTechOut).

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.