Test Kodak Pixpro SP360 4K : caméra d’action 360° et 4K efficace sur le terrain

L'action cam 360° Kodak PixPro SP360 4K.Cette caméra d’action Kodak SP360 4K veut à la fois voir large et bien, en combinant une vision à 360° et une définition de « 4K ». Mais c’est en associant deux exemplaires qu’il promet une plongée complète, multidirectionnelle. Est-elle convaincante dans ce cas?

L'action cam 360° Kodak PixPro SP360 4K montée en configuration double, 2017, Ph. Moctar KANE.

La  Kodak PixPro SP360 4K montée en configuration double, 2017, Ph. Moctar KANE.

Cette Kodak SP360 4K est la version Ultra Haute Définition de la  Kodak SP360, testée il y a déjà un certain temps sur HTO (ici). Avant de parler de cette « 4K », d’abord un point sur les différences d’aspect.
En fait les deux caméras, de même forme parallélépipédique, se ressemblent fortement. Mais au lieu de trois, la version 4K a quatre boutons, soit un de plus pour activer/désactiver le Wifi. La Kodak SP360 4K est aussi légèrement plus volumineuse. La différence est suffisamment signifiante pour que certains accessoires du précédent modèle, en particulier le caisson de protection, ne puissent plus convenir à la caméra 4K. Donc les propriétaires de la première caméra devront 
se ré-équiper en partie pour utiliser la Kodak SP360 4K. On retrouve heureusement l’écrou standard 1/4″ identique à celui utilisé sur les trépieds et perches selfie.
Dernière précision : les images sont enregistrées sur une carte micro SD de capacité maximale de 128 Go.

Navigation aisée
Je ne rentrerai pas dans le détail des boutons de cette Kodak SP360 4K, identiques dans leurs fonctions à celles de la précédente caméra. Regardez le test du SP360 (ici). Sachez cependant que vous avez la possibilité d’enregistrer votre vidéo sous différents formats, par exemple rectangulaire ou ronde, et ce avec des définitions et vitesses différentes. Et la navigation dans le menu est vraiment aisée. Comme auparavant. 

Appli simple
Une nouvelle appli a été créée pour piloter à distance, via une connexion directe Wifi, la caméra Kodak SP360 4K. Elle est disponible autant sur iOS que sur Android sous le nom de Pixpro SP360 4K. Et encore une fois, bravo, elle est très simple à manipuler. Cela semble évident maintenant de disposer d’une appli facile à utiliser pour piloter une caméra. Eh bien non! C’est loin d’être le cas pour une caméra d’une autre marque que je teste en ce moment…

Quelle 4K?
Vous le savez certainement, puisque ces appareils se répandent depuis quelques années : la définition des télévisions 4K est de 3840×2160 pixels. Soit un total de plus de 8 mégapixels (8 294 400 précisément). Or la vidéo avec la définition la plus élevée pour cette caméra 360° a un format carrée (avec une « surface utile » ronde). Elle est de 2880×2880 pixels. Soit un total de 8 294 400. Donc finalement le même que la 4K. Ce qui signifie cependant que la vidéo affichée sur un moniteur (même 4K) aura forcément une définition moindre, du fait de l’adaptation au format rectangulaire à l’écran.
De même, nous le verrons plus tard, lorsqu’on combine deux caméras Kodak SP360 4K pour avoir une vision 360° multidirectionnelle, la vidéo produite est 4K également.

Accessoires intéressants
Pour renforcer sa résistance (aux projections d’eau et à la poussière), il existe un boîtier de protection en plastique, qui peut théoriquement amener la SP360 4K jusque 60 m sous l’eau. Je n’ai pas eu l’occasion de vérifier cette profondeur. D’autres accessoires, dont le support en L pour l’adaptation à une perche, les fixations pour casque, se sont révélés à l’usage être de bonne qualité.

Un petit mot quand même sur la télécommande qui se porte au poignet comme une montre. Elle s’utilise pour déclencher en même temps, d’une seule pression de bouton, deux caméras. Et même jusque cinq appareils, dit le fabricant. Cette télécommande permet autant de prendre des photos que des vidéos. Vraiment pratique lorsqu’on ne veut pas apparaître soi-même dans l’image 360° ou que le dispositif est difficile à manipuler du fait de sa position (sur un casque par exemple).

L'action cam 360° Kodak PixPro SP360 4K et plusieurs accessoires, 2017, Ph. Moctar KANE.

L’action cam 360° Kodak PixPro SP360 4K et ses accessoires, 2017, Ph. Moctar KANE.


Sur le terrain
Cette Kodak SP360 4K est vraiment ergonomique et aisée à manipuler en sortie. Cependant, dans le cas d’une combinaison de deux appareils, surtout au regard de ce que propose maintenant la concurrence avec des appareils à deux objectifs intégrés, le système est lourd. Et volumineux!

Logiciels
L’édition des vidéos prises avec la Kodak SP360 4K  s’opère non pas avec une application mais avec deux logiciels. Si vous avez utilisé une seule caméra, vous traiterez avec le programme Pixpro SP360 4K. Il fonctionne comme celui du SP360 : choix du rendu de la vidéo (vision 360, frontale, …), de la définition finale, …

Si vous utilisez deux caméras 360°, vous aurez besoin du logiciel Pixpro 360 Stitch. Il réalise ce qu’indique son nom, à savoir le « stitching ». Littéralement c’est de la « couture », l’assemblage bout à bout de la vidéo enregistrée par une caméra et celle enregistrée par l’autre. Ce logiciel peut faire automatiquement le stitching des deux vidéos. Au final on a une vidéo de définition maximale de 3840×1920. Théoriquement, ce n’est plus de la 4K, puisque le nombre total de pixel n’est plus que d’environ 7 300 000. Mais on n’est pas loin. Cependant, malheureusement, d’après ce que j’ai constaté, le travail de stitching est loin d’être parfait. Les extrémités ne se recoupent pas bien. Cela se remarque en voyant par exemple une personne en mouvement apparaître double ou disparaître un bref moment et réapparaître quelques instants ensuite, comme si elle s’était téléportée de quelques mètres.

Un mode avancé permet de régler soit même le stitching en déplaçant chaque « extrémité » des vidéos l’une par rapport à l’autre. Ainsi il est possible d’ajuster les zones de contact des deux vidéos verticalement, horizontalement ou en les faisant pivoter l’une par rapport à l’autre.

Mais malgré plusieurs tentatives d’ajustement manuel du stitching, je n’ai trouvé satisfaction. J’ai l’impression que les ajustements opérés pour une partie de la séquence ne conviennent pas forcément à d’autres. Par exemple, pour mes vidéos tournées sur les Champs Elysées, je me suis servi d’un poteau comme repère. Les ajustements semblaient convenir à cet endroit-là, mais ont semblé sans effet à d’autres endroits ou à d’autres instants du déroulé. Pas évident!

Il existe cependant d’autres logiciels de stitching tels Kolor Autopano Video. Une version d’évaluation est disponible sur le site (ici).

A savoir quand même sur ce logiciel Pixpro 360 Stitch : il sert aussi au montage (rudimentaire) plus classique. Il peut monter bout à bout différentes séquences de vidéos 360°.

Quelle qualité?
La vidéo produite par la  Kodak SP360 4K est de bonne qualité. Comparée à ce que j’ai pu voir avec d’autres caméras 360°, qui n’étaient pas 4K, la différence est notable. 

Les choses sont plus complexes lorsqu’il s’agit d’assembler deux vidéos pour obtenir du 360° multidimensionnel. Après le traitement au logiciel Pixpro, vous pouvez donc obtenir une vidéo finale 4K. Lorsque vous l’envoyez sur Youtube (qui va la reconnaître comme une vidéo 360), il faudra laisser au service de Google le temps de la traiter et de mettre à disposition plusieurs versions, de la basse définition à la 4K en passant par la Full HD. Le visionnage des vidéos 360° (en particulier celle de la Tour Eiffel la nuit) sur un smartphone de grand écran (iPhone 7 et Huawei M9) à travers le Wifi a été très satisfaisant. Le résultat sur un PC a été plus realatif. Le résultat reste relativement bon, sans être exceptionnel, avec le lecteur VLC qui est capable aussi depuis peu de lire des fichiers 360°. 

Prix 450 €.

J’aime
La simplicité d’utilisation de la caméra.
La bonne qualité des vidéos.
La facilité d’utilisation de l’application et des deux logiciels de traitement.
L’ergonomie de certains accessoires dont la télécommande au poignée.

Je n’aime pas
Le stitching très perfectible.

Conclusion
J’ai commencé le test de cette Kodak SP360 4K plusieurs mois avant que la marque ne communique sur la sortie d’une caméra 360° intégrant un double objectif. Depuis Photokina 2016 on sait que va sortir le modèle Pixpro 4KVR360 (désigné depuis ORBIT360 4K). L’avantage de ce produit : exécuter le stitching, automatiquement, au moment de la captation. En principe vous n’aurez pas à vous soucier d’un travail de « post-production » contraignant et, qui dans mon cas, n’a pas vraiment été concluant. Cependant, si la vision en 360° selon un seul axe vous suffit, sachez que, à mon avis, ce Kodak SP360 4K est un très bon produit. De surcroît facile d’usage. Et c’est une caméra d’action tout de même. Ensuite si vous voulez une immersion multidirectionnelle complète, vous devrez acquérir un second appareil. Intéressant si vous maîtrisez l’art du stitching, ce qui n’est pas encore mon cas. Bonne chance.

Moctar KANE.

Voici un résumé en vidéo :

PS : si vous avez trouvé ce test utile, partagez-le, et suivez High-Tech Out sur Twitter. (@HighTechOut).

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.