Test Nikon 1 AW1 : APN waterproof, antichoc et à objectifs interchangeables

L'APN hybride waterproof et anti-choc Nikon 1 AW. Ph. Moctar KANE.Après le très réussi AW110 (testé ici sur HTO), un compact waterproof à 18 m et supportant des chutes de 2 m, Nikon a lancé un APN baroudeur inédit. Car, outre des résistances à l’eau et aux chocs quasi similaires, cet appareil est un hybride et de surcroit avec des objectifs interchangeables. Alors, ce Nikon 1 AW1 est-il vraiment impressionnant ?

L'APN hybride waterproof et anti-choc Nikon 1 AW1 en version noir. Ph. Moctar KANE.

L’APN hybride waterproof et anti-choc Nikon 1 AW1 en version noir. Ph. Moctar KANE.

Autant être clair avec vous : je n’ai pas testé tous les aspects de ce Nikon 1 AW1. J’ai mis de côté les modes dédiés ou « créatifs » proposés dans le menu. Qui permettent, comme dans la majorité des compacts (et même de certains reflex) d’optimiser les réglages pour certaines conditions (photo sous-marine, paysage de nuit, portrait de nuit, …) ou de modifier le rendu des images une fois prises (effet flou « artistique », effet miniature, …).

Metallo
Le boîtier du Nikon 1 AW1 est en acier. Pour un appareil capable de plonger sous l’eau on pourrait lui associer l’image d’un sous-marin. Même s’il fait d’avantage « tank ». Le zoom standard avec lequel il est associé, un 11-27,5 mm/3,5-5,6 (dont l’équivalent est un 30-74 mm) faisant office de canon. L’ensemble inspire la bonne fabrication.
En retirant le zoom du boîtier, on voit ce qui assure l’étanchéité : un joint torique qui cerne la bague du second. Découvert, le Nikon 1 AW1 laisse voir son capteur. C’est un capteur de type hybride. Avec des dimensions de 8,8 mm x 13,2 mm, il est moins grand que celui d’un reflex (24×36 mm) mais plus grand que celui d’un compact. Ce compromis, adopté il y a quelques années par divers constructeurs d’appareils photo numérique, permet d’avoir des images de bonne qualité optique tout en disposant d’objectifs (et de boîtier) d’encombrement réduit.

Le Nikon 1 AW1 et le joint torique assurant l'herméticité avec l'optique. Ph. Moctar KANE.

Le Nikon 1 AW1 et le joint torique assurant l’herméticité avec l’optique. Ph. Moctar KANE.

L'APN waterproof et anti-choc Nikon 1 AW1 et son capteur hybride. Ph. Moctar KANE.

L’APN waterproof et anti-choc Nikon 1 AW1 et son capteur hybride. Ph. Moctar KANE.

Prise en main
Ce qui suit ne concernera certainement que ceux et celles d’entre vous qui aiment garder les commandes, régler manuellement les paramètres de prise de vue. Les personnes qui utilisent les fonctions « créatives » et les modes automatiques ne seront peut-être pas gênées dans la manipulation de cet APN. Mais moi, je n’ai pas apprécié la manipulation du Nikon 1 AW1. En mode manuelle. Car dans ce mode-là, le réglage de la vitesse ou du diaphragme se fait bien indépendamment, mais en utilisant les mêmes boutons, alternativement.
C’est par le bouton +/- qu’il faut choisir soit l’ouverture, soit la vitesse. Ensuite, les valeurs sont modifiées  par les deux boutons de réduction ou de grossissement, employés aussi pour visualiser une photo, placés en haut à droite au dos de l’appareil. Je trouve cela bien contraignant et long lorsqu’on veut rapidement prendre une photo. Autre contrainte, le recours à la navigation dans le menu principal pour des réglages tels la sensibilité ou la balance. Mes critiques sont évidemment faciles. J’imagine bien que pour assurer une bonne étanchéité à ce Nikon 1 AW1 il a fallu réduire le nombre de boutons dédiés. Mais que les habitués du reflex ou du compact expert (dont certains ont un mode manuel très efficace, tel l’Olympus Stylus 1 que je teste en ce moment) sachent que le Nikon 1 AW1 risque de les frustrer sur le plan de l’ergonomie.

L'APN hybride waterproof et anti-choc Nikon 1 AW1. Ph. Moctar KANE.

L’APN hybride waterproof et anti-choc Nikon 1 AW1. Ph. Moctar KANE.

Nikon a pourvu son hybride d’un bouton dédié, associé à la fonction Contrôle actif. A utiliser par exemple lorsqu’on porte des gants de sky, si on suit les conseils de Nikon. En appuyant sur ce bouton, placé en haut à droite au dos de l’appareil, l’écran affiche alors une sorte de curseur qui, selon l’inclinaison donnée à l’APN, va parcourir tel ou tel mode (automatique, créatif, …) , telle ou telle action (avance ou recul dans l’affichage des photos, …) . La fonction ou le mode sur lequel est situé le curseur au moment de lâcher le bouton s’enclenchera alors.

Résistance à l’eau et aux chocs
Crise oblige, je n’ai pu tester cet appareil photo waterproof dans les eaux des Seychelles. Je n’ai pu non plus descendre vers ma plage privée en Côte d’Azur. Je n’ai pu tester la limite de 15 m de profondeur que le Nikon 1 AW1 doit pouvoir supporter. J’ai juste laissé l’appareil hybride allumé au fonds de la piscine municipale (on fait ce qu’on peut). A environ 3,5 m. Et ce pendant au moins une demi-heure. A noter, le double verrouillage des deux capots (celui du compartiment de la batterie et  de la carte SD et celui des prises USB et HDMI). Sorti de l’eau, le Nikon 1 AW1 fonctionnait sans problème. Cependant, plus tard, j’ai remarqué des traces d’eau dans le compartiment de la batterie. L’appareil ayant été bien marqué à certains endroits (déformation de la coque du zoom), visiblement traité ainsi par un précédent testeur, j’ai voulu en avoir le cœur net. Et ai demandé et obtenu un autre APN pour renouveler l’immersion dans la piscine, à la même profondeur. Le durée sous l’eau était plus courte cependant, faute de temps. Je n’ai constaté aucune trace d’eau cette fois. Et même après plusieurs semaines encore, je n’ai remarqué aucun dysfonctionnement.

Le Nikon 1 AW1 et son système de double verrouillage du compartiment batterie et carte SD. Ph. Moctar KANE.

Le Nikon 1 AW1 et son système de double verrouillage du compartiment batterie et carte SD. Ph. Moctar KANE.

Sans être plus violent, j’ai fait du vélo avec le Nikon 1 AW1 en bandoulière, sur le côté. Je l’ai laissé tomber sur l’herbe d’une hauteur d’environ deux mètres. L’appareil fonctionne encore. Cela est appréciable quand même avec ce type d’appareils : on peut, sans crainte, envisager de les amener en randonnée, de les utiliser sous la pluie, sous la neige, dans le froid. Désolé, mais avec cet hiver (doux), j’ai bien passé une journée à l’extérieur, dans le froid, avec le Nikon 1 AW1, mais la température n’a pas atteint les -10° C, qu’il aurait pu théoriquement supporter. Et je ne parle pas du +40° qui ne devrait pas non plus l’indisposer d’après le constructeur. Que ceux qui ont pu tester le Nikon 1 AW1 dans ces conditions me le signalent.

Autonomie… heum heum
Cet hiver, un jour de froid (loin d’être polaire), j’ai fait une randonnée avec le Nikon 1 AW1. J’avais un deuxième appareil (l’Olympus Stylus 1) avec moi. Sur le Nikon 1 AW1, le GPS était activé. J’ai fait régulièrement des photos avec les deux. Et les batteries des deux appareils avaient été rechargées pleinement pour cette journée. Eh bien, contrairement au petit Olympus Stylus 1, le Nikon 1 AW1 n’a pas tenu une demi-journée! C’est faible et décevant pour un appareil baroudeur. En tout cas, il ne conviendrait pas pour un randonneur! Qui voudrait, pendant toute une journée, géotaguer ses photos.

Le Nikon 1 AW1. Ph. Moctar KANE.

Le Nikon 1 AW1, qui n’a pas tenu une demie-journée en mode GPS. Ph. Moctar KANE.

GPS satisfaisant
C’est dommage que l’autonomie de la batterie du Nikon 1 AW1 ne soit pas bonne en mode GPS. Car sa fonction géolocalisation est particulièrement efficace. Elle est rapide. Au point où je me demande si l’utilisation de la procédure A-GPS proposée par Nikon est utile ou non. Car il est théoriquement possible de mettre à jour les données de recherche de localisation des satellites en les enregistrant dans la carte SD. Il faut pour cela transférer auparavant ces informations à partir du site de Nikon puis activer cette mise à jour en passant par le menu de l’appareil. Mais l’affaire est (pour l’instant?) un peu confuse. Sur le site du constructeur, j’ai trouvé une page où d’un côté il est écrit (en anglais) de ne pas faire cette mise à jour pour le Nikon 1 AW1 avec le fichier téléchargeable, et de l’autre il est mentionné (en français) que le téléchargement est possible!
Je me suis également amusé à comparer les précisions du GPS de l’AW1 avec celui de l’iPhone 5S. Qui utilise, comme d’autres smartphones les données des réseaux Wifi pour améliorer sa localisation. Ce petit test a montré que le GPS du Nikon 1 AW1 bénéficie d’une bonne précision.

Localisations GPS de photos prises au même endroit (marqueur rouge) par le Nikon 1 AW1 (marqueur violet et jaune) et l'iPhone 5S (marqueur bleu).

Localisations GPS de photos prises au même endroit (marqueur rouge) par le Nikon 1 AW1 (marqueur violet et jaune) et l’iPhone 5S (marqueur bleu).

Qualité photo
J’aurais pu commencer par là… Mais de la part d’un appareil photo hybride, théoriquement équipé d’un capteur de qualité, on ne devait pas déplorer de mauvaises images. D’après les photos examinées, la qualité générale est bien au rendez-vous. Bonne sans être cependant exceptionnelle.
Outre le zoom 1 Nikkor AW, ce Nikon 1 AW1 s’associe avec un autre objectif waterproof et résistant aux chocs, à savoir le grand angle à focale fixe 10 mm/2,8 (équivalent à un 27 mm en 24×36). Il est compatible aussi aux autres objectifs précédents de la gamme hybride 1 Nikkor, mais dans se cas il sera de nouveau vulnérable à l’eau et aux chutes.

Photo prise pendant une randonnée avec le Nikon 1 AW1, 01 2014. Ph. Moctar KANE.

Photo prise pendant une randonnée avec le Nikon 1 AW1, 01 2014. Ph. Moctar KANE.

Photo prise pendant une randonnée avec le Nikon 1 AW1, 01 2014. Ph. Moctar KANE.

Photo prise pendant une randonnée avec le Nikon 1 AW1, 01 2014. Ph. Moctar KANE.

Photo prise avec le Nikon 1 AW1 : Canal de l'Ourcq, Paris 01 2014. Ph. Moctar KANE.

Photo prise avec le Nikon 1 AW1 : Canal de l’Ourcq, Paris 01 2014. Ph. Moctar KANE.

Autrement, il y a un mode que j’ai bien aimé utiliser. Tout comme avec le Nikon AW110, c’est le mode panorama. Vraiment facile à utiliser. Et le résultat n’est pas mal. Et les « coupures » entre différentes parties du panorama sont difficiles à repérer, à quelques exceptions près.

Photo panoramique prise avec le Nikon 1 AW1 : Canal de l'Ourcq, Paris 01 2014. Ph. Moctar KANE.

Panoramique prise avec le Nikon 1 AW1 : Canal de l’Ourcq, Paris 2014. Ph. Moctar KANE.

Photo panoramique prise avec le Nikon 1 AW1 : Canal de l'Ourcq, Paris 01 2014. Ph. Moctar KANE.

Panoramique prise avec le Nikon 1 AW1 : Canal de l’Ourcq, Paris 01 2014. Ph. Moctar KANE.

Photo panoramique prise avec le Nikon 1 AW1 : Canal de l'Ourcq, Paris 01 2014. Ph. Moctar KANE.

Panoramique prise avec le Nikon 1 AW1 : Canal de l’Ourcq, Paris 01 2014. Ph. Moctar KANE.

Prix (avec le zoom 11-27,5 mm/3,5-5,6) 750 €.

J’aime
L’étanchéité à l’eau, évidemment.
La résistance aux chocs, évidemment.
L’interchangeabilité des objectifs.
L’efficacité du GPS.
La facilité d’utilisation du mode panorama.
La qualité générale des photos.
La boussole intégrée.
Le viseur complet en information (altitude/profondeur, inclinaison, …).

Je n’aime pas
L’ergonomie en mode manuelle.
L’autonomie faible de la batterie.
L’ouverture maximale du zoom.
L’absence de connexion Wifi intégrée.

Conclusion
L’institut GfK avait bien affirmé que les fabricants d’APN, avec la forte concurrence de la fonction photo des smartphones, devaient proposer de la valeur. Avec la possibilité de changer ses optiques, ce baroudeur waterproof est vraiment un produit innovant. Et vu son prix élevé, le Nikon 1 AW1 représente effectivement une certaine valeur. C’est aussi une valeur sûre lorsqu’il s’agit de faire face à des conditions difficiles en voyage, en randonnée, … Mais il a le même défaut que la plupart des smartphone. Sa fonction GPS appréciable, sa batterie faible ou sa consommation mal optimisée ne lui permettront pas d’être le compagnon idéal du promeneur, randonneur  et du géotagueur compulsif. Le plongeur, lui, sera certainement plus ravi. Autre frustration pour moi, c’est l’ergonomie perfectible, en mode manuel. A 750 €, j’aurais voulu plus. Soyons exigeants…

Moctar KANE.

PS : si vous avez trouvé ce test utile, partagez-le et suivez High-Tech Out sur Twitter (@HighTechOut).

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.