Test Withings Activité : traqueur et surtout (belle) montre

 

La montre capteur Withings Activité.Après un avant-test, voici donc, au bout d’environ deux mois d’utilisation, le test de cette Withings Activité. Je confirme les premières bonnes impressions, à quelques détails ou bugs constatés non pas sur la montre mais visiblement sur l’appli associée.

La montre capteur Withings Activité.

La montre capteur Withings Activité.

Il suffit de regarder cette Withings Activité pour l’apprécier. Car pour un traqueur d’activité (nombre de pas effectués dans la journée mais aussi suivi de sommeil, du classique de chez classique maintenant, avec tous ces bracelets et autres appareils de ce type), c’est fichtrement une belle montre. A l’allure traditionnelle : entendez par là des aiguilles, des vraies, qui tournent dans un cadran circulaire. Donc c’est un affichage analogique de l’heure, même s’il y a de l’électronique sous le capot. La mécanique, nous dit-on, est de fabrication suisse. Du « Swiss made » fièrement poinçonné à l’arrière du boitier en acier. Le bracelet est en cuir, du veau de France, nous dit-on! Ajoutée à cela le verre est en saphir, matière devant lui garantir une résistance aux rayures. Bref, tout cela respire la qualité. Et elle est bien là, cette qualité!

La montre capteur Withings Activité, 2015 Ph. Moctar KANE.

La montre capteur Withings Activité, 2015 Ph. Moctar KANE.

La montre capteur Withings Activité, 2015 Ph. Moctar KANE.

La montre capteur Withings Activité, 2015 Ph. Moctar KANE.

Qu’en est-il de la fonction podomètre? L’affichage du nombre de pas suit cette même logique analogique : c’est une troisième aiguille tournant dans un petit cadran interne qui affiche le pourcentage atteint au cours de la journée. Elle est au repère 50 lorsque vous avez atteint 50% des 10 000 pas quotidiens généralement conseillés. Pour info, lorsque vous dépassez cette borne, l’aiguille repart pour un tour. Tout cela est suffisamment discret. Une tiers personne pourrait difficilement deviner cette fonction podomètre si elle n’en était pas informée. Et c’est peut-être pour cela que ce Withings Activité a des chances d’enchanter.
Je ne m’intéresserai ici pas à la fonction analyse du sommeil. Sachez juste que la Withings Activité, comme ses concurrentes (telles la Jawbone UP testée ici sur HTO) détecte vos phases de sommeil et en particulier celles où vous dormez profondément.
La Withings Activité possède aussi une fonction que j’ai régulièrement utilisée. Avec l’application associée (sur laquelle je reviens plus bas), il est possible d’activer et de régler son heure de réveil. A ce moment-là, la montre va vibrer. C’est souvent plus agréable que les bips ou la sirène de certains réveils. D’après une info : une nouvelle mise à jour devrait permettre de pouvoir arrêter les vibrations de la Withings Activité au réveil en tapotant dessus, ce qui n’est pas encore le cas actuellement.

Réglage du réveil de la montre Withings Activité via l'application.

Réglage du réveil de la montre Withings Activité via l’application.

A propos de l’appairage avec l’appli et les réglages de la montre, je vous conseille de regarder la vidéo ci-dessous faite lors de l’avant-test de cette Withings Activité :

Une appli perfectible
J’ai rapidement remplacé le bracelet en cuir par celle en silicone fournie également avec la Withings Activité. Ainsi, la montre étant étanche, vous pouvez nager en la portant : elle serait selon le fabricant résistante à une profondeur de 50 mètres (ce que je n’ai pas eu l’occasion de vérifier). Mais, sûr, vous pouvez prendre une douche avec la montre. Au début du test, j’ai eu à ouvrir et refermer la montre pour remplacer la pile d’origine (une CR 2025). Je n’ai jamais constaté de condensation à l’intérieur malgré cette ouverture.

La montre capteur Withings Activité avec son bracelet supplémentaire en silicone, 2015 Ph. Moctar KANE.

La montre capteur Withings Activité avec son bracelet en silicone, 2015 Ph. Moctar KANE.

J’ai couru plusieurs fois avec cette Activité. Car ce qui m’intéresse, au-delà de la fonction podomètre, c’est de savoir si cette montre peut faire office, un peu, de montre se sport. J’entends bien que ce n’est certainement pas un outil destiné aux mordus de la course à pied, d’autant qu’elle n’est pas GPS. Mais puisque la montre détecte automatiquement les phases de course et que l’appli est censée donner la distance parcourue en courant, alors j’ai poussé un peu le test dans cette direction. Avant de continuer sur la course à pied, sachez que la montre devrait pouvoir détecter aussi les mouvements en natation. Le fabricant a annoncé cette fonction pour mars 2015,
De façon générale, le nombre de pas captés par la montre Activité est bien transféré via Bluetooth vers l’application Withings (test réalisé sous iOS, la version Android ayant été disponible quelques jours après la publication sur HTO). Mais durant ces deux mois de test, il y a eu quelques fois des défaillances, des bugs, dans l’affichage du nombre de pas. Par exemple durant une même journée, l’appli bien a bien noté une activité de course (de 10 km) et des phases de marche tout en affichant un nombre de pas égal à zéro!

Bug de l'affichage du nombre de pas de l'appli Withings.

Bug de l’affichage du nombre de pas de l’appli Withings.

Sachez que vous pouvez associer à Withings le compte d’une appli sport : RunKeeper, Nike+, MyFitnessPal ou BodyMedia. J’ai fait le test avec RunKeeper (testée ici sur HTO). Que vous ayez porté ou non votre montre, l’appli Withings va ainsi récupérer les données (distance, durée et date) de chaque activité enregistrée par RunKeeper. Mais dommage, pour l’instant en tout cas, contrairement à ce que propose l’appli Jawbone, celle de Withings n’affiche pas le parcours sur une carte, ni même plus de détails (allure par exemple).
J’ai constaté un autre bug : l’appli a plus d’une fois rajouté d’elle-même une autre activité, représentée par le pictogramme d’un porteur d’haltères. On n’a pas pu m’expliquer cette anomalie chez Withings. On m’a informé cependant que cette option de rajout d’activité est à venir, et qu’elle était en principe disponible uniquement sur une version bêta de l’appli…

L'appli Withings : ici un bug a rajouté une activité.

L’appli Withings : ici un bug a rajouté une activité.

Venons-en aux tests de précision de calculs de distance. Pour l’estimer, j’ai parcouru dans un stade une distance connue. Deux courses de 4 km ont donné ces affichages sur l’appli Withings : 3,3 km et 3,4 km, soit des écarts supérieurs à 17%! A moins qu’ils ne corrigent le tir chez Withings, l’Activité ne devra pas être utilisée par les runners en quête d’un minimum de précision.

Test de précision de la Withings Activité sur une distance de 4 km.

Test de précision de la Withings Activité sur une distance de 4 km.

Cependant, sur des distances plus grandes, la montre ou l’appli fait un meilleur travail. Par exemple, sur une distance d’environ 9 km l’écart constaté (par rapport cette fois à Runkeeper) peut descendre à environ 5%.

La précision du système Withings est meilleure sur des distances plus grandes.

La précision du système Withings est meilleure sur des distances plus grandes.

J’ai remarqué une chose : le système met environ une minute avant de détecter une course. Ce qui sur les séances plus courtes réduit la précision du calcul de la distance. Autre constat : j’ai l’impression que la montre a du mal à apprécier les changements de rythme dans une course. Lors d’une course avec fractionnés, l’appli m’a découpé la même séance en deux parties : là où RunKeeper a compté 8,3 km, la Withings Activité a enregistré successivement 6,8 km plus 1,2 km.

L'appli Withings de la montre Activité : la course a été décomposée en deux parties...

L’appli Withings de la montre Activité : la course a été décomposée en deux parties…

Et enfin, j’ai comparé les nombres de pas enregistrés par la montre Garmin RunKeeper et Withings Activité pendant la journée. Ici les résultats diffèrent d’environ 6% :

Comparaison du nombre de pas comptés par les montres Garmin Forerunner 15 et Withings Activité, 2015 Ph. Moctar KANE.

Comparaison du nombre de pas comptés par les montres Garmin Forerunner 15 et Withings Activité, 2015 Ph. Moctar KANE.

Résistance et durée
Après environ deux mois d’utilisation, la montre semble être d’une résistance suffisante, d’autant que j’ai pas mal fait d’activités sportives avec elle. Le métal est certes rayé sur les bords, mais il faut scruter cela pour s’en apercevoir. Et je n’ai vu aucune rayure sur le verre (en saphir pour rappel).

Autre point agréable, l’autonomie. Que c’est plaisant une montre high-tech qu’on n’est pas contraint de recharger avant même la fin de la journée! La Withings Activité fonctionnerait, d’après le fabricant, pendant huit mois, sans que ne soit remplacée la pile.

Voici le résumé du test en vidéo :

Prix 390 €.

J’aime
L’esthétique de la montre.
La qualité de fabrication.
Les matériaux utilisés.
La simplicité d’utilisation.
L’autonomie.
La détection automatique des phases de courses.
Le mode réveil.
Le bracelet supplémentaire pour les activités sportives.
L’étanchéité.
La deuxième pile fournie.

Je n’aime pas
Les bugs de l’application associée, en particulier le comptage des pas.
Le manque de précision des distances de course.

Conclusion
Bon, son prix est plus élevée que certaines montres Android Wear déjà en vente. Mais ici il s’agit d’une très belle montre, « habillée », de cuir et de verre de qualité, avec l’horlogerie suisse. J’ai eu le plaisir de porter cette montre Withings Activité au quotidien. Bravo pour le choix d’une pile lui assurant une autonomie de plusieurs mois. L’idée de pouvoir changer le bracelet en cuir par un bracelet en plastique (fourni) afin de faire du sport est très bonne. Mais pourquoi ne pas prolonger cette logique sport, en particulier pour la course à pied, détectée automatiquement par la montre? A mon avis, il reste à Withings à améliorer cette détection et le calcul des distances. Il y a aussi les bugs sur l’affichage du nombre de pas quotidiens : c’est plus gênant mais c’est certainement facile à corriger. Encore un peu de boulot donc à faire au niveau logiciel. L’objet est déjà une jolie réussite.

Moctar KANE.

PS : Withings vient de m’informer qu’une nouvelle version de l’application est en cours de validation par Apple.

Share Button

2 réflexions au sujet de « Test Withings Activité : traqueur et surtout (belle) montre »

  1. J’aimerai connaitre le service après vente. J’ai un puls withings, il ne fonctionne plus depuis quelques semaines j’ai transmis la facture le numéro MAC et pas de nouvelle?????????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.