Test yurbuds Inspire Talk : des écouteurs intra qui tiennent bien

Ecouteurs yurbuds Inspire TalkVisiblement pas mauvais en marketing, les responsables de yurbuds mettent en avant l’un des principaux soucis que les sportifs, coureurs ou autres athlètes rencontrent quand ils désirent s’entraîner en musique : les écouteurs ne tiennent pas toujours en place lorsqu’on bouge vite! Eux promettent, avec leur série IRONMAN (rien que ça!), que leurs écouteurs ne « tomberont jamais ». Ni des oreilles d’un traileur, ni même, d’après ce qui est montré en ligne, de ceux d’un acrobate. Ainsi, grâce à leur système TwistLock Technology, le modèle d’écouteurs intra-auriculaire testé ici, l’Inspire Talk « never falls out ». Je découvre cette marque yurbuds, paraît-il leader dans leur domaine aux Etats-Unis et désireuse de s’implanter en Europe. Alors, au delà du discours, que valent ces yurbuds Inspire Talk en course?

Ecouteurs yurbuds Inspire Talk

J’ai couru plusieurs séances de 45 minutes à 1h00 avec les écouteurs intra-auriculaires yurbuds Inspire Talk. Au total, je n’ai pas atteint les 6 heures de course mais cependant ces écouteurs Inspire Talk ne sont pas tombés une seule fois. Ils tiennent bien en place. Ils offrent même parmi les meilleurs maintiens d’écouteurs intra que j’ai pu testés depuis des années. A part, évidemment les écouteurs avec arceau ou tour de cou. Le confort des embouts est relativement agréable. Mais une fois, à la fin d’une séance, j’ai eu une petite douleur à l’oreille droit en contact avec l’embout. Je pense que cela venait du fait que le smartphone, dans la poche gauche, tirait sur le cordon trop tendu. Lors de ma dernière session, ces embouts m’ont un peu fait mal, pendant quelques minutes.

A remarquer, les embouts sont fabriqués en silicone. Moins doux que celui du Bose SIE2 (testé il y a plusieurs mois ici dans HTO), chaque embout englobe largement chaque écouteur. Il se termine par un cône tronqué qui vient se loger dans le conduit auditif. Pour assurer une meilleure prise, yurbuds conseille de positionner au départ l’écouteur en position horizontale, le cordon vers l’arrière, puis de le pivoter vers le bas. C’est son TwistLock Technology. Soucieux de faire bien les premières fois, je me suis vite dispensé de cette manœuvre. J’enfonce directement l’embout dans l’oreille, cordon vers le bas.

Ecouteur yurbuds Inspire Talk sans son embout en silicone. Ph. Moctar KANE.

Ecouteur yurbuds Inspire Talk sans son embout en silicone. Ph. Moctar KANE.

Bon point pour yurbuds, la marque s’engage : si la paire d’embouts standard ne convient pas à la morphologie de vos oreilles elle les échangera gratuitement. Pas mal!

Côté son
Dans l’ensemble, le son délivré par ces yurbuds Inspire Talk est moyen. Relativement chaleureux, il manque cependant de clarté comparé à des concurrents tels le Bose SIE2. Par moments, on pense être dans une caverne. Vous l’aurez certainement deviné, le « Talk » composant le nom signifie que ces écouteurs sont munis d’un microphone. Le yurbuds Inspire Talk possède aussi un bouton de télécommande pour arrêter ou (re-)démarrer la musique.

Microphone et bouton de lecture/arrêt de l'écouteur yurbuds Inspire Talk. Ph. Moctar KANE.

Microphone et bouton de lecture/arrêt de l’écouteur yurbuds Inspire Talk. Ph. Moctar KANE.

Prise jack de l'écouteur yurbuds Inspire Talk. Ph. Moctar KANE.

Prise jack de l’écouteur yurbuds Inspire Talk. Ph. Moctar KANE.

Solidité
Je les ai depuis moins d’un mois, mais la fabrication de ces yurbuds Inspire Talk semble bonne. A l’extrémité du cordon la jonction avec la fiche jack apparaît bien renforcée. Je pourrai revenir sur ce point si au cours des mois ces écouteurs, prévus pour un usage tout terrain et devant résister à la transpiration et aux précipitations, s’avéraient fragiles.

J’ai aimé
Le bon maintien dans l’oreille.
Le confort relatif.
Le bon rapport qualité/prix.

Je n’ai pas aimé
La qualité moyenne du son.

Prix environ 40 €

Conclusion
Vu leur prix, pour les fondus de la course et autres agités de l’outdoor, ces écouteurs yurbuds Inspire Talk sont une bonne affaire. Une affaire qui tient la route! Oui la marque tient sa promesse sur ce point. Les audiophiles qui voudraient savourer le maximum de notes en déroulant tranquillement les kilomètres d’une route de campagne devront cependant passer leur chemin et se diriger vers les écouteurs Bose SIE2 dont j’avais apprécié la qualité sonore.

Moctar KANE.

Share Button

Une réflexion au sujet de « Test yurbuds Inspire Talk : des écouteurs intra qui tiennent bien »

  1. j ai eu deux paires de ce modele en 4 MOIS , la premiere paire m a laché au bout de 15 jours , l ecouteur droit etait hors service et il y avait également un mauvais contact au niveau du jack , retour au magasin donc pour un echange standart .
    et 3 mois apres le probleme recommence , un écouteur sur deux fonctionne donc retour au magasin et la je change de marque cr tres decu par yurbuds
    en conclusion je dirais que d un point de vue esthetique et maintien c est pas mal , mais le son n est pas terrible , trop chargé en basse , le son est confus.
    ensuite le materiel est trop fragile pour une utilisation quotidienne , les cables doivent se dessouder au niveau des connexions ou bien ils sont trop fin ( vu le prix du cuivre on economise partout ou on peut)
    et pour finir j ai signaler mon probleme sur le site de yurbuds et je n ai jamais eu de reponse
    mon conseil :fuyez cette marque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.