Test yurbuds Venture Talk : des écouteurs intra résistants, surtout

Les écouteurs intra de sport JBL yurbuds Venture Talk.La marque yurbuds aime affirmer que ces écouteurs intra tiennent bien dans l’oreille. Après un premier modèle testé ici et convaincant sur ce plan-là, est-ce que ces Venture Talk tiennent la route?

Les écouteurs intras de sport JBL yurbuds Venture Talk et leurs accessoires, 2015, Ph. Moctar KANE.

Les écouteurs de sport JBL yurbuds Venture Talk et accessoires, 2015, Ph. Moctar KANE.

J’avais avec plaisir découvert la marque yurbuds en septembre 2013. Les intras Inspire Talk testés à l’époque (ici sur HTO) tenaient la promesse de la marque : chaque écouteur restait bien calé dans l’oreille pendant l’activité sportive, la course à pied plus précisément dans le cas du test. Depuis ce temps, la marque s’est faite racheter par Harman, spécialiste de l’audio, et yurbuds a été intégré à JBL, connu entre autres pour ces casques. En effet, il manquait vraiment à la marque allemande des produits spécifiquement dédiés au sport, au running, secteur d’activité en plein essor depuis un certain temps. D’où donc l’acquisition du fabricant d’écouteurs de sport particulièrement connu aux Etats-Unis. Voici pour la petite histoire.
Le modèle yurbuds Venture Talk est dédié aux activités outdoor, y compris course à pied et trail précisément. Quand on examine un peu sa fabrication, on devine le lien existant apparemment entre « Venture » et « aventure ». Avec son câble plat tressé, doublé par l’extérieur d’un autre câble en plastique, on comprend qu’il est fait pour résister plus que la moyenne à l’usure et évidement à la sueur. Le toucher de ces yurbuds Venture Talk est agréable, du câble aux intras eux-mêmes. Particularité intéressante de ces intras : ils sont aimantés par l’arrière. Quand on ne les utilise pas, ils se collent l’un à l’autre. Les yurbuds Venture Talk sont pourvus d’une télécommande. Très simple, elle n’a qu’un bouton qui selon le nombre de pression, simple, double ou triple, arrête ou lance la lecture audio, revient au morceau précédent ou avance. Pas de contrôle du volume via les écouteurs donc. Pour terminer le descriptif, notons la présence de la prince, capable de coulisser le long du cordon. Petits bonus, ces yurbuds Venture Talk sont livrés avec une seconde paire d’intras et une housse de transport souple bien faite.

Les écouteurs intra de sport JBL yurbuds Venture Talk fixés l'un à l'autre.

Les écouteurs intra de sport JBL yurbuds Venture Talk fixés magnétiquement l’un à l’autre.

Sur le terrain
Ne perdons pas de temps : comparés au précédent modèle yurbuds Inspire Talk dont j’avais apprécié le bon maintien dans le conduit auditif, ces Venture Talk m’ont déçu. Dans l’oreille, ils ne tiennent pas bien. Même enfoncés, j’ai l’impression que l’un des écouteurs va tomber. J’ai couru plusieurs fois avec, dans un stade, comme sur route, je ne les ai pas trouvés confortables. Ils  sont trop gros ou trop rigides. Mais peut-être que d’autres personnes, avec un conduit auditif plus large, ne trouveront rien à redire.
La pince de ces yurbuds Venture Talk est par contre un point positif : elle est ferme et permet d’éviter l’étirement sur les écouteurs. L’absence de commande du volume est  gênante, à mon avis, quand on passe du temps à écouter sa musique. Par contre, quand on en a assez, le système de fixation magnétique des intras par l’arrière est bien pratique : ainsi assemblés, ils permettent de continuer son activité avec l’ensemble pendu comme un collier autour du cou.

La qualité sonore
J’avais jugé la qualité sonore des Inspire Talk moyenne. Celle des yurbuds Venture Talk est du même ordre, voire moins bonne même.  C’est caverneux, cela manque de détails, vraiment.

Prix 80 €.

J’aime
La fabrication soignée et solide.
Le design différenciant.
La fixation magnétique des intras entre eux.
La housse de transport.
La pince efficace.
Le toucher agréable.

Je n’aime pas
La qualité sonore trop moyenne.
Le maintien inconfortable des intras.
L’absence de commande de volume.

Conclusion
Si vous avez de grandes oreilles, mais surtout, à mon avis, un canal auditif large, vous aurez peut-être un avis différent du mien sur le confort de ces intras yurbuds Venture Talk. Moi, je ne les ai pas trouvés convaincants en terme de fixation. En ce qui concerne la fabrication de ces écouteurs, c’est du beau travail, soigné. Je ne les ai pas testés dans des conditions extrêmes, ils ne sont pas faits pour cela non plus, mais leur résistance me paraît bien supérieure à la plupart des écouteurs intras. Par contre, le son de ces yurbuds Venture Talk n’est pas à la hauteur. Des écouteurs moins chers procurent un meilleure restitution, comme les Urbanears Kransen (testés ici sur HTO). Dorénavant estampillés JBL, les concepteurs des écouteurs yurbuds ont intérêt à faire attention.

Moctar KANE.

PS : si vous avez trouvé ce test utile, partagez-le, et suivez High-Tech Out sur Twitter (@HighTechOut).

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.