Test Altra Rivera 2 : des chaussures de running à drop zéro très confortables

Chaussures de running pour foulée naturelle Altra Rivera 2.

C’était la première fois que je testais des chaussures de cette marque. Ces Altra Rivera 2 à foulée naturelle m’ont très agréablement surpris. Voici pourquoi.

Chaussures de running Altra Rivera 2 à foulée naturelle, 2022, Ph. Moctar KANE.

Chaussures de running Altra Rivera 2 à foulée naturelle, 2022, Ph. Moctar KANE.

J’ai attendu de faire au moins 100 km en course à pied avant d’écrire mon avis sur ces chaussures de running Altra Rivera 2. D’après le comptage de l’appli Runkeeper, j’ai même couru plus de 125 km. Et dire que c’est la première fois que je teste les chaussures de cette marque. Dès que je les ai chaussées la première fois, mon pied était à l’aise. L’une des caractéristiques des chaussures de course à pied d’Altra, c’est leur largeur à l’avant. C’est tout bête mais cela va à l’opposée de nombre d’autres chaussures qui serrent à l’avant. Ici, pas de sensation de compression, les orteils ne sont pas serrées les uns contre les autres. En déroulant le pied, la première fois, j’ai tout de suite senti aussi que le mouvement vers l’avant était accompagné, voie assisté. En fait, c’est la conception convexe de l’avant de la chaussure, elle a tendance à faire basculer l’avant du pied.

Chaussures de running Altra Rivera 2 à foulée naturelle, 2022, Ph. Moctar KANE.

Chaussures de running Altra Rivera 2 à foulée naturelle, 2022, Ph. Moctar KANE.

Ce que je ne savais pas en testant ces Altra Rivera 2, c’est que j’allais courir avec des chaussures à drop zéro pendant aussi longtemps, pendant plusieurs mois, en alternant cependant avec d’autres chaussures.

Chaussures de running Altra Rivera 2 à foulée naturelle, 2022, Ph. Moctar KANE.

Chaussures de running Altra Rivera 2 à foulée naturelle, 2022, Ph. Moctar KANE.

Plutôt sobre
Avant de débuter les courses avec ces Altra Rivera 2, j’ai marché avec elles au quotidien. Pas seulement parce qu’elles sont confortables, mais aussi parce que leur esthétique, relativement à d’autres chaussures de running, est dépouillé. Le modèle testé a un mesh blanc. Certes il y a une espèce de virgule bleue sur le côté et les lacets en orange (couleur complémentaire) ne sont pas de la plus grande discrétion, mais l’ensemble passe sans détonner ou jouer au m’as-tu-vu.

Sur le terrain
Les Altra Rivera 2 sont légères. Et, grâce à un mesh peu dense, leur respirabilité est bonne pendant la course. Constat fait après avoir couru avec elles en période de chaleur.

Contrairement à d’autres chaussures que j’ai testées et qui avaient une semelle plus ou moins épaisse et avec un amorti conséquent, je redoutais ce que serait la réponse des Rivera 2 d’Altra sur ce point. Eh bien, après ces nombreuses courses en ville, j’ai trouvé leur amorti suffisant, même si ce n’est évidemment pas du même ordre que celui des Adidas Solar Boost (testées ici sur HTO) ou des Hoka One One Conquest (testées ici sur HTO).

Chaussures Altra River 2 après plus de 125 km, 2022, Ph. Moctar KANE.

Chaussures Altra River 2 après plus de 125 km, 2022, Ph. Moctar KANE.

Semelles extérieures des chaussures Altra River 2 après plus de 125 km, 2022, Ph. Moctar KANE.

Semelles extérieures des chaussures Altra River 2 après plus de 125 km, 2022, Ph. Moctar KANE.

Et moi qui craignais pour mes tendons d’Achille, après une période de blessures, que l’usage de ces chaussures avec un drop zéro ne soit pas une bonne chose, cela n’a pas été le cas. Alors, certes, j’ai aussi continué à courir avec d’autres chaussures, de route et de trail, mais après toutes ces distances parcourues avec ces Rivera 2, je peux dire qu’elles sont à la fois confortables, assurent un bon déroulé du pied. Cependant leur maintien n’est pas le meilleur, mais je n’ai pas trop couru sur terrain très accidenté non plus. Sur des sols couverts de petits cailloux, la semelle externe des Rivera 2, si elle ne peut rivaliser avec les chaussures de trail, assure tout de même une protection correcte (bien plus, par exemple, que les très urbaines Adidas Solar Boost). Une chose un peu agacé agassante par contre : les lacets se dénouent trop facilement. Il faut bien doubler le nœud avant de partir.

Semelle extérieure de la chaussure Altra Rivera 2 à zéro et après plus de 125 km, 2022, Ph. Moctar KANE.

Semelle extérieure de l’Altra Rivera 2 à zéro et après plus de 125 km, 2022, Ph. Moctar KANE.

Petites remarques sur les zones d’usure avant et après cette période de test : c’est essentiellement la zone médio-pied et avant qui est la plus atteinte, ainsi que vers la pointe de la chaussure et un peu à l’extrémité arrière.

Usure à l'avant de la chaussure Altra Rivera 2 après plus de 125 km, 2022, Ph. Moctar KANE.

Usure à l’avant de la chaussure Altra Rivera 2 après plus de 125 km, 2022, Ph. Moctar KANE.

Zone médiane de la semelle extérieure de la chaussure Altra Rivera 2 après plus de 125 km, 2022, Ph. Moctar KANE.

Zone médiane de la semelle extérieure de la chaussure Altra Rivera 2 après plus de 125 km, 2022, Ph. Moctar KANE.

Usure à l'arrière de la chaussure Altra Rivera 2 après plus de 125 km, 2022, Ph. Moctar KANE.

Usure à l’arrière de la chaussure Altra Rivera 2 après plus de 125 km, 2022, Ph. Moctar KANE.

Prix 130 €.

J’aime
Le grand confort.
La largesse à l’avant.
Le déroulé du pied.
La légèreté.
La respirabilité.
Le style relativement dépouillé.
L’amorti suffisant.

Je n’aime pas
Les lacets qui se défont trop facilement.

Conclusion
En période de reprise d’entraînement, après des blessures juste avant le semi-marathon de Paris (à lire ici sur HTO), je me suis vraiment interrogé sur le bien-fondé de courir aussi longtemps avec des chaussures « naturelles », à drop zéro. Et après plusieurs mois d’utilisation, je ne pense pas que ces Altra Rivera 2 aient eu un impact fâcheux sur ma manière de courir ou ma physiologie, au contraire! Plus qu’avant, je suis intéressé encore par les chaussures dites pour « foulée naturelle », à drop nulle ou léger. Ces Rivera 2 d’Altra sont pour l’instant parmi les chaussures qui m’ont le plus satisfait en course à pied… sur route. Cela me donne envie de voir ce que l’entraînement pour un trail donnerait avec des chaussures à foulée naturelle. Attention, je n’abandonne pas pour autant les chaussures avec un très bon amorti comme les Adidas Solar Boost, parmi mes préférées pour l’instant sur route, mais le choix s’élargit!

Moctar KANE.

Et voici un résumé vidéo de ce test des chaussures de running sur route Altra Rivera 2 :

PS : si vous avez apprécié ce test, n’hésitez pas à le partager et suivez @HighTechOut sur Twitter.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.