Test The Joy Factory StormCruiser : une coque protectrice pour smartphone à fixer sur son vélo

La coque de protection The Joy Factory StormCruiser pour iPhone 5S.Grâce à différentes applications, le smartphone est devenu un outil de navigation intéressant. Pour s’en servir à vélo, voici la coque The Joy Factory StormCruiser, dont j’ai testé la version iPhone 5/5S.

La coque de protection The Joy Factory StormCruiser pour iPhone 5S. Ph. Moctar KANE.

La coque de protection The Joy Factory StormCruiser pour iPhone 5S. Ph. Moctar KANE.

Pour les fans du vélo, qui aiment savoir où ils sont, où il vont (géographiquement) et où ils en sont (physiologiquement), il y a les GPS spécialisés (de Garmin, Mio,…), des appareils tous temps couplés à un cardio-fréquencemètre et d’autres capteurs (pour mesurer, par exemple, la puissance développée par la rotation de la pédale). Pour ceux qui ne veulent ou ne peuvent investir dans de tels outils mais qui ont versé dans l’usage fréquent des applications de géolocalisation (comme RunKeeper ou Polar Beat, toutes les deux déjà testées sur HTO), il y a donc ces types de coques de protection adaptées à l’usage du deux roues. Autant vous dire que celle The Joy Factory, à savoir le StormCruiser, est une bonne surprise. La société est spécialisée dans les supports de fixation en tout genre pour iPhone et iPad. Mais devant le succès du concurrent d’Apple, l’entreprise s’est mise à produire aussi des accessoires pour certains smartphones Samsung. Ainsi le StormCruiser est disponible pour le Galaxy S3, en plus des modèles pour les iPhone 4/4S, 5C et 5/5S. C’est la dernière version que j’ai testée sur le terrain.

Facilité d’installation
L’une des premières bonnes surprises, c’est le montage rapide du support sur le guidon. C’est une mâchoire maintenue ferme avec une vis. L’iPhone 5S quant à lui vient se loger à l’intérieur dans un moule en silicone. Et la coque se referme de chaque côté après avoir baissé le volet composé de l’écran plastique. La coque se fixe au support en se clipsant : c’est tout simple, il suffit juste d’appuyer sur un bouton.

La coque de protection The Joy Factory StormCruiser pour iPhone 5S. Ph. Moctar KANE.

La coque de protection The Joy Factory StormCruiser pour iPhone 5S. Ph. Moctar KANE.

Mode paysage
La coque, sur le support, grâce à un dispositif cranté, peut passer du mode portrait au mode paysage. C’est bien qu’ils aient prévu cela. Car, en fonction des applis, l’un ou l’autre des modes de lecture peut être plus commode.

Navigation tactile
Évidemment, la navigation tactile sur de l’iPhone, à travers l’écran plastique de la coque, reste de mise. Et reste peu altérée. Il est même possible, sans peine, de faire monter le panneau de configuration, en faisant partir le doigt du bas de l’écran, et de faire descendre le volet de notifications en faisant partir le doigt du haut. Cependant, le déverrouillage de l’iPhone 5S est impossible en utilisant le lecteur d’empreinte digitale. Ce dernier étant masqué par une pastille en plastique qui sert de bouton Home. Et à part celui du mode silencieux, les autres boutons, alimentation et volume, restent actifs.

Soucis du détail
Quelques points supplémentaires ont été bien pris en compte par The Joy Factory dans la conception du StormCruiser. Appréhendant l’usage énergivore du GPS, ils ont prévu un orifice par lequel faire passer le câble d’alimentation USB, tout en maintenant l’iPhone dans sa coque. Il suffit juste de retirer un bout de plastique qui fait office de bouchon au bas de la coque. J’ai expérimenté la chose lors d’une longue sortie à vélo. J’ai évité la panne en raccordant au smartphone une batterie autonome. Cela m’a permis de requinquer la batterie de l’iPhone tout en continuant à l’utiliser en mode mode GPS et en le laissant sur le guidon. Heureusement, le câble Lightning était suffisamment long pour que la batterie autonome reste dans ma poche. Ce n’est peut-être pas la chose la plus pratique pour faire du vélo, mais cela aide.

La coque de protection The Joy Factory StormCruiser reliée à une batterie autonome. Ph. Moctar KANE.

La coque de protection The Joy Factory StormCruiser reliée à une batterie autonome. Ph. Moctar KANE.

Autre détail que n’a pas négligé The Joy Factory : la coque, retirée du support, peut encore se débarrasser d’une partie de son système de fixation, en déclipsant un élément plastique. On se retrouve alors avec une coque plus fine encore. Que l’on peut garder comme étui de protection pour l’iPhone. C’est bien pratique, lorsque l’on quitte son vélo pendant un certain temps. Au dos de la coque se trouve une ouverture dans le plastique qui laisse passer la lumière pour le flash et l’objectif de l’appareil photo. Un film en plastique est cependant là pour empêcher poussière et eau de pénétrer à l’intérieur de la coque. En ce qui concerne la protection : évidemment le StormCruiser ne résiste pas à une plongée dans l’eau. Son constructeur annonce une résistance à une projection de poussière et d’eau. Dernier point : une fente au bas de la coque permet de tenir l’appareil au bout d’une sangle. Bene.

La coque The Joy Factory StormCruiser pour iPhone 5S et son système de fixation au guidon d'un vélo. Ph. Moctar KANE.

La coque The Joy Factory StormCruiser pour iPhone 5S et son système de fixation au guidon d’un vélo. Ph. Moctar KANE.

La coque de protection The Joy Factory StormCruiser pour iPhone 5S. Ph. Moctar KANE.

La coque de protection The Joy Factory StormCruiser pour iPhone 5S. Ph. Moctar KANE.

Prix 35 €.

J’aime
L’installation et le retrait aisés de l’iPhone de la coque.
Le montage facile de l’ensemble du dipositif au guidon du vélo.
La pose et le retrait rapide de l’étui du support du vélo.
La possibilité de recharger l’iPhone en la gardant dans la coque.
Les orientations en mode portrait ou paysage.

Je n’aime pas

Conclusion
J’ai beaucoup apprécié cette coque StormCruiser de The Joy Factory. L’idée de se laisser guider ou de se situer grâce à son application de géolocalisation (et secondairement d’enregistrer son parcours) tout en ayant son smartphone devant soi, posé sur son guidon, me plaît bien. Et ce sans craindre ni pluie, ni boue, ni poussière. Évidemment, la protection n’est pas aussi grande que celle  de modèles plus « pro » tels les Garmin Edge 800 et compagnie. Mais vus le prix du StromCruiser et sa commodité, c’est une bonne affaire.

Moctar KANE.

PS : si vous avez trouvé ce test utile, partagez-le et suivez High-Tech Out sur Twitter (@HighTechOut).

Share Button

Une réflexion au sujet de « Test The Joy Factory StormCruiser : une coque protectrice pour smartphone à fixer sur son vélo »

  1. Ping : Test PNY Expand Bike Mount : support vélo pour smartphone de grande taille (aussi) | High-Tech Out

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.