Test Lowepro DroneGuard CS 300 : un bon sac à dos pour transporter le Bebop et d’autres drones

Le sac à dos pour drone Lowepro DroneGuard CS 300.Pour les possesseurs d’un Parrot Bebop ou d’un drone équivalent en dimensions, voici le test du Lowepro DroneGuard CS 300, un sac à dos que j’ai trouvé pratique pour transporter son engin.

Le sac à dos pour drone Lowepro DroneGuard CS 300, avec le Parrot Bebop, 2016, Ph. Moctar KANE.

Le sac à dos pour drone Lowepro DroneGuard CS 300, avec le Parrot Bebop, 2016, Ph. M. KANE.

Ce n’est plus le cas pour les propriétaires des nouveaux petits drones pliables tels le DJI Mavic Pro (dont la prise en main est ici sur HTO), mais transporter son drone jusqu’à son lieu d’envol peut être gênant. En effet, il n’est pas pratique de le mettre dans un sac ordinaire, du fait de sa forme particulière et de sa relative fragilité. Le Lowepro DroneGuard CS 300 est un sac à dos réservé au port des drones Parrot Bebop (dont vous trouverez les prises en main ici et , et le test ici). Le sac à dos peut aussi contenir un autre type de drones de taille équivalente, et évidemment un engin de course FPV.
Le Lowepro DroneGuard CS 300 est en fait une grande coque, donc relativement rigide, à laquelle on a rajouté deux sangles. Ces sangles sont d’ailleurs faciles à enlever. Dans ce cas, le Lowepro DroneGuard CS 300 sert juste de petite valise, peut-être plus pratique à glisser parmi d’autres affaires dans un coffre ou dans tout autre espace réduit. Le sac peut aussi, en retirant une sangle et en rallongeant l’autre, se porter en bandoulière.

Le sac à dos pour drone Lowepro DroneGuard CS 300, 2016, Ph. Moctar KANE.

Le sac à dos pour drone Lowepro DroneGuard CS 300, 2016, Ph. Moctar KANE.

A l’extérieur, on remarque une poche fine à fermeture zippée. Il n’y a de la place à l’intérieur que pour y glisser de petits accessoires. Sur cette surface extérieure se trouvent plusieurs bandes horizontales servant à y fixer éventuellement de petits accessoires ou des poches modulaires (genre système d’attache Molle).
A l’intérieur, il y a quatre panneaux repositionnables qui permettent de caler le drone. Dans la pratique, trois suffisent. Un large compartiment en haut du sac permet de garder un objet volumineux. Une trousse amovible en bas peut, lui, contenir des accessoires plus petits : grâce à deux séparateurs ajustables , il rajoute trois compartiments.
Sur le rabat du Lowepro DroneGuard CS 300 s’accroche à l’aide se scratch un panneau particulièrement utile. Il possède le même système de bandes tissées que l’extérieur : on peut y fixer différents outils, par exemple des pinces, utiles pour faire de petites réparations ou petites bricoles. Les adeptes des courses FPV, qui doivent souvent retaper sur place leurs engins volants apprécieront. Ce panneau a aussi une poche par où faire glisser une tablette (d’environ 10 »). C’est là où j’installais la tablette utilisée avec la télécommande Skycontroller pour piloter le Parrot Bebop.

Le sac à dos pour drone Lowepro DroneGuard CS 300, avec le Parrot Bebop 2, 2016, Ph. Moctar KANE.

Sac à dos pour drone Lowepro DroneGuard CS 300, avec le Parrot Bebop 2, 2016, Ph. M. KANE.

Prix 120 €.

J’aime
La bonne protection.
La légèreté du sac.
L’agencement efficace et l’espace disponible de rangement.
La qualité de fabrication.

Je n’aime pas
_

Conclusion
D’habitude je n’aime pas trop les sacs à dos n’ayant pas de sangles abdominales. Ici son absence n’est pas gênant. Le matériel emporté ici, un drone essentiellement et quelques accessoires, ne pèse pas lourd en général. J’ai apprécié ce sac à dos Lowepro DroneGuard CS 300. Lors de mon test de ce DroneGuard CS 300, le seul problème majeur que j’ai eu, c’était le transport de la grande télécommande Skycontroller de Parrot. Évidemment, il ne tient pas dans le sac! J’ai dû le fixer avec un élastique au sac pour transporter le tout à vélo sur le lieu du vol. Parrot a sorti depuis une version du Skycontroller bien plus compacte. Je ne sais s’il tient avec le drone dans le sac DroneGuard CS 300. L’autre fait marquant après le début de mon test, c’est la vague des drones pliables dont le DJI Mavic Pro est un des derniers représentants connus. Ces drones-là, de taille plus réduite, nécessitent moins l’usage de sacs spécifiques. Mais en attendant que leurs prix baissent, les sacs du genre DroneGuard CS 300 peuvent servir.

Moctar KANE.

Et voici le résumé du test du sac à dos Lowepro DroneGuard CS 300 en vidéo :

PS : si vous avez trouvé ce test utile, partagez-le, et suivez High-Tech Out sur Twitter (@HighTechOut).

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.