Test Plantronics BackBeat FIT : des écouteurs intras de sport Bluetooth très confortables

Ecouteurs intras de sport Bluetooth Plantronics BackBeat FITAprès le casque Bluetooth (le Monster iSport Freedom, testé sur HTO ici), voici des écouteurs Bluetooth, à savoir les Plantronics BackBeat FIT. Le spécialiste des casques et écouteurs sans fil a conçu ici des intras spécialement dédiés au sport. Et mis à part surtout un point, ce produit a montré lors des tests sur le terrain de grandes qualités.

Écouteurs intras de sport Bluetooth Plantronics BackBeat FIT dans sa housse.

Écouteurs intras de sport Bluetooth Plantronics BackBeat FIT dans sa housse.

J’ai bien aimé le premier casque Bluetooth testé sur HTO, le Monster iSport Freedom. Mais l’un de ses (rares) défauts, c’est son encombrement, surtout, lorsque, en courant, on ne veut plus l’utiliser. Les écouteurs Plantronics BackBeat FIT sont des intras d’une légèreté appréciable. Le poids sur la balance : 23 g. Et la branche, l’arceau dit-on souvent, de ces écouteurs tour de cou  a la particularité d’être souple. Pas élastique mais souple. L’ensemble se plie, se tord sans dommage.

Vous avez vu son design, son look jaune fluo pour le modèle testé (une version bleu/gris étant également disponible). C’est surtout la face intérieure de l’arceau qui est recouverte de  fluo.  Ce ne sera pas le premier accessoire de sport,  ni le dernier certainement, coloré de façon si flashy. Ceci dit, côté forme, remarquez la courbure aux terminaisons de l’arceau et chaque ergot attaché à un embout : l’ensemble doit assurer un bon maintien des intras lors de l’activité sportive, pendant une course à pied en particulier.

Ecouteurs intras de sport Bluetooth Plantronics BackBeat FIT, Ph. Moctar KANE.

Ecouteurs intras de sport Bluetooth Plantronics BackBeat FIT, Ph. Moctar KANE.

Ecouteurs intras de sport Bluetooth Plantronics BackBeat FIT enroulés, Ph. Moctar KANE.

Ecouteurs intras de sport Bluetooth Plantronics BackBeat FIT enroulés, Ph. Moctar KANE.

Comment pilote-t-on l’audio? Dans l’ensemble, très facilement. Chaque écouteur est pourvu d’un seul bouton, au côté duquel se trouve un tout petit ergot en plastique. Le bouton droit permet de prendre ou de terminer un appel téléphonique. Un appui bref sur l’ergot à côté fait annoncer à une voix (en anglais) le niveau de la batterie : élevé, moyen ou bas.  Un appui long allume ou éteint l’appareil : la même voix accompagne et définit l’état en cours. Le bouton de gauche commande, lui, le déroulé audio du baladeur : lecture, pause, passage au morceau suivant (en appuyant deux fois) ou précédent (en appuyant longuement). C’est très pratique, très efficace. D’autant plus que les deux ergots se repèrent bien au toucher. A remarquer, une erreur sur le site de Plantronics dans le manuel décrivant les modes de commandes de la lecture audio. Il est indiqué que pour « Lire la piste précédente Appuyez deux fois sur le bouton Audio ». Et d’ailleurs, cela ne correspond pas aux usages, aux commandes habituelles Bluetooth. Notons aussi que l’une des caractéristiques de ces écouteurs BackBeat FIT, c’est qu’ils peuvent se mettre à jour. Via une application dédiée. D’ailleurs, la première fois, (le test a été fait avec un iPhone), une fois l’appairage effectué, un message apparaît à l’écran demandant d’installer cette application.

Un accessoire est fourni avec les intras, une housse souple. Elle est spéciale. Car elle peut contenir un smartphone (des dimensions équivalentes d’un iPhone 5), soit dans une fine poche accessible à travers une fente, soit dans la poche principale (où il y a suffisamment de place si les écouteurs s’y sont pas). Mais cette proche est aussi un brassard. Réversible! Retournée, la poche libère une sangle (dont le scratch est d’ailleurs particulièrement fort). Sur la face extérieure du brassard est collée une pellicule fluo apparemment plus braillante que le reste. Il joue le rôle d’avertisseur, utile pour se faire remarquer conducteurs de véhicules circulant dans un environnement sombre.

La housse des intras de sport Bluetooth Plantronics BackBeat FIT sert aussi de brassard, Ph. Moctar KANE.

La housse des intras de sport Bluetooth Plantronics BackBeat FIT sert aussi de brassard, Ph. Moctar KANE.

Le constructeur assure que le revêtement plastique du produit est conçu pour résister à l’humidité, à la sueur inhérente à une activité sportive et sous la pluie. La technologie employée serait celle de l’entreprise P2i : il s’agit d’enduire une fine couche sur produit pour le rendre résistant à l’eau et aux éclaboussures. Plus d’infos sont disponibles dans ce communiqué en ligne (ici) de la société P2i.

L’autonomie
Après avoir rechargé complètement les Plantronics BackBeat FIT, je les ai laissés en mode lecture, volume au maximum. Ils ont tenu pendant 7h09. Pas mal, non? J’ai été surpris, je ne pensais pas qu’ils seraient si endurants. J’avais l’impression, en les utilisant sur plusieurs jours, en dehors et pendant l’entrainement, qu’ils s’épuisaient rapidement. A noter que le constructeur annonce jusque 8 heures d’écoute, 6 heures en conversation téléphonique et 14 jours en veille.

Qualité audio
Là aussi, bonne surprise, les Plantronics BackBeat FIT se révèlent des écouteurs capable de délivrer une qualité sonore globale appréciable. Curieusement, malgré une intrusion partielle de ces intras, les basses sont bien présentes. Le son est globalement bien rond, avec une dynamique suffisante. Cependant, il manque un peu de détails dans les hautes fréquences, on y perd en clarté. Mais encore une fois, la qualité générale est là.
Par contre, c’est une catastrophe en mode téléphone! Plus d’une fois mes correspondants me disaient mal m’entendre. Et ce n’était pas un problème de couverture du réseau. Soit c’est le son qui était perturbé par l’environnement audio. Soit, tout simplement, même dans un milieu calme, c’est ma voix qui était juste mal perçue. Et encore une fois, ce sont plusieurs personnes qui m’ont fait la remarque.

Sur le terrain
En ce qui concerne la protection P2i à l’eau, pour être honnête avec vous, j’ai ces intras depuis plusieurs mois, je suis sorti courir plusieurs fois avec, je ne me rappelle pas avoir subi une pluie ou un déluge avec eux. Mais je n’ai pas remarqué de problème particulier lié à la transpiration. Ils paraissent encore « propres », comme neufs.

Je serai plus affirmatif à propos du port de ces intras. Ils sont très agréables. Ce sont des intras mais (comme d’ailleurs avec les Atomic Floyd testés il y a peu ici sur HTO) ils ne sont pas intrusifs! Ils ne pénètrent pas trop dans le conduit auditif. Cela induit un autre avantage. Lors d’une sortie, on reste ouvert aux avertissements sonores de l’environnement. Bien. La matière utilisée pour les embouts est également agréable au contact. Grâce à la courbure des extrémités de l’arceau, qui débutent leur course derrière le pavillon de l’oreille, les intras restent bien en place. Convaincu rapidement de ce bon maintien, j’ai pris l’habitude de courir sans crainte avec ces Plantronics BackBeat FIT. Et la commande du déroulé de la lecture s’opère également facilement, sans prise de tête. Bravo.
Autre point qui a en général un intérêt selon moi : où met-on ses écouteurs ou son casque pendant une course quand on ne veut plus s’en servir? Dans le cas présent, on peut soit les ranger dans sa housse/brassard soit les mettre au fond de sa poche. Vues la petite longueur et la souplesse de l’arceau, ils ont l’avantage de ne pas s’enrouler. Très pratique.

Et voici ci-dessous un résumé vidéo de ce test :

Prix 130 €.

J’aime
Le grand confort du port.
La légèreté.
Le maintien pendant l’activité.
L’ergonomie d’ensemble.
La qualité audio globale.
L’ouverture sonore à l’environnement.
L’autonomie.
La portabilité hors usage.
La housse de transport servant aussi de brassard réversible.
Les mises à jours disponibles via une appli dédiée.

Je n’aime pas
La mauvaise qualité audio du mode téléphone.

Conclusion
Ces Plantronics BackBeat FIT ne sont pas loin d’être parmi les meilleurs écouteurs de sport que j’ai testés jusqu’à présent. Non seulement pourvus d’une liaison Bluetooth fiable et de commandes efficaces, ces intras se caractérisent par un port agréable. On court sans crainte qu’ils ne tombent. Le son délivré est bien satisfaisant, quoique en-dessous de certains intras concurrents, certes pas Bluetooh, tels les Bose Sie2 (testés il y a un baille ici sur HTO). Le reproche majeur que je fais à ces écouteurs, c’est leur piètre performance en mode conversation téléphonique : la gêne est trop grande pour le correspondant. Heureusement, ce n’est pas pendant ses sorties sportives qu’on appelle le plus. Mais ces Plantronics BackBeat FIT m’ont tellement plû que j’aurais voulu les emporter lors de déplacements quotidiens ou par exemple en voyage. Mais en tous cas, sportivement parlant, ils sont déjà champions.

Moctar KANE.

PS : si vous avez apprécié ce test, partagez-le, en suivant HTO sur son compte Twitter @HighTechOut .

Share Button

2 réflexions au sujet de « Test Plantronics BackBeat FIT : des écouteurs intras de sport Bluetooth très confortables »

  1. Bonjour Moctar,
    Je pratique la course à pied et j’utilise depuis peu le casque BackBeat Fit de Plantronics. Pour balancer de la musique, j’utilise mon smartphone (Alcatel One Touch Pop S7) que je place dans un brassard au niveau du bras gauche.
    Je rencontre un problème en gardant le téléphone dans le brassard car je perd la connexion bluetooth (les chansons sont comme hachurées) et dès que je sors et garde à la main le téléphone ça fonctionne!! Pourriez-vous me renseigner par rapport à ce problème, par avance merci et bonne année 2015.
    Mike P.

    • Bonjour Mike.

      Je viens de refaire le test en plaçant un iPhone dans le brassard. Et je n’ai pas perdu la connexion Bluetooth, pas une seule fois. Un conseil : essayez votre BackBeat Fit avec un autre smartphone que vous aurez emprunté pour l’occasion. Cela serait une piste si la connexion n’est pas perturbée.

      Bonne chance.

      Moctar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.