Test Polar Loop : un bracelet au cœur de votre activité physique

polar_loop_uneDepuis plus d’un mois et demi, tous les jours, sauf peut-être un seul, je porte ce bracelet high-tech. J’ai travaillé avec, marché avec, couru avec, dormi avec, nagé avec… J’en ai fait le tour, je le connais donc, je crois, suffisamment, maintenant, pour vous le présenter, ce Polar Loop. Le spécialiste des montres cardio-fréquencemètres utilisées depuis longtemps par les sportifs, et en particulier par les adeptes du running, s’adresse a priori à un public plus large. Public qui a vu ces dernières années (avec les fameux Nike FuelBand,…), ces derniers mois (Jawbone UP), et ces dernières semaines (Garmin Vivofit, LG LifeBand Touch, …) une vague de bracelets capteurs d’activité déferler dans les colonnes de la presse et de plus en plus dans les rayons des boutiques. Le Polar Loop, sort-il du (f)lot?

Capteur d'activité Polar Loop.Non, ce n’est pas original, voici un bracelet capteur d’activité de plus! Polar, dont les montres associées en général à des ceintures cardio-fréquencemètres accompagnent les pratiquants réguliers de sport (et en particulier les coureurs à pied) ne pouvait pas laisser passer la vague. Ce mouvement serait peut-être même une lame de fonds, cette pratique du « quantify yourself » destinée et de plus en plus adoptée par le grand public. Qui au quotidien peut connaître, au minimum le nombre de pas effectués et la quantité de calories brûlées. Après le Nike FuelBand et autres Fitbit ou Jawbone UP (testé ici sur HTO), voici donc le Polar Loop. Mais dommage, le design de ce bracelet en plastique n’est pas particulièrement original. Et même malgré la présence de deux traits métallisés qui bordent l’écran, ce Polar Loop, de face, ne se distingue pas vraiment des bracelets précédents. Ces deux fines bandes métallisées lui donnent même un aspect trop bling bling. En tout cas, moi, je n’aime pas vraiment. De quoi passer un marqueur noir dessus.

Un bracelet sur mesure
Le Polar Loop n’est pas livré prêt à porter. Il faut le « raccommoder ». Et c’est une bonne chose. Car, contrairement au Jawbone UP qui est vendu en différentes tailles, le Loop est fourni en une taille unique et extra large : il faut le découper, après avoir mesuré son tour de poignet. Ensuite, les deux extrémités sont fixées via des barrettes à ressort à celles d’une boucle métallique. Un petit kit et un manuel permettent de réaliser l’opération facilement. J’ai bien aimé ce petit bricolage.

Bracelet Polar Loop et le kit pour ajuster sa circonférence au poignet. Ph. Moctar KANE.

Bracelet Polar Loop et le kit pour ajuster sa circonférence au poignet. Ph. Moctar KANE.

Des mesures multiples
L’écran du Polar Loop est composée de minuscules LED rouge. Lettres, chiffres et même petits dessins l’animent, en donnant les informations liées aux activités physiques de la personne portant le bracelet. Mais avant tout, le paramétrage de l’utilisateur doit se faire en branchant le Loop à un ordinateur où est installé le logiciel Polar FlowSync (à télécharger à partir du site du constructeur, ici, https://www.flow.polar.com/loop ). A noter, le branchement se fait via une prise USB, le connecteur du bracelet étant propriétaire. Le contact est assuré par magnétisme (comme sur les ordinateurs d’Apple).  Outre les données habituellement nécessaires pour établir un profil personnel (âge, taille, poids), le site va vous demander le type de station définissant au mieux votre quotidien (majoritairement assis, debout, en marche). En fait, et c’est là où le Polar Loop commence à se distinguer des autres bracelets que j’ai testés (Fitbit et Jawbone UP) : l’objectif qu’il va vous fixer ne sera pas forcément les traditionnels 10 000 pas. Cela sera fonction de votre profil! Et ça a du sens. Vous verrez plus loin que le nombre de pas n’est pas le seul critère pris en compte par Polar pour juger votre activité.
Bref, une fois le tout paramétré et le Polar Loop autour du poignet, vous devrez toucher sur le seul bouton (à côté de l’écran) pour qu’il s’illumine et qu’il affiche les infos demandées. Avant de parler de ces infos, une précision sur ce bouton. Il est sensitif. Mais par moment j’ai cru qu’il s’agissait d’un bouton poussoir! Car, quelques fois, en le touchant et même en appuyant fortement dessus, rien ne se passait, l’écran restait éteint. En fait, pour allumer l’écran, il faut, d’après les conseils donnés chez Polar, s’assurer que le connecteur USB (à l’arrière du bracelet) soit bien en contact avec la peau. Ce qui exclu de porter le Polar Loop par-dessus le manche  d’un maillot de course par exemple. Autre inconvénient, la lecture en pleine lumière s’avère difficile.

Bracelet Polar Loop, avec sa barre représentant le niveau d'activité atteint.

Bracelet Polar Loop, avec sa barre représentant le niveau d’activité atteint.

Évidemment, le Polar Loop mesure et affiche le nombre de pas. Tout comme les calories brulées. Petit plus, il indique aussi l’heure. L’air de rien, c’est pratique. Lorsqu’on ne veut pas systématiquement aller la chercher sur son smartphone. Mais le Polar Loop est, à mon avis, encore plus intéressant sur ce point : il marque ce qu’il vous reste à faire pour atteindre votre objectif quotidien d’activité. Et ce, de différentes manières. Après avoir dessiné une barre plus ou moins remplie en fonction de votre reliquat d’activité, il va inscrire la durée de course à pied (« JOG » affiche-t-il) que vous pourriez effectuer pour parachever votre but, puis l’équivalent en durée de marche (« WALK ») et celui correspondant à une activité d’intensité faible (« UP »), telle la station debout, les taches ménagères légères, …). Encore une fois, chaque durée recommandée est fonction du profil de chacun. Lorsque le but est atteint, la barre est remplie, et c’est le feu d’artifice qui se dessine sur l’écran! D’autres messages bienveillants apparaissent aussi à l’écran : pour vous souhaiter Bonjour, Bon après-midi, Bonne nuit,  (en anglais). Bref, tout ce suivi est bien agréable, à mon avis.
A propos de nuit, sachez que le Polar Loop mesure aussi votre temps de sommeil. De la même façon, il estimera le temps passé en position couchée ou passive (assise). Sur ce point-là, je l’ai trouvé un peu sévère par moments. Ce n’est pas le centre de mon test, mais j’ai fait la comparaison entre les mesures effectuées par le Polar Loop et le Jawbone UP en ce qui concerne le sommeil. Par exemple, il a mesuré 6h02 contre 6h08! Pas mal.

Une détection automatique
Mais la grande différence entre les deux bracelets, et ce à l’avantage du Polar Loop, c’est la détection automatique de certains types d’activités. Quand vous allez vous couchez, vous n’avez pas besoin d’appuyer sur un bouton pour l’indiquer, contrairement au Jawbone UP. De même lorsque vous vous levez. Et les moments de course sont indiqués aussi tels quels.

La précision de la mesure
J’ai aussi comparé sur une longue période, pendant toute une journée, le nombre de pas comptés par chaque bracelet capteur d’activité, le Polar Loop et le Jawbone UP. Sur cette journée qui comportait une cession de course à pied, les deux bracelets, portées sur le même bras, ont indiqué respectivement 8912 et 8 803 pas, soit une différence de seulement 1,2 % ! Un autre jour les nombres de pas trouvés étaient 13121 et 12844. Une différence plus grande, mais encore correcte, puisqu’elle n’est que de 2,1%.

Nombre de pas calculés par les bracelets Polar Loop et Jawbone UP en deux jours.

Nombre de pas calculés par les bracelets Polar Loop et Jawbone UP en deux jours.

Une appli en décalage
Après avoir eu le plaisir d’utiliser l’appli associée au bracelet Jawbone UP, celle du Loop, appelée Polar Flow, fait pâle figure. Les informations concernant le nombre de pas, les calories brûlées, les temps passés en position couché, assis, en marche et en course (ça c’est bien) sont là. Mais l’ensemble n’est pas très esthétique. Le fonds gris et les touches de bleu ciel rendent le tout assez austère, peu vivant. C’est froid, glacial. De plus et surtout, les représentations graphiques, des anneaux découpés en autant de tranches de largeurs correspondant aux différentes périodes d’activités (du blanc pour la faible intensité de mouvements au bleu/cyan pour la course), n’offrent pas de lisibilité suffisante. Graphiquement pas génial.
Une question que vous vous êtes certainement posée : comment transférer les données du bracelet Polar Loop à l’appli Polar Flow du smartphone? Il y a deux moyens. Soit en branchant le bracelet via la prise USB à l’ordinateur. La synchronisation va se faire alors en passant par Internet et le compe Polar Flow que vous avez ouvert en installant le logiciel pré-cité. Soit via la liaison Bluetooth. Ce bracelet dispose en effet du Blutooth Smart, qui se caractérise par une faible consommation énergétique. Au moment où je termine ce test, seuls les iPhone disposent de l’appli Polar Flow, dommage.

Appli Polar Flow associée au Loop : graphiques et analyses des activités (ici avec cardio).

Appli Polar Flow associée au Loop : graphiques et analyses des activités (ici avec cardio).

Notons quand même quelques bons points de l’appli. Dans la partie centrale, il affiche différents types d’activités et de sports à faire pour atteindre son but. Par exemple, 47 minutes de handball, 1h25 de natation légère, 3h27 de Tai-chi. En touchant la zone, ces conseils laissent la place à d’autres : 47 minutes de basketball, 2h35 de danse légère, 7h20 de fléchettes. Très bien. L’appli Polar Flow indique aussi les périodes d’inactivité enregistrées dans la journée. En principe, il est possible de choisir de se faire avertir d’une période inactive d’une heure. Et cela de manière sonore ou silencieuse. La notification passant par le smartphone (visiblement le bracelet Polar Loop ne peut vibrer, ni émettre du son). L’option notification sonore n’a pas fonctionné avec moi : j’ai été averti de périodes d’inactivité physique uniquement par un message affiché par le smartphone.

Un site web en devenir
A mon avis, le site Web associé Polar Flow est encore en chantier. Il a quelques défauts d’ergonomie. D’ailleurs, une indication « beta » prévient les internautes les plus attentifs (en haut à gauche près de Polar). Mais il n’y a rien de rédhibitoire. En passant sur l’onglet Flux, on remarque qu’à côté de Distance aucune valeur n’est donnée. D’ailleurs, sur l’appli non plus il n’y a pas d’estimation de la distance parcoure. Les données telles le nombre de pas n’apparaissent pas de manière évidente lors de la consultation.

Site Polar Flow associé au bracelet Polar Loop : page Flux où sont listées les activités physiques.

Site Polar Flow associé au bracelet Loop : page Flux où sont listées les activités physiques.

La page Explorer me paraît très intéressante. Il visualise et localise sur fonds de carte les sessions de différents utilisateurs de Polar. A droite, se situe une panoplie d’utilisateurs avec photo du profil, distance, durée et nombre de calories de l’épreuve mise en avant. A loisir, d’un clic, il est possible de « revivre » par exemple la course d’un membre de cette communauté Polar, avec son parcours qui se trace sur une carte, ainsi que l’affichage de photos à des moments phares (départ, pointe de vitesse,…). Intéressant. D’autres activités que ceux enregistrés par le bracelet Polar Loop sont visibles sur Polar Flow : celles fournies par l’appli Polar Beat (testée déjà ici sur HTO). D’après ce qu’on m’a dit du côté de la société, ce site Polar Flow est destiné à devenir le réceptacle des activités enregistrés par les différents types d’appareils, montres et bracelet(s) de la marque. Un potentiel intéressant, non.

Site Polar Flow associé au bracelet Polar Loop : page Explorer.

Site Polar Flow associé au bracelet Polar Loop : page Explorer.

Le coeur, évidemment
Cela aurait été affligeant que Polar, spécialiste du genre, ne profite pas de son expérience en concevant le Loop. Oui, le Polar Loop peut lire les données transmises par une ceinture cardio-fréquencemètre Bluetooth. Polar indique que cela ne fonctionne pas avec n’importe quelle ceinture Bluetooth. Mais, outre la ceinture H6 que j’avais testée avec l’appli Polar Beat, le Loop semble ouvert, généreux (j’allais écrire la main sur le cœur…). Car il a jumelé sans réglage particulier avec la ceinture Bluetooth de la montre TomTom Runner (que je teste actuellement) et même la montre cardio Mio Alpha (testée ici)! Et sachez que l’association d’un cardio avec le Polar Loop rend ce bracelet encore plus intéressant. Ainsi, le battement de cœur va être une donnée supplémentaire affichée sur l’écran du bracelet. Pour ceux qui pratiquent régulièrement un sport tel la course à pied, cela peut être utile, le temps des cessions d’entrainement.
Et dans ce cas-là, l’évaluation de vos activités est plus précise encore. Par exemple, dans mon cas, j’ai remarqué qu’il fallait que mon nombre de pas dépasse les 12 000 ou 13 000 pas pour que le Loop me félicite. Et cela peut prendre toute une journée. Mais une fois, avant même la fin de la matinée, après une session de course où mon cœur est monté plusieurs fois vers ses sommets, il me gratifiait de son satisfecit. A moins de 7000 pas.

Application Polar Flow associée au bracelet Polar Loop : analyse des entraînements avec cardio.

Appli Polar Flow associée au bracelet Polar Loop : analyse des entraînements avec un cardio.

A noter, qu’en utilisant le Polar Loop avec un cardio-fréquencemètre, l’écran du bracelet donne des informations supplémentaires, à travers les termes FAT et FIT. Dans le premier cas,  l’activité en cours brûlerait plutôt les graisses. Dans le second cas, l’exercice serait plus intense et favoriserait d’avantage le système cardiovasculaire. J’ai remarqué par moments que le bracelet m’indiquait FAT alors que mon activité était vraiment très modérée…

Sur le site Web Polar Flow, lorsque vous enregistrez une période d’activités pendant laquelle où vous avez porté tout le long une ceinture cardio, il est possible, à l’aide de curseurs de début et de fin, de sélectionner le segment de temps qui vous intéresse. Et vous verrez alors les valeurs de fréquences cardiaques maximale, minimale et moyenne se modifier en fonction des limites choisies. Bravo.

Site Polar Flow associée au Loop : analyse dans le cas de l'utilisation d'un cardio-fréquencemètre.

Site Polar Flow : analyse dans le cas de l’utilisation d’un cardio-fréquencemètre.

Site Polar Flow associée au Loop : analyse dans le cas de l'utilisation d'un cardio-fréquencemètre.

Sur Polar Flow, la période analysée est modifiable, ici après avoir utilisé un cardio.

Autonomie, étanchéité et résistance
En moyenne, avec une charge complète (au bout de 1h27, en se servant du chargeur classique de l’iPhone), j’ai constaté que le bracelet Polar Loop avait une autonomie d’environ cinq jours. Mais ceci, à condition de pas  l’utiliser avec une ceinture cardio, qui réduit son autonomie. Avant de s’épuiser complétement, le bracelet va réclamer du jus, en affichant à maintes reprises le message Battery Low, avant de nécessiter une nouvelle CHARGE avant la fin. Tout cela est bien pensé.
Idem en ce qui concerne la résistance à l’eau. Le Polar Loop est conçu pour résister à une profondeur de 20 m sous l’eau. Au lieu des fonds marins, je n’ai pu que le tester dans une piscine, à une modeste profondeur d’environ 3 m. Je n’ai constaté aucun dommage par la suite. Le Jawbone UP, lui, a connu plusieurs déboires en ce qui concerne sa résistance à l’eau. Une remarque cependant : quand on plonge le Loop dans l’eau, son écran fait défiler tout seul les différentes informations. C’est ce qu’on appellerait un « faux contact ». Ce n’est pas vraiment gênant en soi, mais dans une piscine, ce n’est pas discret. De plus, cela réduit certainement l’autonomie, non?
Autrement, après cette période de plus d’un mois et demi de test, je n’ai pas encore remarqué aucun point de fragilité sur le bracelet. Il me semble assez solide pour subir les assauts du quotidien.

Prix 90 €.

J’aime
La diversité des infos sur les activités effectués et affichées à l’écran du bracelet.
L’affichage sur le bracelet de la quantité et de la qualité des activités à suivre.
La détection automatique de la nature de certaines activités.
La précision de la mesure du nombre de pas.
La mesure du rythme cardiaque avec un cardio-fréquencemètre (en option).
La consultation possible des données à partir de l’appli associée et via le Bluetooth.
Les suggestions d’activités et de sports faites par l’appli pour atteindre ses objectifs.
La grande étanchéité sous l’eau.
La solidité du bracelet.
L’ajustement personnalisée à son poignet.
La qualité générale des informations disponibles sur le site web associé.

Je n’aime pas
Le design du produit.
Le manque d’ergonomie de l’application associée Polar Flow.
La lecture difficile des données en pleine lumière.
Le bouton par moments récalcitrant.
L’absence de distance parcourue.
L’absence d’appli Android.
La gêne relative de la partie métallique pendant le sommeil.

Conclusion
A part quelques données telles la distance parcourue, ce Polar Loop ne manque pas  de fournir diverses informations quantifiées sur votre activité physique au quotidien. Par rapport à d’autres bracelets que j’ai pu tester, son point fort est la possibilité de lui associer une ceinture cardio-fréquencemètre. Ce bracelet capteur d’activité est destiné d’abord, à mon avis, au grand public, à des personnes ne faisant certainement pas plus d’un ou deux séances d’entraînement par semaine. Mais il peut servir à ceux qui font un peu plus de sport. Car pour ces derniers, le Polar Loop, vu son prix, peut servir d’alternative à une vrai montre de sport, si on lui rajoute donc un cardio-fréquencemètre.  D’autant que le site Web Polar Flow associé est un bel instrument d’analyse. Donc, dans son approche, dans la conception du Loop, Polar semble avoir bien joué :  c’est un « bracelet transition ». Pour la personne active, vue aussi la résistance du Polar Loop, c’est un bon choix. Mais Polar aurait, dès le premier coups, réussi un excellent produit si celui-ci avait bénéficié d’une belle esthétique. C’est quand même un objet (visible) qu’on porte au quotidien… Mais le point le plus négatif du Polar Loop n’est pas sur bracelet lui-même : c’est son application. Un contre-exemple d’ergonomie. Mais heureusement, les applis peuvent s’améliorer. Vite, j’espère. Car les concurrents sont nombreux dans la course.

Moctar KANE
.

PS : si vous avez trouvé ce test utile, partagez-le et suivez High-Tech Out sur Twitter (@HighTechOut).

Share Button

24 réflexions au sujet de « Test Polar Loop : un bracelet au cœur de votre activité physique »

  1. Bonjour
    J’ai une v800 depuis 1an, le bracelet est complètement usée, plus utilisable, je suis plus capable de recharger sauf en tenant à deux main une pression pour garder le contact et elle a finalement prie l’eau. Un an jour pour jour avec une utilisation très normal 🙁 je vais voir si je peux la faire réparer sous garantie mais pour le moment je suis déçu

  2. Bonjour,
    Pouvez vous m indiquez svp si il y a une taille limite de circonférence du poignet pour un bon fonctionnement et que ne soit pas trop moche. Merci

  3. Bonjour

    J’ai fait l’acquisition d’un polar loop hier. C matin, je le branche pour transférer les données et hop, il s’éteint. Pas moyen de le rallumer, la prise usb ne le reconnait pas.
    Je suis dégoutée. Est ce que j’ai fait qq chose que je n’aurai pas du?
    Merci

    • Bonjour.

      Je vous conseille de recharger complètement le Polar Loop d’abord. Si,là, il ne se rallume pas, cela signifie peut-être qu’il a un problème.
      Ne tardez pas alors à contacter le SAV. Autrement, s’il s’allume, rebranchez-le à l’ordinateur. Sachez qu’il m’arrive qu’un de mes appareils ne soit pas reconnu par une prise USB de mon PC et accepté par une autre… Donc, vérifiez avec une autre.

      Bonne chance.
      Au revoir.

      Moctar.

  4. Ping : Test Polar V800 : une montre de sport GPS qui pourrait encore mieux faire | High-Tech Out

  5. Salut je viens d acheter ce polar loop plus la ceinture cardio j’ai juste un petit soucis je ne parviens pas à faire fonctionner ll affichage des battement du cœur sur le loop quand j’utilise polar béat et si j affiche le cœur sur le loop polar béat
    Ne trouve plus la ceinture cardio don c un ou l autre

    Merci d une aide

    • Salut Prisma.

      Oui, c’est cela. La ceinture va soit fonctionner avec l’appli Polar Beat, soit avec la bracelet Polar Loop. Une autre personne dans les commentaires avait posé le même sujet.

      Au revoir.

      Moctar.

  6. Salut je viens de l’acheter il y a deux semaines! je suis nageur et dans l’eau il se comporte très bien ! Même si l’écran s’allume sa ne gêne pas plus que ça. La batterie en faisant 3h de sport par jours (avec ceinture cardio) tient 2j plus une bonne demi journée (15h). Je trouve sa motiva de voir les fréquence cardiaque sur polars flow de voir aussi dans quel seuil on était le plus pendant l’effort c’est vraiment un plus pour les sportif qui on une bonne connaissance sur la physio..

    Ton test m’a vraiment aider à me décider entre le Nike et le polars merci et bonne continuation !

    • Bonjour Fabrice.

      Ton message est très sympa. Je te remercie. Si le fait que le Polar Loop puisse s’allumer comme cela dans l’eau ne te dérange pas, tant mieux pour toi. Mais tu imagines bien que cela réduit quand même l’autonomie, même si je ne peux quantifier cela.

      Porte-toi bien.

      Au revoir.

      Moctar.

  7. Bonjour j’ais un probléme d’autonomie 1 jours au lieu de 5 et mon produit reviens de sav .est il courant comme soucis ?je dois rebooter le bracelet ou c un probléme materie
    CDLT

    • Bonjour Boby.

      Oui, cette faible autonomie n’est pas normale. Vous pouvez rebooter en effet, mais il ne faut pas hésiter à ramener votre Polar Loop au SAV si cela persiste.
      Bonne chance.

      Moctar.

  8. Mon loop ne se connecte pas à mon iPhone 5C en bluthoos.
    Comment dois-je faire ?
    Attention :
    Bluthoos allumé et le mode avion déconnecté, bien sur…

    • Bonjour à vous?

      Avez-vous tenté l’appairage d’abord dans le menu général (Bluetooth). J’ai fait le test avec un iPhone 5s sans problème. Mais peut-être que vous avez entre temps résolu votre problème, non?

      A bientôt.

      Moctar.

      • Bonjour,

        J’ai effectivement résolue mon problème, mais en ré initialisant mon produit, puis en l.enregistrant sur le site et enfin en faisant à nouveau la manipulation de jumelage et de synchronisation.
        Enfin, cela fonctionne très très bien.
        Merci.

  9. Bonjour,

    on m’a offert le polar loop, pour courir me je n’arrive pas a voir la distance parcouru quand je le connecte a mon profil , dois je acheté un cardio ?
    sur la notice rien n’est ecrit ;
    Merci

    • Bonjour Jérôme.

      Vous n’avez pas besoin d’utiliser une ceinture cardio avec votre POlar Loop pour connaître la distance parcourue dans la journée. Dans l’appli Polar Flow, c’est indiqué en bas de l’écran d’accueil : faites juste glisser l’écran dans cette direction.

      Bonnes marches.

      Moctar.

      • Bonjour,

        je n’arrive pas a voir la distance parcouru quand je cours le dimanche,
        je vois dans mon profil les détails de ma journée mais impossible de voir sur le shema de carte ou alors de commencé le mode entrainement.
        c’est hyper compliqué .
        merci

    • Sur votre écran de téléphone, un écran en dessous de celui d’ouverture de l’application, il y a le nombre de pas. Appuyez un fois sur le nombre et vous aurez les kilomètres parcourus (petit signe qu’il y a une infos cachée : petit triangle rouge en bas à droite de l’infos).

  10. Bonsoir,

    Test très complet bravo!
    J’aurais une petite question j’ai craqué finalement pour le polar loop 🙂 malheureusement je me suis loupé au moment de découper le bracelet à ma taille. Est-il possible de changer de bracelet ?

    • Bonjour à vous.

      Merci bien.

      J’imagine vous avez coupé trop court? Car dans le cas opposé, il suffit juste de refaire la découpe.

      J’ai posé la question à Polar à travers son équipe de relations presse. Sa réponse, merci à eux, a été rapide : en contactant directement Polar, vous pourrez avoir dans un délai d’un mois un bracelet de remplacement.

      Au revoir.

      Moctar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.