Test Samsung Galaxy S9+ : un photophone qui change la donne?

Smartphone Samsung Galaxy S9+.Samsung dit « réinventer la photo » avec son smartphone haut de gamme Galaxy S9+ pourvu d’un objectif à ouverture variable. Après une semaine de test, voici mon avis.

Smartphone Samsung Galaxy S9+, 03 2018, Ph. Moctar KANE.

Smartphone Samsung Galaxy S9+, 03 2018, Ph. Moctar KANE.

Tout d’abord, une précision, car j’ai vu plusieurs fois sur Internet, après sa présentation officielle des déclarations ou sous-entendus qui feraient du Samsung Galaxy S9+ le premier smartphone à ouverture variable et mécanique intégrée (ou autrement un diaphragme). Ce n’est pas vrai. Il y a au moins une entreprise qui a précédé Samsung, à savoir Panasonic, fabricant d’appareils photo (et ce n’est pas un hasard). Ce « photophone » (terme qui s’est imposé pour désigner un smartphone particulièrement performant dans la prise d’images) en question est le Lumix DMC-CM1 (testé ici sur HTO en 2014)! Ce dernier, qui s’est mal vendu (en tout en France) avait la particularité de posséder un capteur de taille 1″ (réservé en général aux compacts experts) et la latitude de variation de l’ouverture du diaphragme était plus grande que sur le Samsung Galaxy S9+. Ceci étant dit, il faut reconnaître que le S9+ est bien plus fin.

Design
Avant de revenir à l’optique, parlons donc design. C’est la mode ou peut-être une tendance qui va s’installer, l’écran du Samsung Galaxy S9+ est au format 18/9 et « bord à bord » : il couvre presque entièrement la surface avant du smartphone. Ce choix relègue à l’arrière le capteur d’empreintes digitales qui déverrouille l’appareil. Si cela vous intéresse, sachez qu’il est possible de le déverrouiller via la reconnaissance faciale et la reconnaissance de l’iris. J’ai testé cette dernière : elle a été la plupart du temps rapide et efficace.

Un avis personnel sur le format 18/9 : je n’en suis pas fan. D’abord, de manière générale, pour une même longueur de diagonale, la surface utile des smartphones qui l’adoptent (et il y en a beaucoup maintenant, des leaders comme Huawei Mate 10 Pro aux entrées de gamme comme le Konrow Sky, en passant par le Honor View 10 ou LG V30) est plus petite que sur les mobiles au format 16/9 ième. Deuxième point, lorsque l’on veut afficher une vidéo ou une photo sur la totalité de l’écran 18/9 on perd en général une partie de l’image car il y a peu de contenus disponibles dans ce format. Cependant, heureusement, le Samsung Galaxy S9+ peut filmer et photographier au format quasi 18/9 (plus précisément 18,5/9, soit 2224×1080 en vidéo et 4032×1960 en photo).

Samsung a corrigé une erreur d’ergonomie matérielle que j’avais constatée sur le Note8 (testé ici sur HTO) : l’emplacement du capteur biométrique sur le S9+ est dorénavant en-dessous des deux optiques de l’appareil. Il y aura moins de risque de venir toucher, masquer (et salir) les objectifs.

Bon, vous l’avez deviné certainement, ce qui différencie le S9 du S9+, outre la taille de leur écran (5,8 » contre 6,2″), c’est la présence des deux optiques à l’arrière dans le modèle supérieur.

Double capteur et double ouverture
Le Samsung Galaxy S9+ possède donc deux objectifs à l’arrière, placés l’un dessus de l’autre lorsque le smartphone est tenu verticalement. Celui du dessus fait office de grand angle et l’autre de « téléphoto », plus précisément de zoom x2. Derrière chaque optique se trouve un capteur de 12 mégapixels. C’est le premier objectif qui intègre le diaphragme évoqué plus haut. Il s’agit d’un diaphragme limité en nombre de valeurs. Il en a deux : f/1,5 et f/2,4. Pour ceux qui ne le sauraient pas, avec une ouverture à f/1,5 vous pourrez prendre des photos plus lumineuses qu’avec celle de f/2,4 pour un même temps de pause (ou vitesse d’obturation). Sachez aussi que l’écart entre ces deux valeurs est inférieur à deux diaphragmes, ce n’est pas beaucoup : sur un objectif de reflex, c’est au moins 8 valeurs de diaphs. Mais, je reviendrai plus bas sur cette ouverture variable.

Smartphone Samsung Galaxy S9+, 03 2018, Ph. Moctar KANE.

Smartphone Samsung Galaxy S9+, 03 2018, Ph. Moctar KANE.

L’affichage
On pouvait s’y attendre de la part de Samsung, notamment sur cette gamme de prestige Galaxy S, l’affichage des images est sublime. Pour la précision, l’écran du Samsung Galaxy S9+ utilise sa technologie AMOLED, celle-là même qu’Apple a commandée pour la fabrication de son propre iPhone X.

Le son au top
Coté audio aussi, c’est du haut de gamme. D’abord à l’enregistrement. J’ai enregistré en vidéo sur la voie publique. A la restitution, j’avais l’impression de me replonger dans l’ambiance sonore du lieu. Cela rajoute à l’immersion. Ensuite, l’écoute de la musique est aussi un plaisir avec ce Galaxy S9+ équipé des intras (de marque AKG, filiale de Herman, racheté par Samsung) : le son est clair et la présence des basses est affirmée sans être excessive. L’écoute sans casque aussi est de grande qualité. Bravo.

Étanche
C’est un des avantages de la marque, leurs smartphones Galaxy S sont étanches depuis de nombreuses années, bien avant ceux d’Apple (rtir d Phone 7). Et ils ne sont pas seulement labellisé IP67 mais IP68, soit une résistance à l’immersion dans l’eau à une profondeur d’au moins 1,5 m pendant au moins 30 minutes. Pour être honnête avec vous, pendant cette semaine de test avant de rendre l’appareil, je n’ai pas eu le temps de le tester sous l’eau. Même si j’ai pu faire des photos au bord de la mer (voir la vidéo). Ma priorité a été la prise de vue.

Sur le terrain
Si la modification de la position du capteur d’empreinte est une amélioration de l’ergonomie du Samsung Galaxy S9+ par rapport au Note8, il y a une chose qui m’a particulièrement agacé dans l’emploi de ce smartphone comme appareil de prise de vue : son interface! Elle est mauvaise. Notamment en mode manuel, celui que j’ai quasi exclusivement utilisé pour prendre des photos. Par exemple, pour varier la vitesse d’obturation : déplacer le curseur virtuel de la vitesse n’est pas toujours aisé. Je me suis retrouvé maintes fois à appuyer sur autre chose. Ce mode, destiné en principe à ceux qui veulent un meilleur contrôle de leur prise d’images n’est pas optimisé en pratique et fait perdre du temps. C’est bien dommage, car pour ce qui de la qualité des images, le Samsung Galaxy S9+ est, heureusement, bien meilleur.

Capture d'écran du mode photo pro du Samsung Galaxy S9+, 03 2018, Ph. Moctar KANE.

Capture d’écran du mode photo pro du Samsung Galaxy S9+, 03 2018, Ph. Moctar KANE.

Images au top
Autant en photo qu’en vidéo, les images produites par le Samsung Galaxy S9+ sont de grande qualité. Avec ce modèle, Samsung passe en vidéo à la 4K en 60 images par seconde, le Note8 ayant été limité à 30 images par seconde pour la même résolution. J’ai constaté une qualité légèrement meilleure au profit du Samsung Galaxy S9+ en 4K à 30 ips en basse lumière. A 60 ips en 4K, la vidéo du S9+ reste bonne aussi. J’ai comparé également les vidéos du Samsung Galaxy S9+ avec celles enregistrées par l’Apple iPhone X dans les mêmes conditions. Elles sont quasiment du même niveau de qualité. J’ai noté cependant des différences en terme de colorimétrie : des tons plus neutres ou plus chaleureux pour l’iPhone.

Photo de Notre-Dame de Paris prise avec le Samsung Galaxy S9+ et son agrandissement, 03 2018, Ph. Moctar KANE.

Photo de Notre-Dame de Paris prise avec le Samsung Galaxy S9+ et son agrandissement, 03 2018, Ph. M. KANE.

Photo de la gare de Pantin prise avec le Samsung Galaxy S9+ et son agrandissement, 03 2018, Ph. Moctar KANE.

Photo de la gare de Pantin prise avec le Samsung Galaxy S9+ et son agrandissement, 03 2018, Ph. Moctar KANE.

Et j’ai constaté que les performances de la stabilisation du Samsung Galaxy S9+ sont d’un bon niveau, pas loin mais encore inférieures à celle de l’iPhone X testé dans les mêmes conditions.

Voici le test de la stabilisation optique vidéo du Samsung S9+ comparée à celle de l’iPhone X :

Un mot quand même du « Super ralenti » du S9+. Il est poussé jusqu’à la vitesse de 960 images par seconde! Attention, à ce rythme la définition tombe à 720 p. Donc pas de Full HD. L’effet est cependant sympa pour certaines occasions.

Voici le test du ralenti vidéo du Samsung S9+ dans un train TGV lancé à presque 300 km/h :

Prix 960 €.

J’aime
La très grande qualité des photos et des vidéos.
La bonne stabilisation optique des vidéos.
La richesse et la sensibilité de l’enregistrement du son vidéo.
La très grande qualité de la restitution sonore.
L’affichage de haut niveau de l’écran.
La conformité à la norme IP68.

Je n’aime pas
La mauvaise ergonomie de l’interface en prise de vue.

Conclusion
Je ne suis pas convaincu que la variation de l’ouverture de l’une des optiques sur le smartphone Samsung Galaxy S9+ soit d’une grande utilité. Moins de deux diaphragmes de différence (entre f/1,5 et f/2,4) ne modifie que faiblement la profondeur. Si on pouvait passer par exemple de f/2 ou f/2,8 à f/5,6 ou f/8, on verrait alors une réellement différence : typiquement cela isolerait plus ou moins un premier plan (un visage à photographier) de l’arrière. Idem, la modification du diaphragme n’amène pas vraiment plus d’avantage quant à la variation de la vitesse d’obturation. D’autant que sur le S9+ l’étendue des vitesses est large. Ce qui est intéressant par contre, c’est la faible ouverture de f/1,5. A savoir tout de même, les concurrents ne sont pas très loin : par exemple le LG V30 que je teste en ce moment a une ouverture de f/1,6. Donc, attendons que les smartphones proposent une étendue d’ouvertures plus grande avec un design relativement fin.

Autrement, ce Samsung Galaxy S9+ brille par la qualité de ses images : vidéos et photos sont superbes. Félicitations pour la stabilisation optique des vidéos en enregistrement. Un point que Samsung doit réellement améliorer : l’interface afin qu’il soit vraiment efficace pour la prise de vue sur le vif.

Moctar KANE.

PS : si vous avez trouvé ce test utile, partagez-le, et suivez High-Tech Out sur Twitter (@HighTechOut).

Share Button

Une réflexion au sujet de « Test Samsung Galaxy S9+ : un photophone qui change la donne? »

  1. Ping : Test Huawei P20 Pro : prise en main du smartphone à triple objectif photo | High-Tech Out

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.